Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

La faucille et le marteau et le PCF ? La vraie question est celle du marxisme !

12 Février 2013 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Congrès du PCF depuis 2008

Envoyé par Jean Jacques Karman :

 

Il n’est pas juste de réduire le contenu du 36ème congrès du PCF à la non présence sur la nouvelle carte d’adhérent du symbole communiste de la faucille et du marteau, même si cette décision n’est pas neutre et dénote une certaine orientation politique de la direction du PCF.

Preuve, Pierre Laurent, dans son discours de clôture du 36ème congrès, est revenu longuement sur cette question pour répondre à la presse en général, mais aussi pour avancer une explication interne très discutable et sur certains points erronée.

Le symbole de la faucille et du marteau fut créé par le par le Parti Bolchevick en 1917. A l’origine, il cohabitait même avec d’autres symboles, comme par exemple, un marteau croisant une charrue, pour symboliser l’alliance de la classe ouvrière et de la paysannerie dans la révolution russe et dans la guerre civile.

L’Internationale Communiste nouvellement créée utilise ce symbole dès 1919, et il devient ainsi celui des communistes et du communisme. Toutes les sections nationales de l’Internationale communiste l’adoptent immédiatement après leur adhésion. En France, la faucille et le marteau ne sont pas présents au congrès de Tours, car l’adhésion à l’internationale communiste ne se fera qu’à la fin du congrès. Le nouveau Parti Communiste SFIC les prend comme « emblème » dès son premier congrès en 1921, au congrès de Marseille (voir photo).

 

Il deviendra le symbole officiel de l’URSS en 1922 ; puis la charrue et le marteau furent utilisés par l'Armée rouge.

La faucille et le marteau étaient l'un des symboles de la RSFS de Russie depuis 1917. Il fut adopté sur le drapeau de l'Union soviétique en 1923, institué dans la constitution en 1923 et placé sur les drapeaux des Républiques de l'Union soviétique après cette date.

La faucille et le marteau furent de toutes les luttes, de 1936 en France, à la guerre d’Espagne, de la Résistance en France (l’Humanité clandestine), à la prise de Berlin par l’Armée Rouge, de Mai 68 en France, à la lutte du peuple chilien.

Alors, quand mon camarade Pierre Laurent laisse entendre que la faucille et le marteau datent qu’après la mort de Lénine (en janvier 1924), il dit même 1925, il ne dit pas la vérité historique. Pour être juste, la faucille et le marteau sont encore sur le timbre de la carte pour le prélèvement automatique, en très petit, en blanc sur fond jaune pale (il faut de bons yeux !).

Il faut savoir qu’aujourd’hui, une personne qui est trouvée en possession de ce symbole communiste en Pologne peut-être condamnée à une peine de deux ans de prison.

 

Mais pourquoi la direction du PCF recule-t-elle devant ce symbole, le symbole du communisme ?

 

Le premier abandon de la faucille et du marteau imposé par la direction du PCF date de décembre 1996, sans aucune consultation des adhérents ou des organismes de direction du PCF. En effet, pour la première fois dans l’histoire du PCF, aucune faucille et marteau dans la salle du congrès au 29ème congrès à la « Défense » près de Paris.

C’était le congrès de « La Mutation » de Robert Hue, le congrès du renoncement de la voie  communiste (classe ouvrière, révolution marxiste et socialisme) choisie lors du congrès de Tours en 1920. Le PCF était lui-même en question. La faucille et le marteau étaient restés, pour le moment, sur les cartes d’adhérents. Maintenant ils resteront que sur un timbre blanc et jaune, jusqu’à la prochaine décision d’un dirigeant, toujours sans consultation des communistes. Non, ne tournons pas autour du pot, la vraie question, c’est celle du oui ou du non au marxisme !

Jean Jacques Karman Aubervilliers

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

Comme dit la sagesse populaire, "on reconnait le bon ouvrier à ses outils"...


Au Portugal, la ligne est bonne et le peuple, ouvriers et paysans  a encore largement confiance dans son parti communiste, et les outils y sont.


http://www.pcp.pt/


Au Portugal, le combat communiste et patriotique bat son plein ("Este governo é uma máquina de destruição do país")


En France, ce n'est pas communiste (désolé les camarades de l'intérieur...) et c'est européiste...


