Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

JC Delaunay, sur le fascisme et l'immigration économique

10 Février 2014 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Théorie immédiate

En commentaire d'un article de Danielle Bleitrach, reproduit sur lepcf.fr :Lu sur son blog "Histoire et société"

   

lundi 10 février 2014 à 17h23, par  Jean-Claude Delaunay

 

L’analyse effectuée par D. Bleitrach me paraît juste. D.B. espère "un sursaut". Ne faudrait-il pas donner encore plus de contenu à ce sursaut ? Je propose 4 séries de réflexions, venant en prolongement de celles de Marc Harpon, par exemple, lues récemment sur le site de Réveil Communiste. Mes remarques ne concernent pas seulement "l’immigration économique". Mais elles ont un rapport.


1) Les communistes en général n’ont pas le sens de la dépense. Divers théoriciens comme B. Friot les encouragent en ce sens. Il suffirait de lever le petit doigt et hop ! on pourrait dépenser. Lors d’une récente réunion sur les élections municipales, j’entendais la Maire de ma ville dire "Le seul problème est celui de l’usage de l’argent". Autrement dit produire de la richesse ne serait pas un problème (nous serions dans "l’abondance"). Je ne suis pas d’accord, même si certaines grosses entreprises s’en mettent "plein les poches". Avec le socialisme, il faudra compter, même si l’on compte autrement. La richesse n’est pas infinie. Une municipalité ne peut engager sa campagne en pensant que "la richesse est infinie". Il est d’ailleurs facile, pour des équipes municipales qui dépensent la richesse, d’oublier que ce sont les "productifs" qui la produisent.


2) Il existe "à gauche" une conception "libre-échangiste" de l’immigration. D’une part l’immigration politique n’est pas l’immigration économique. D’autre part, la pratique a montré que l’économie n’était pas élastique à la population. C’est pourquoi la Chine, le Viet-Nam, par exemple, limitent leur propre population. Limiter l’immigration relève du même constat. Oui, mais dans les listes municipales figurent des associations dont l’immigration est le fonds de commerce. Elles se réjouissent de "l’absence d’exclusion". OK, mais elles ne s’intéressent absolument pas au coût de leur apparente générosité.


3) Le PCF est favorable au vote, pour les élections communales, de populations autres qu’européennes (pas seulement des gens du Maghreb, mais de ceux venant d’Afrique, de Chine, etc.). Mais voter est l’expression de l’appartenance à un ensemble qu’on appelle la Nation. La citoyenneté ne se découpe pas en tranches (la tranche communale, la tranche départementale, etc.). Je pense que ces partisans du vote communal des étrangers n’ont plus aucune idée de ce qu’est une Nation. Pour eux, si on paye des impôts, on est citoyen. Seraient-ils (elles) favorables à la démocratie censitaire ? La philia désignait, pour Aristote, l’affection que nous portons à un être pour les qualités que nous lui trouvons et non pour ce qu’il peut nous rapporter. Au contraire, les partisans du vote des étrangers ont un esprit mercenaire. D’une part, il sont en faveur de ce vote parce qu’ils pensent qu’il leur rapportera des voix. Au fond, ce sont des communistes "démagos". D’autre part, ils estiment que les étrangers ne sont citoyens d’un pays qu’en fonction du rapport économique qu’ils (elles) y trouvent. Et la philia ? Et la naturalisation ? Celle-ci aurait-elle été conçue pour les chiens ?


4) Il y a les jeunes dont un trop grand nombre se fait siphonner la tête par des charabias fascisants de toutes sortes. Mais il y aussi des parents, des aînés, et tout simplement d’autres jeunes prêts à entendre d’autres voix que celles des voyous et des ectoplasmes modernes du nazisme. Ces personnes, je le crois, je l’espère, sont prêtes à prendre place dans la lutte pour le socialisme dans ce pays, pour d’autres rapports dans le monde, même si ils (si elles) sont pour l’instant étrangers. A mon avis, nous, communistes, devrions réfléchir à une version modernisée de l’adresse que Maurice Thorez adressa en son temps aux seuls chrétiens.


