Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Intervention au CN de rentrée du 9 septembre

28 Septembre 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #CN du PCF

  


Comme l’a dit Pierre (Laurent) à l’Université d’été :

Le pouvoir est affaibli, discrédité politiquement et moralement par le racisme anti-Rom, il peut céder, il peut être battu,  mais l’anti sarkosysme ne suffit pas. Une fausse alternative se prépare au PS, à Europe écologie.

 

Qu’il soit clair dès le début que nous ne marcherons pas dans une nouvelle tromperie comme la « Gauche plurielle » ! En nous déclarant fermement, nous pouvons la faire échouer dans l’œuf.


Posons dès maintenant des exigences fortes de contenu pour le « pacte d’union populaire ». Il ne suffit pas « d’ouvrir des espaces » pour demander aux gens d’écrire un programme qui serait idéal. Faisons des propositions simples et claires. Les « espaces », ça me rappelle trop les « collectifs » qui ont torpillé la campagne de 2007.


N’ayons pas  peur d’exiger la nationalisation des banques. N’ayons pas peur de Bruxelles. L’union européenne et l’OTAN sont des carcans qui empêchent une véritable politique de gauche en France qui se donne les moyens d’agir sur l’essentiel :  le pouvoir de l’argent, et  la propriété des industries et des banques. Puisque nous avons décidé d’être communiste, n’ayons pas peur du socialisme !


Pierre dit : "Qui peut prétendre mener demain une politique de gauche en se coulant dans le moule des décisions prises à Bruxelles en mai dernier ?" En effet le traité de Lisbonne, et l’OTAN, si nous y restons, laisseront-ils les français créer une « nouvelle république » une nouvelle démocratie avec de nouveaux droits ? Bien sûr que non !


Le gouvernement tente d’instrumentaliser l’insécurité. Pierre a parfaitement raison de souligner son échec total sur ce terrain, et même sa complicité morale! Mais si nous ne voulons pas faire le lit du FN, il faut être clair : « mettre en débat » ne suffit pas, il faut donner à la police et à la justice les moyens matériels que le pouvoir leur a retiré : elles doivent protéger les plus faibles et non les expulser.


Les communistes veulent une véritable alternative ! Alors veillons à ne pas élire Dominique Strauss Kahn, l’homme du FMI,  en 2012, pour ouvrir la route de l’Élysée à Marine Le Pen en 2017.


de Pasquale Noizet

mis en ligne le 10 septembre 2010

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Maryvonne Leray 12/09/2010 23:15



oh oui une autre république et surtout pas DSK ...  surtout pas .