Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

L’ARGENT DES PAUVRES, LES MILLIARDS DES BANQUES Alternatives financières et politiques, par Jacques ATLAN

24 Mai 2012 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Publications

http://www.editions-harmattan.fr


 
Collection : L’esprit économique
Série : L’économie formelle
ISBN : 978-2-296-96988-9 • 29.50 € • 286 pages

 

Nous sommes à un tournant de l’histoire. Depuis la faillite de la banque Lehman Brothers, la quatrième grande banque américaine, le capitalisme financier mondialisé est pris de doutes et envoie au monde des signes de grande détresse.


La perte du triple A français – ainsi que celle de huit de ses voisins européens – a provoqué un véritable séisme dans toute l’Europe, notamment parmi les dirigeants politiques de la France et les grands patrons. Elle témoigne de l’incapacité de l’oligarchie au pouvoir à prendre conscience de la situation gravissime qu’elle a créée depuis des décennies avec la dérégulation, les déréglementations, la concurrence « libre et non faussée », les traités européens qui ont conduit au désastre. Le dogme ultralibéral qui laisse aux banques, aux marchés financiers et aux agences de notation le soin de réguler l’économie mondiale a scellé l’échec patent de la société capitaliste où l’Argent-roi avait pris le pouvoir et dominait sans limite le destin de la société des hommes. Ériger comme loi supérieure la rentabilité financière à court terme a eu comme corollaire le développement des inégalités, le déracinement des populations et la violence sous toutes ses formes.


Ce livre pose la question des alternatives financières et politiques. Y a-t-il d’autres voies de sortie de la crise que les sacrifices pour le peuple et la croissance exponentielle des dividendes et des profits pour une minorité ? Dans le débatprésidentiel de 2012, se sont esquissées, parfois dans la confusion, les prémisses des grandes lignes d’une révolution citoyenne où l’homme retrouverait sa primauté de citoyen. Des mesures sont apparues qui feraient prévaloir des transformations profondes de la société dans tous les domaines et, principalement, dans la maîtrise des banques privées et des marchés financiers afin de disposer de tous les moyens nécessaires pour combattre efficacement le capitalisme.


L’aspiration à une autre société plus juste, plus humaine, a grandi et, parallèlement, le besoin de contribuer, individuellement et collectivement, à l’essor d’une nouvelle civilisation, sur le plan de l’organisation de l’État, en matière juridique, économique et sociale, avec le volet indispensable et novateur de la démocratie sociale.


L’AUTEUR


Jacques ATLAN a été cadre (analyste financier-crédits) dans un établissement bancaire et délégué syndical pendant trente ans, membre du Conseil d’administration de cet établissement, membre élu au Conseil d’administration de la Caisse de Retraites APB2.


VIENT DE PARAITRE


SOMMAIRE


Chapitre 1. Avant-propos pour libérer la parole et permettre le débat
Chapitre 2. Il faut ouvrir les livres comptables des banques et faire le bilan de la catastrophe et chercher les responsables…
Chapitre 3. La finance contre l’humain
Chapitre 4. La course effrénée des banques, pour être toujours plus internationales, toujours plus multinationales, toujours plus puissantes ?
Chapitre 5. Le désamour des Français pour la banque
Chapitre 6. Les banques et les marchés financiers acteurs de la croissance effrénée des inégalités…
Chapitre 7. Quand les banques envoient les entreprises et les États vers les marchés financiers
Chapitre 8. La financiarisation mondiale
Chapitre 9. Socialiser les pertes, privatiser les profits
Chapitre 10. Les bulles financières et le krach
Chapitre 11. Les déficits ne sont pas innocents
Chapitre 12. Les marchés financiers, C’est qui ? C’est quoi ? Ça sert à quoi ?
Chapitre 13. Responsables mais pas coupables
Chapitre 14. La crise du système capitaliste et les banques
Chapitre 15. La Banque de France
Chapitre 16. La Banque centrale européenne
Chapitre 17. Pôle financier public contre service public du crédit
Chapitre 18. Les banques françaises : deux fois nationalisées, deux fois privatisées... hier en faillite... sauvées par les milliards du contribuable... et demain ?
Chapitre 19. Les salariés laissés sur la touche… de la nationalisation des banques
Chapitre 20. Ampleur des fusions-restructurations dans le secteur financier
Chapitre 21. L’évolution des banques françaises : en retrait sur le marché national, elles visent une croissance sans limite à l’international…
Chapitre 22. La BNP Paribas
Chapitre 23. Le Crédit Agricole
Chapitre 24. La Société Générale
Chapitre 25. Le Crédit Lyonnais (LCL) (racheté en 2003 par le Crédit Agricole)
Chapitre 26. La Caisse des Dépôts (CDC)
Chapitre 27. Dexia
Chapitre 28. La BPCE : rassembleuse ou spoliatrice ?
Chapitre 29. Le Crédit Mutuel à la croisée des chemins : choisir entre la mutualité, la solidarité ou le
capitalisme financier ?
Chapitre 30. La Banque Postale : À la recherche d’une identité ? Ou en voie de privatisation ?
Chapitre 31. Oseo
Chapitre 32. Les Banques : un capitalisme incestueux et consanguin
Chapitre 33. Les nationalisations du programme du CNR, en passant par le programme commun de
gouvernement aux programmes pour 2012
Chapitre 34. La crise et l’intervention dans la gestion

Chapitre 35. Prévenir le prochain krach ?
Chapitre 36. Qui a donné tous les pouvoirs à la finance dérégulée, déréglementée, mondialisée ?


Bibliographie

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article