Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

L’OMS a omis les conséquences de l’usage des armes chimiques en Irak

17 Octobre 2013 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Impérialisme

Sur le blog de Danielle Bleitrach, origine Cubadebate :

17 oct

890701-1097051[1]

 

Un certain nombre d’experts de l’Organisation mondiale de la santé (une OMS) ont dénoncé ce mardi le fait que la dite organisation internationale avait caché les conséquences de l’usage d’uranium appauvri durant l’invasion à l’Irak en 2003, comme l’ a rapporté le The Guardian britannique digital.

Les experts ont dit dans une interview que le rapport publié le mois passé par l’OMS mésestime l’impact des actions des troupes alliées dans le patrimoine génétique des Irakiens.

Dans cette interview ils ont affirmé que le rapport de cet organisme de l’ONU a été écrit sous la pression politique et que son objectif était de cacher les évidences scientifiques de la catastrophe environnementale produite par l’opération militaire menée par l’armée des États-Unis.

Le docteur Keith Baverstock, un expert en impact de radiation qui a travaillé 13 ans pour l’OMS, a affirmé que le rapport a été réalisé sans inclure l’information obtenue par les hôpitaux irakiens.

Ce document n’a aucun caractère scientifique. L’un des plus grands problèmes méthodologiques de cette étude, entre autres, consiste en ce que le document n’a même pas pris en compte les registres médicaux des hôpitaux irakiens. Les médecins irakiens constatent une plus grande quantité de défauts congénitaux que dans les données du rapport", a dit Baverstock.

Quelques études récentes dans ce pays ont dénoté des malformations congénitales inquiétantes dans les zones dans lesquelles les soldats américains, britanniques et d’autres forces de la coalition ont lancé des munitions hautement toxique.

Durant la guerre à l’Irak menée en 2003 contre le gouvernement de Saddam Hussein le pays s’est converti en tas d’ordures toxiques : du phosphore blanc, de l’ uranium appauvri, des déchets de bombes termobáricas ce qui a induit comme conséquence que beaucoup de femmes ont donné la vie à des bébés avec des malformations, avec des avortements, pour éviter d’avoir de tels enfants.

La coalition internationale a attaqué l’Irak sur le prétexte qu’il possédait des armes de destruction massives, qui jamais n’ont été découvertes. Un total de un million d’Ikiens sont mort durant l’invasion et l’occupation par les Etats-Unis du pays.

Les archives déclassifiées de la CIA ont révélé que la maison Blanche avait approuvé il y a 25 ans que Saddam Hussein emploie des armes chimiques dans la guerre de l’Irak contre l’Iran (1).

Les archives de la CIA ont confirmé que la Maison Blanche a été permissive quand Hussein a utilisé ce type d’armes entre 1980 et 1988. Des médias américains ont rappelé que la priorité de l’administration de l’ex-président Ronald Reagan dans cette époque était de garantir que l’Irak gagnait la guerre à n’importe quel prix.

Par la suite, durant l’invasion américaine en Irak en 2003, l’Armée nord-américaine a employé des armes chimiques contre la localité de Faluya, à 65 kilomètres à l’ouest de Bagdad.

Une décennie auprès l’invasion ont augmenté les cas de cancer, de leucémie, de malformations congénitales, de paralysie, de dommages cérébraux et la mortalité infantile dans la zone.

traduit par danielle Bleitrach à partir de Cubadebate

(1)Des Français se sont-ils rendus complices de crimes de guerre perpétrés pendant le conflit Irak-Iran, cette longue guerre qui, entre 1980 et 1988, causa la mort d’environ un million de personnes? C’est, en substance, l’objet de la plainte contre X déposée ce lundi matin au Tribunal de Grande Instance de Paris. Portée par l’avocat français David Père et son confrère Américain Gavriel Mairone, elle vise à l’ouverture d’une information judiciaire pour "complicité de crime contre l’humanité et recel au Kurdistan irakien". Le 12 janvier 1989, un reportage diffusé sur Antenne 2 cible trois sociétés françaises, toutes liées à l’industrie françaises de défense ; les seules à l’époque en mesure de produire des armes chimiques. Alsetex, le groupe Etienne Lacroix et la Société nationale des poudres et explosifs figurent toutes trois parmi les "agences chimiques de combat" dans la nomenclature de l’OTAN. Cette guerre a été menée par Saddam Hussein pour le compte des Etats-Unis avec des armes chimiques fournies par des entreprises françaises et allemandes.

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/des-entreprises-francaises-accusees-de-complicite-de-crime-contre-l-humanite-a-halabja_1256356.html#D56T8w5qhGv2FjXR.99

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article