Ces remarques sont sommaires. Je les joins, sous réserve de discussion, et très modestement, à toutes celles déjà prononcées (comme par exemple la restauration de la souveraineté nationale comme préalable à toute action dans les domaines concernés). Le PRCF, a proposé "un front" visant, pour lutter efficacement contre l’idéologie du fascisme dangereux, de reposer sur "les 4 sorties". Peu importe le vocabulaire. Ce que je voulais dire est que, au delà du sombre et juste tableau que décrit Danièle Bleitrach, il serait bon que continue d’être comblé, avec tous les matériaux déjà existants, mais peut-être aussi avec d’autres, "le vide abyssal" qu’elle déplore.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
<br /> Décidément tu ne dors pas la nuit toi ! l'édito de ULC réflète un point de vue collectif.<br />
Répondre
M
<br /> Et bien Gilles Questiaux je te propose de relire l'annonce de la parution d'Unir les communistes n°2 signée d'un certain GQ où la patate si chaude de l'immigration semble avoir totalement<br /> disparue.<br /> <br /> <br /> Au passage je salue fraternellement Sam 82 pour sa vigoureuse défense de ses convictions.<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
G
<br /> Faudrait savoir, on est contre l'antisémitisme, mais il n'y pas de peuple juif? j'avoue rien comprendre mais bon ce n'est pas important .<br /> <br /> <br /> Bon pour ce qui est des insultes, me comparer à Doriot je trouve ça plutôt insultant. C'est pas comme "gamins" !<br /> <br /> <br /> Quant à Delaunay, il a dans ses idées un fond patriotique qui ne me déplait pas, même si je le suivrais pas jusqu'aux gaulois.<br /> <br /> <br /> Sur la civilisation, je n'aime pas le mot, mais le fait est que les modes de production historiques, dans la pensée marxiste sont hiérarchisés, parce que Marx croyait à ce truc que détestent les<br /> post-modernes qui infestent les milieux gauchistes : le progrès.<br /> <br /> <br /> Sur la patate chaude de l'immigration, (voir André Gerin, on dirait à vous lire qu'il n'a jamais existé et que vous ne l'avez jamais soutenu, pourtant qui a créé le réseau ?) il faut d'une part<br /> maintenir l'exigence de solidarité avec tous les travailleurs d'où qu'ils viennent, et d'autre part accepter la réalité têtue que l'immigration est favorisée par le capital pour faire baisser les<br /> salaires. D'où xénophobie populaire, et nous empêtrés dans la contradiction, et ricanements du FN. C'est compliqué. C'est pour ça que je propose dans le cadre provisoire de la société bourgeoise<br /> de limiter l'immigration pour favoriser l'intégration des immigrés qui sont déjà là. Ne pas oublier que les principales victimes du chômages sont les jeunes français de deuxième génération qui<br /> passent pour des immigrés aloes qu'ils ne le sont pas.<br /> <br /> <br /> Quant à Descartes, qui croit que le FN va devenir un parti de gauche, on vous le laisse si vous avez encore faim.<br /> <br /> <br /> Merci quand même pour vos contributions.<br />
Répondre
M
<br />  <br /> <br /> <br /> A Eric Ruiz, qui essaie de calmer le jeu.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> J'ai découvert le réseau FVR le PCF par l'intermédiaire de Réveil Communiste que je lis depuis des années. J'adhère à votre combat difficile à l'intérieur du PCF-PGE et je vous souhaite autant de<br /> succès possible pour en changer l'orientation<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Je ne suis jamais intervenu pour critiquer PAM, Pasquale Noizet, MC Burricand ou toi. Je suis d'accord avec ce que vous defendez.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> MAIS voilà des années que je lis aussi sur ces deux sites les oeuvres des penseurs que j'ai cité, ainsi qu'un certains nombre de commentaires. Et je m'indigne toujours du silence, voire de<br /> l'approbation, voire de la promotion dont ils bénéficient dans le réseau qui selon moi devrait critiquer la direction du PCF-PGE par sa gauche.    <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Eric, tu veux que j'argumente , mais il n'y a qu'à relire leurs textes. Vous les avez conservés. Pour mémoire : de Descartes il ya eu l'homophobie et l'anti-féminisme (le gang des<br /> lesbiennes), la défense de la  bouffe industrielle pendant l'épisode spanghero, la critique permanente des bobos plus que la critique du Capital<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> De Delaunay je te renvoie à ce que j'ai souligné de ses positions: décadence de la France, hiérachisation des civilisations , non au droit de vote des étrangers, nos ancêtres les gaulois, les<br /> états-unis d'europe, sans parler de son hommage bizarre à Richard Millet après l'affaire Breivik.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Et il a fallu des années avant qu'on ne démasque Bobforrester (GQ s'est bien battu)<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Mais de Gilles je ne partage pas son concept de peuple juif cohérent dans a dispersion géographique, et je le lui ai dis.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Non, ces idées là ne méritent pas 'un débat entre communistes' . Il s'agit de les combattre.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Vous devez clarifier vos positions. Vous portez une responsabilité historique importante, car selon moi les trois morceaux de la Coordination communistes ne se recolleront pas, chacun cultivant<br /> sa différence. Les hoxaistes le resteront. Les maoistes aussi. Logiques groupusculaires.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Alors je repose la question : sont-ce  vraiment vos thèses ? C'est ça le PCF de demain?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
S
<br /> hé voilà ! encore une fois la critique est transformée en insulte . j'en déduit quevous ne supportez pas que l'onvous contre dise . je ne vois aucune insulte , ou quelques infamies que ce soit .<br /> pour ce qui est du rentre dedans , aucun problème , mais il ne peut etre a sens unique , et il faut assumer les retours , ne pas venir chialer en criant a l'insulte vous etes grands quand meme .<br /> quand aux gamins que nous serions ce n'est pas une insulte c'est pire ça relève de la condescendence et de l'esprit de supériorité. peut etre de la déformation professionnelle . GQ tu as raison<br /> de ne pas avoir honte de ta profession , pas plus que je n'ai honte d'etre ouvrier . pour en revenir au sujet sur l'immigration , parlant de mairies communautaristes , là je rejoins marcel rayman<br /> , ce raisonnement est  un pur fantasme ,qui plus est revient a enfourcher le cheval de bataille du FN sur l'immigration . cette critique sera sans doute assimilée a une insulte mais je m'en<br /> fout , c'est ce que je pense , alors que le débat mériterai une autre profondeur . pour répondre a Marcel Rayman , non je ne suis pas membre du PRCF , car comme toi je ne partage pas son étapisme<br /> gaulliste, mais je partage tous les autres points politiques , donc je soutien , et je suis abonné a initiative communiste depuis pas mal d'années . sam 82 .<br />
Répondre