Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

L’INGÉRENCE directe et indirecte : de la YOUGOSLAVIE à l’UKRAINE

14 Février 2014 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Impérialisme

polex

 

Communiqué du Collectif communistePolex

 

L’ingérence directe et indirecte : de la Yougoslavie à l’Ukraine 

 

Neuf ans après sa « Révolution orange », l’Ukraine est de nouveau au centre de l’actualité. Son gouvernement élu est sous la pression d’une opposition dite « démocratique » qui réclame la démission du président Yanoukovitch et son gouvernement ainsi que la tenue d’élections anticipées. Des personnalités politiques de l’Occident se succèdent à Kiev pour soutenir les manifestants, parfois en leur portant de sommes importantes d’argent. 

 

Cette situation n’est pas inédite. Elle fait penser à ce qui s’est passé en Yougoslavie en automne 2000. Un bombardement de 78 jours n’ayant pas eu raison du gouvernement légitime de ce pays, les pouvoirs occidentaux ont tenté d’autres moyens. L’opposition en Yougoslavie (dont Otpor, largement financé par les États-Unis) a réclamé des élections anticipées, et quand ces élections n’ont pas abouti dans leurs sens, elle s’est servie de la violence. Cependant, le saccage du Parlement, de la radio-télévision yougoslave et du siège du Parti socialiste était présenté au monde comme un acte spontané d’auto-libération populaire. 

 

A présent, l’Ukraine connaît une vague de violence à son tour. Une opposition disparate au gouvernement élu est passée peu à peu des manifestations pro-UE aux émeutes et tentatives de coups d’état, menées par des groupes majoritairement nationalistes et d’extrême droite, dont la première action est d’interdire les communistes en Ukraine occidentale. Ils sont systématiquement encouragés depuis des mois par les dirigeants de l’Union européenne et des États-Unis. On a baptisé dans les médias occidentaux « démocrates ukrainiens » ceux qui rêvent d’une insurrection antirusse, et d’une prise de pouvoir à Kiev par la force. 

 

Le Collectif Polex invite à la réflexion sur la situation actuelle de l’Ukraine, comparable à tous les égards à celle de la Yougoslavie, et qui pourra porter aux mêmes conséquences : dislocation, mort et misère, et, en définitive, comme but suprême, l’agression de la Russie.

 

Il n’est que temps d’arrêter ces Occidentaux qui mettent en place un dispositif pour détacher de l’alliance russe cette grande puissance qu’est l’Ukraine. A Kiev, c’est aux seuls citoyens d’Ukraine de décider de leur avenir : la paix du monde est à ce prix.

 

 

Paris, le 13 février 2014

 

 

site du Collectif Communiste Polex

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article