Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

La comédie de la souveraineté française face aux Etats-Unis… La vie d’Evo Morales mise en danger

3 Juillet 2013 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Impérialisme, #Bolivie

 

Evo

 

La France perd la tête et bien moins honorablement que du temps où elle coupait celle du roi… Hier nos actualités ne bruissaient que de "l’événement" celui d’une ministre débarquée en plein vol pour propos intempestifs contre le budget, cette discrète créature – qui paraît comme sa collègue NKM empruntée à quelque toile pré-raphaélite-  permettait à tous de se bousculer au portillon et  à donner une opinion que personne ne sollicitait. Les verts en particulier  en profitaient pour se livrer à un psychodrame futile sur un sujet d’inintérêt national avec le talent dont ils sont coutumiers. ,

Pendant ce temps là le black-out était total sur un autre exploit de notre gouvernement et pourtant … Sur de simples soupçons infondés, la vie d’un président sud-américain a été mise en danger pour plaire servilement aux Etats-Unis alors même qu’une partie de la gauche parle de donner l’asile à un bienfaiteur de l’Humanité et l’autre proteste comme l’espionnage des Etats-Unis.

Cette affaire prouve à quel point nous sommes effectivement inféodés nous nations européennes, la France en particulier, aux diktats de Etats-Unis et elle remet à sa juste place celle de l’habituelle comédie de l’indépendance souveraine les derniers propos de la présidence française sur l’espionnage des Etats unis.

Qu’il s’agisse de l’Europe ou du Moyen Orient, la comédie de l’indépendance des pouvoirs à l’égard des Etats-Unis n’a d’égal que la vacuité de ce qui occupe nos médias… Une tempête dans un dé à coudre … Voici ce que rapportent les médias sud-américains sur cette affaire où sur ordre des Etats-Unis la France a mis en danger un président d’une nation souveraine et amie…

Le chancelier bolivien  David Choquehuanca,a dénoncé aujourd’hui le risque couru pour sa vie par le Président bolivien  Evo Morales. Ce risque a été la conséquence du refus inexplicable du survol de son avion sur le territoire français et portugais…

Choquehuanca  a souligné que l’avion n’a pu opérer comme cela était prévu une étape de ravitaillement à son retour de Moscou à cause de soupçons parfaitement infondés sur le fait que l’avion transporterait à son bord Edward Snowden, réclamé par Washington.

Selon le ministre bolivien des affaire étrangères, “Portugal a à s’expliquer. La France doit nous expliquer pourquoi elle nous a repoussé. Alors que l’avion est français et les pilotes ont été formés en France ". ,Ils( veulent nous effrayer. C’est une discrimination envers notre Président et la vie du Président a été mise en danger ",  a dénoncé Choquehuanca dans une conférence de presse à la Chancellerie.

Comme conséquence du refus  de la France et du Portugal, d’opérer sur leur territoire l’avion du chef d’État bolivien qui accumulait déjà trois heures et demie de retard d’un vol  après le départ de Moscou a du chercher une solution alternative enfin trouvée à Vienne. L’avion a du faire un atterrissage d’urgence  parce que la vie du Président était en danger".

Devant les refus français et portugais, la Chancellerie bolivienne avait obtenu la permission de l’Espagne pour que l’avion présidentiel atterrise dans les îles Canaries, mais tout de suite l’autorisation a été aussi annulée.

Morales, dans ses déclarations en Russie avait admis que la Bolivie se disposait à offrir l’asile politique à  Snowden s’il le sollicitait

Wikileaks, pour sa part a annoncé  que Snowden avait envoyé des lettres à 21 pays parmi lesquels la Bolivie avec demande d’asile politique, néanmoins le vice président bolivien   Alvaro García Lineras, a nié que le pays andin avait reçu une telle demande.

Les médias internationaux avaient spéculé toute la journée sur le fait que   Sowden pourrait voyager vers l’Amérique dans l’avion de Evo Morales ou de son homologue Nicolás Maduro.

Danielle Bleitrach

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GQ 12/11/2014 18:42


J'espère que ce n'est pas un hoaxs cette fois :


L’homme le plus recherché au monde (Wired)





Le message arrive sur ma "machine propre", un MacBook Air chargé uniquement avec un logiciel de chiffrement sophistiqué. « Changement dans les plans », dit
mon contact. « Soyez dans le hall de l'Hôtel …... à 13 heures. Apportez un livre et attendez que ES vous retrouve. » ES, c'est Edward Snowden, l'homme le plus recherché au monde. Depuis près de
neuf mois, je tente de réaliser une interview de lui - voyageant à Berlin, deux fois à Rio de Janeiro, et plusieurs fois à New York pour parler avec la poignée de ses confidents qui peuvent
organiser une réunion. Entre autres choses, je tiens à répondre à une question qui me brûle les lèvres : qu'est-ce qui a poussé Snowden à diffuser des centaines de milliers de documents
top-secrets, des révélations qui ont mis à nu la grande portée des programmes de surveillance nationaux du gouvernement ? En mai, j'ai reçu un courriel de son avocat, et avocat de l'ACLU
[organisation de défense des droits civiques aux Etats-Unis - NdT] Ben Wizner, confirmant que Snowden me (...) Lire la suite »