Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

L’affaire Maurice Audin

30 Juillet 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Front historique

Sur le blog du PCF Béziers

 

Nous avons reçu de la LDH de Toulon une information concernant la diffusion sur la chaîne Public Sénat d’un documentaire titré « Audin la disparition » que nous devons à François Demerliac.

On peut visionner ce documentaire en cliquant sur le lien http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3988 ce que nous n’avons pas manqué de faire.

Rappelons les faits. En 1957 Maurice Audin est assistant de mathématiques à l’université d’Alger. Sujet brillant, il prépare une thèse supervisée par Laurent Schwartz.

Marié, père de trois enfants, il est engagé au sein du Parti Communiste Algérien pour la paix en Algérie par l’indépendance du pays. S’il ne participe à aucune action terroriste ni ne contribue à la réalisation d’aucune d’elles il affirme clairement sa position. Une position originale pour un Européen qui vit en Algérie.

En 1957, conséquence des pouvoirs spéciaux accordés le 12 mars 1956 au gouvernement Guy Mollet, police et justice sont en Algérie confiés à l’armée. On sait ce qu’il faut penser de la justice militaire. Comme l’a écrit un humoriste, elle est à la justice ce que la musique militaire est à la musique !

Le 10 juin 1957 Maurice Audin est arrêté chez lui par les parachutistes. Sa femme Josette et ses trois enfants ne le reverront plus. Le dernier témoignage que l’on ait est celui d’Henri Alleg qui le croise dans la prison où tous les deux sont incarcérés.

Officiellement Maurice Audin a disparu en tentant de s’évader lors d’un transfert pour interrogatoire. On n’a jamais retrouvé le corps ni jamais fait la lumière sur ce qui s’est réellement passé. Les incohérences relevées par le comité Audin dans l’enquête menée sur l’affaire donnent à penser qu’Audin est mort sous la torture.

Oui parce que la torture n’est pas seulement appliquée aux personnes soupçonnées d’être en contact avec les poseurs de bombes mais à tous ceux qui se prononcent pour la fin de la guerre via l’autodétermination, point de vue qui finira pourtant par s’imposer avec la signature des accords d’Evian qui entrent en application le 19 mars 1962. Dommage qu’on n’ait pas compris plus tôt que c’était la seule issue, bien des misères auraient été épargnées aux uns et aux autres !

Les interventions de Josette Audin sont très émouvantes, celles d’Henri Alleg toujours aussi claires, toujours aussi offensives sur la question du colonialisme et du racisme. D’autres personnalités, celle de Robert Badinter notamment, certaines aujourd’hui disparues, Nicole Dreyfus, Pierre Vidal Naquet… apportent leurs témoignages sur la chape de plomb qui couvre alors les prétoires !

On retrouve à l’écran des gens que nous avons eu l’occasion de recevoir à Béziers : Albert Nallet, Jacques Inrep par exemple.

Un documentaire qui est le bienvenu dans le contexte d’amnistie et d’amnésie dont on voudrait envelopper un passé peu glorieux de notre république. En débattre aujourd’hui constitue pourtant une mise en garde contre les aventures guerrières dans lesquelles le pouvoir voudrait à coup sûr engager notre pays !

A ce propos nous rappelons que l’édition 2010 de la marche de la paix aura lieu cette année le 8 août, rendez-vous à 10 devant la cave coopérative de Montagnac ou à 9 h 30 sur le parking du Petit Casino de Béziers pour le covoiturage organisé.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MARAT EL MOKRANI 30/07/2010 17:36



Aprés l'indépendance les communistes algériens d'origine européenne comme le frére de maurice Audin qui etait resté comme instituteur ont été expulsés par l'aile reactionnaire du FLN.La conduite
de ces reactionnaires envers les pieds Rouges d'Algérie est une tache indélébile,dailleurs on voit où les réactionnaires islamo Bathistes ont conduit le pays.Un jour les Révolutionnaires
authentiques reviendrons au pouvoir pour redonner espoir et gout de vivre à la jeunesse  Algérienne et les Haragas ne seront plus qu'un mauvais souvenir.et les pieds Rouges seront vengés


Gloire à nos Martyrs