Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

L'économie russe ne va pas s’effondrer (parole de Chine)

10 Janvier 2015 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Economie

( Source: le Quotidien du Peuple en ligne )
07.01.2015 17h07

En 2014, sous la double attaque des sanctions économiques occidentales et de la chute des prix du pétrole, l'économie russe a commencé à se contracter pour la première fois depuis cinq ans. Est-ce que l’économie de la Russie risque de s’effondrer ? Quel sera l’impact de la dévalorisation du rouble sur la Chine ? Sur cette question, le journaliste a interviewé Chen Fengying, directeur du Centre de recherche en économie mondiale de l’Institut des relations internationales contemporaines de Chine.

L'économie de la Russie ne s’effondrera pas, le prix du pétrole remonte à 70 dollars

Selon Chen Fengying, l'économie russe va ralentir, mais ne s’effondrera pas. Le contexte économique actuel en Russie est différent de celui de 1998 ou 2008. Ainsi que Vladimir Poutine l’a indiqué lors de sa conférence de presse annuelle, la Banque centrale russe détient 419 milliards de Dollars US de réserves de change, ce qui est par ailleurs suffisant pour sauver le rouble. Les difficultés économiques sont principalement alimentées par des facteurs externes, tandis que la situation financière reste dans un état normal. En outre, la Russie a réussi à lutter contre la corruption au cours des dernières années.

Dans le même temps, la Russie a obtenu le soutien de la Chine. L’accord de swap de devises bilatéral de 150 milliards de yuans, signé par la Chine et la Russie, n'a pas encore été appliqué. "Il faut que le bénéficiaire prenne l’initiative, puis l’accord sera mis en œuvre", a dit Chen Fengying. "Si la Russie demande de démarrer immédiatement l’accord, la Chine le fera avec plaisir. Une fois l’accord mis en œuvre, le bénéficiaire nous remboursera en RMB une somme définie par un calcul des taux de change en temps réel, sans créer de réels risques pour nous. La Chine pourra également tirer des leçons des expériences issues de cet accord. Nous avons signé 28 accords de swap de devises, mais aucun n’a encore été lancé".

La chute des prix du pétrole n’affectera pas le prix négocié par la Chine et la Russie

La Chine et la Russie ont signé des accords sur le pétrole et le gaz pour une période de 30 ans. Si la Chine importe du pétrole russe maintenant, cela lui causera-t-il une perte de valeur ? Chen Fengying a indiqué que la définition du prix du pétrole et du gaz dans l’accord sino-russe reste un secret commercial. Mais il a souligné qu’« il s’agit d’un accord de 30 ans, cela veut donc dire que le prix est négociable ».

Selon Chen Fengying, les prix du pétrole ayant fortement chuté récemment, cela devrait créer des conditions favorables pour les entreprises chinoises dans leurs acquisitions à l'étranger. L’accord sino-russe sur le pétrole et le gaz ne sera pas touché par la chute des prix du pétrole, en revanche, les circonstances ont même créé davantage de possibilités de collaboration entre les deux pays. Comme l’économie russe se ralentit, la Russie aura besoin d’attirer plus d’investissements pour exploiter ses ressources en Extrême-Orient.

Chen Fengying a insisté sur le fait qu’il ne faut pas conclure que la Chine tirera avantage de l’accord sino-russe. Du point de vue des provenances diverses, la Chine pourra améliorer sa sécurité énergique en renforçant la coopération avec la Russie. Dans une période de faibles prix du pétrole, les négociations sino-russes présentent plus d’enjeux pour la Chine. Ce sera un modèle de collaboration gagnant-gagnant entre les deux pays, propice à stabiliser leur partenariat stratégique tout en favorisant leur coopération dans l'économie internationale.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article