Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

L'appel franco-arabe contre le "deux poids deux mesures" en Libye et ailleurs

4 Mai 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Impérialisme

 

Contrairement aux principes de la Charte des Nations Unies interdisant toute ingérence dans les affaires intérieures des Etats et n'envisageant l'usage de la force qu'en cas d'agression armée d'un Etat contre un autre, le Conseil de sécurité de l'ONU, par sa résolution 1973, a violé sa propre législation en entérinant sous la pression des Etats-Unis et de leurs alliés les plus proches leur ingérence dans le conflit intérieur libyen.

Extension du « droit d'ingérence » systématiquement mise de l'avant depuis plusieurs décennies par les anciennes puissances coloniales contre des Etats anciennement colonisés ...

Au moment où, sans aucune réaction à l'ONU, des armées étrangères envahissent Bahrein pour soutenir un roi qui s'oppose violemment au mouvement démocratique dans son pays abritant la flotte des Etats-Unis patrouillant dans le Golfe arabo-persique, et après une inaction complice contre les actions d'Israël visant le territoire en principe souverain de Gaza où les « frappes punitives » visent clairement les familles et les domiciles avec les mêmes conséquences et les mêmes dénégations grossières.

En Libye, on tente d'assassiner des dirigeants, en tuant en passant des membres de leurs familles, ce dont le monde vient d'être témoin cette nuit.

Nous avons affaire à une généralisation et une extension des « deux poids deux mesures » qui ouvre la voie au règne de la loi du plus fort.

Ce que la législation internationale était quelque peu parvenue à tempérer dans la foulée des tragiques expériences des deux guerres mondiales. Et d'aucuns parlent déjà de s'ingérer dans les affaires de la Syrie confrontée à une sérieuse crise intérieure dont les causes semblent au moins en partie externes.

Et alors qu'une intervention extérieure est en cours en Côte d'Ivoire, sous le prétexte qu'il reviendrait aux puissances dominant à l'ONU de choisir en définitive quel serait le vainqueur des élections et de l'imposer par la force.

      …Et dans la foulée de ce démantèlement du droit international désormais sans limite, même la résolution 1973, qui ne prévoyait que des bombardements censés empêcher d'éventuels massacres de civils, a vite été violée par ses promoteurs mêmes qui ont ciblé en rase campagne les opérations militaires lancées par le gouvernement de Tripoli, sans gêner en revanche les offensives lancées par ses adversaires.

Dans le but désormais avoué de renverser le gouvernement libyen reconnu par la majorité des pays, en particulier par l'Union africaine. Union africaine qui, dans un monde évoluant soit disant vers le renforcement du rôle des « organisations régionales », a été totalement ignorée par les puissances attaquantes pour s'être opposée aux bombardements visant un de ses membres.

L'attaque de la Libye représente une accélération des tentatives de revenir vers un néocolonialisme dans le monde arabe et en Afrique, ce qui explique les dénonciations grandissantes que ce processus dangereux soulève dans la plupart des pays non alignés et ailleurs.

Dans ce contexte, l'Appel franco-arabe ne peut rester silencieux et, sans prendre partie sur le conflit intérieur libyen, proclame à nouveau son attachement envers la légalité internationale fondée sur les principes intangibles de la Charte des Nations unies visant au respect de la souveraineté complète et exclusive des Etats et des peuples à choisir les formes de gouvernement qui leur conviennent, sans ingérence extérieure.

 

Paris, le 1er mai 2011

 

L'Appel Franco-Arabe  s/c Sliman Doggui, 32 r. Javelot 75013 Paris

Président : René Lacroix ; Vice-président : Sliman Doggui ;

Secrétaire généraux : Patricia Latour ; Bruno Drweski ;

Bureau : Jean-Pierre Bastid, Maurice Cury, M. Da-Rhobi, Christiane Suchet, Jean-Gabriel Cochet, Serge Roux

Coordinateur : Yves Vargas

 

L'Appel Franco-Arabe a publié : « Irak, la résistance a la parole », « Vivre au Soudan », « Pour une paix véritable au Darfour », « Le chemin de Damas -  L'avenir d'un peuple »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gilles questiaux 26/05/2011 09:18



POURQUOI LES INTELLECTUELS AFRICAINS NE SOUTIENNENT PAS LE CNT LIBYEN ?


Mercredi 25 mai 2011 Nous sommes 1 milliard d’Africains : C'est venu pour nous le temps de dire trop c'est trop L'ignorance est le vrai danger qui mine la jeunesse africaine et les empêche à une…


Pour lire la suite cliquez ici



Michel Gourmel 04/05/2011 15:34



Très bien, ce serait encore mieux avec un S à "2 poids 2 mesureS"