En France, cet abandon des outils est logique, le P"C"F ne représente quasiment plus rien pour les classes laborieuses et a abandonné son rôle... C'est fort dommage mais c'est la réalité depuis
maintenant plusieurs décennies. L'abandon de la lutte des classes au profit des questions sociétales, une pensée marxiste ravagée, les vieux croûtons de la section éco-po complètement à l'ouest,
des carriéristes qui se disputent le dernier bout de rondin du radeau de la méduse et qui le quitteront à la Fiterman, Herzog, Hue et tous ces traîtres qui iront à la soupe quand le rondin sur
lequel ils sont finira inéluctablement par se détacher...


Le dernier qui partira de Fabien est prié d'éteindre la lumière et de mettre la clé sous le paillasson. 


 
Répondre
C

Salut Camarades!


Quels furent les deux evenements les plus marquants du 20eme siecle pour un communiste?


-la Grande Revolution Socialiste d'octobre 1917


-la contre-revolution bourgeoise de 89-91


Le premier marqua l'essor du communisme, le second en marqua le declin.


89-91, donc un evenement grave pour le communisme. Oui evidemment, nous avons recu un knock-out. Mais au cours d'un combat, un knock-out n'est pas un certificat de deces, surtout lorsque le
nombre de rounds est illimite.


Le P"C"F actuel n'a jamais voulu se relever du tapis, il a abandonne le combat au premier KO, il s'est declare vaincu de lui-meme.


D'autres partis eux ont redresse la tete, et ont repris le combat de plus belle , tels le KKE ou le PC du Venez par exemple (sans parler de la Colombie).


89-91 c'etait un coup tres dur, mais 20ans plus tard les choses sont beaucoup plus favorables pour le communisme, meme si le bombardement ideologique de la bourgeoisie a decuple avec la
revolution informatique.


Car maintenant l'histoire nous a donne une arme puissante : la comparaison socialisme vs capitalisme a l'est,  EXPERIENCE FAITE.


Et la YA PAS PHOTO !!!  L'avenement du capitalisme fut l'avenement du chomage, de la peur du lendemain, de la misere, de la criminalite, de la guerre.


La fin du socialisme fut la fin de la sante gratuite, de l'education gratuite, des vacances pour les travailleurs, la fin de l'humanite de l'homme et de la fraternite entre nations.


Quand les enormes richesses de l'URSS sont passees de propriete sociale du peuple sovietique a  propriete privee d'une centaine d'oligarches billionnaires, on a vu deux choses
apparaitre a Moscou pour la premiere fois : les Bugatti a $500K et les SDF's sur les trottoirs.


Une poignee de riches jette son luxe insolent a la gueule des millions dans la misere, PIRE QU'AU TEMPS DES ROMANOV!


Tout cela nous donne des arguments formidables pour promouvoir notre ideal communiste.


Quand il disait que "le bilan du socialisme est globalement positif" , l'inoubliable Camarade Georges Marchais avait 100% raison. Les bourges se foutaient de sa gueule a l'epoque au debut des
annees 70, maintenant ils peuvent la fermer.


D'ailleurs ils la ferment car ils disent pas un mot sur le fait que l'ecrasante majorite de ceux qui ont vecu sous le socialisme a l'est , REGRETTENT LE SOCIALISME apres 20ans de capitalisme (ou
plutot d' "economie de marche" comme disent nos soci-a-l'eau). La, pour les meRdias bourges c'est silence radio, et on se met a leur place. Ceux qui payent les musiciens choisissent la musique ,
quoi de plus normal.


Par contre, quand des beaufs comme Pierre Laurent continuent a se repentir et a avoir honte du communisme, PAS D 'EXCUSES !


Il a abandonne les symboles du communisme car il en a honte, pourquoi n'abandonne-t-il pas le nom de "communiste" une bonne fois pour toutes.


Qu'il se fasse appeler "parti anti-liberal" ou autre nom beauf comme ses potes grecs Syriza, et qu'il nous laisse le champ libre pour faire un Nouveau Parti Communiste Francais
,marxiste-leniniste, qui lui ne REGRETTERA RIEN , regardera les bourges dans le blanc des yeux , la tete bien haute et leur rendra coup pour coup !!!


 


 
Répondre