Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

La lutte à Ford Genk (Belgique). Dossier Ford Genk et sous-traitants : « Sur les barricades »

24 Janvier 2013 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Journal des luttes

Sur le blog du PTB (noter que Genk dans la province flamande du Limbourg est la place forte électorale des communistes du PTB avec 22% des voix), un dossier consacré à la lutte des ouvrier de Ford Genk contre la fermeture de leur usine. A rapprocher des luttes des PSA et Renault en France :

  • Ces derniers jours, les travailleurs de la sous-traitance de Ford Genk ont fait grève pour un meilleur avenir. En faisant sous-traiter des années durant une partie de sa production, Ford a lui-même créé un groupe de travailleurs qui, aujourd’hui, n’ont plus rien à perdre. Ils veulent le même plan social que celui de leurs collègues de Ford et sont prêts à lutter pour l’obtenir. La semaine dernière, ils ont reçu un soutien inattendu. Dans l’émission télévisée dela VRT du dimanche matin De Zevende Dag, on a demandé à Patrick Humblet, professeur de droit du travail, s’il valait mieux mener des actions ou négocier. « Si j’étais dans la situation de ces personnes, je serais moi aussi sur les barricades », a-t-il répondu.
  • Nick Dobbelaere & Stany Nimmegeers

    Voilà quinze jours déjà que, chez les sous-traitants de Ford, les travailleurs se battent pour leur avenir, pour l’égalité de leurs droits. Depuis les années 1990, outre le travail en équipe, la répartition des travailleurs en toutes sortes de catégories est également une composante essentielle de Ford.

    Chronologie des faits au piquet de Ford Genk et de ses sous-traitants, jour par jour, du 7 au 21 janvier.

    « On ne peut pas décider comme ça, d’un seul trait de plume, de mettre dix mille personnes à la rue », déclare Salvatore au piquet des entreprises de sous-traitance de Ford Genk. La lutte continue, donc. De préférence pour le maintien de l’emploi jusqu’en 2020, comme promis, mais au moins pour les mêmes droits que ceux des travailleurs de Ford.

    Mécontents du déroulement du référendum sur la reprise du travail chez Ford et dans les entreprises sous-traitantes, les travailleurs de ces dernières se sont mis en grève. Ils ont également créé leur propre comité d’action. Nous nous sommes entretenus avec son porte-parole, Patrick Trusgnach, délégué principal FGTB chez le sous-traitant Syncreon.

    Lundi, au piquet de la sous-traitance de Ford Genk, une astreinte a été remise. Il apparaît que la grève met bel et bien Ford sous pression.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article