Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

La section du PCF du bassin d'Arcachon demande une conférence nationale pour préparer le congrès

15 Juin 2012 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Positions

 

Section du Bassin d’Arcachon et du Val de l’Eyre

Parti Communiste Français

      61 bis, Avenue de la Libération - 33380 BIGANOS
       T. Fax : 05 56 82 73 24  -  Site internet : www.pcfbassin.fr
 




Le BUREAU de SECTION réuni le  11 JUIN 2012 apporte les précisions suivantes concernant la consultation des communistes organisée le 19 juin et la situation politique, en 24 heures chrono entrelundi 18 juin à 18h00 et le mardi 19 à 18h00.

 

Les conditions extrêmement contraignantes qui ne permettront pas de donner à tous les communistes le temps nécessaire à l’analyse et à la réflexion.  Cette consultation telle qu’elle est organisée représente un déni de la démocratie dans notre Parti. dans le contexte actuel, au vu des résultats du 1er tour des législatives et plus particulièrement le résultat du Front de Gauche, l’organisation du vote n’a pas lieu d'exister et d'être organisée le 19 juin. 

 

Ce vote ne devrait plus être à l’ordre du jour.

 

La situation politique au lendemain du 1er tour des élections législatives du 10 juin 2012 montre une situation politique nouvelle : le très faible résultat du Front de Gauche sur l’ensemble de la France et le risque réel de ne pas avoir de groupe communiste car déjà sont éliminés nos camarades des 11 circonscriptions suivantes :  

 

La 14ème du Rhône, la 4ème de l'Aisne, la 1ère de la Somme, la 1ère des HdS (Muzeau), la 5ème de Paris (Billard - PG), la 7ème (Lecoq) et 8ème de Seine Maritime, la 7ème de SSD (Brard- apparenté) et de la 2ème de SSD (Braouezec - Fase), la 11ème des HdS (Aimable), la 10ème du VdM (Gosnat).

 

Il n'y aura probablement pas de groupe communiste ou Front de Gauche à l'Assemblée Nationale car trop peu de qualifiés pour le second tour (12 au lieu de 15 pour la constitution d’un groupe) dont 7 communistes :

 

Sont présents au 2eme tour dans leur circonscription : Carvalho (4ème Oise), Thiémé (21ème Nord), Bocquet (20ème Nord), Candelier (19ème Nord), Dolez (17ème Nord- PG), Fraysse (4ème HdS - Fase), Buffet (4ème SSD), Assensi (11ème SSD - Fase), Charroux (13ème BdR), Chassaigne (5ème Puy de Dôme), Sansu (2ème Cher), Bello (La Réunion réélue).

 

En conséquence :

 

1/ Nous n’avons donc pas à soutenir la volonté d’avoir des ministres pour cautionner un Gouvernement socialiste majoritaire à lui seul engagé sur son programme d’austérité imposé par l’UE (salaires, emplois, santé, école, retraites, etc….).

 

2/ Nous demandons une conférence nationale (avec les sections) pour préparer le Congrès

 

Plusieurs dirigeants parlent déjà « d’une feuille de route à valider » le 20 juin. Nous nous opposons à cette précipitation. Au contraire, pour que les communistes réfléchissent et décident ensemble, nous demandons à la Fédération et au Conseil National qu’une conférence nationale élargie aux représentants des sections soit organisée au plus vite, pour analyser et donner les orientations politiques pour les mois à venir mais aussi pour lancer la préparation du Congrès et du projet du Parti Communiste.

 

L’engagement sur le long terme du Front de Gauche au-delà de l’accord électoral ne peut être décidé par une réponse simpliste «oui» ou «non» mais mérite un approfondissement qui ne peut se faire que dans un large débat démocratique entre communistes.

 

En effet, il faut faire une analyse critique des choix et orientations de ces 15 dernières années qui nous ont amenés aux résultats catastrophiques de ces législatives, mais aussi des régionales (perte de 100 élus). Ainsi qu’une autocritique de notre perte de résistance aux offensives du capital laissant des millions de salariés dans la désespérance.

 

3/ Pour reconstruire le PCF, le congrès doit être inscrit pour fin 2012 – début 2013

 

Cela impose un congrès constructif à l’issue du débat lancé dans les semaines et les mois à venir. De là émergera le projet communiste qui sera porté par ses militants pour débattre avec les autres organisations politiques, syndicales, associatives.

 

Pour rassembler le monde du travail et le mouvement social qui émerge dans les entreprises, les services publics,  il lui faut un soutien sans faille et sans compromission de classe. D’autant que toutes les politiques menées par les classes dirigeantes dont les partis socialistes à travers l’Europe ne viseront qu’à aller plus loin dans l’exploitation et la perte de souveraineté. Nous ne pouvons passer que par une période d’affrontements pour des ruptures avec ce système destructeur qui nous emmène également vers un conflit armé majeur. C’est à cela que nous devons nous préparer.

Cela nécessite des communistes organisés et rassemblés sur un projet et une identité commune.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article