Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Intervention de Pasquale Noizet à la confédération départementale de Paris dans le cadre du congrès d’étape (35ème congrès).

14 Juin 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Congrès du PCF depuis 2008

 

 http://c2.ac-images.myspacecdn.com/images01/84/l_9841a15378fd751d66ca48ef31a1a8a5.jpg

Information 

 Le 6 novembre, manifestation contre la fermeture des centres d’IVG notamment ceux de l’Est-parisien, une des conséquences des réformes de la santé.

 

L’abstention

C’est une question qui revient dans notre débat et qui m’interpelle particulièrement. Il s’agit d’avoir des réponses concrètes à donner à celles et à ceux qui ne croient plus que la politique peut améliorer, voire changer, leur vie.

Marine Le Pen s’étend dans les médias sur la thématique qui doit être la notre : la ré- industrialisation, la lutte contre les délocalisations des entreprises.

 

Crise du capitalisme

On en voit les conséquences sur notre quotidien mais aussi  à l’échelle mondiale et la crise du capitalisme devrait être abordée comme l’a été la constitution européenne lors du référendum. Je propose que l’Humanité se saisisse de cette question, décrypte, argumente, à partir d’exemples concrets comme la casse des retraites, de la santé…des acquis sociaux en général ; questions qui traversent la société capitaliste. Les militants ont besoin d’outils.

 

Nationalisation des banques

Il est nécessaire de  nationaliser les banques plutôt que d’espérer changer l’action de la banque européenne, ce qui me semble insuffisant. Il faut aller plus loin.

 

Front de gauche

Quel est le but du front de gauche ? Au dernier congrès, il a été questions des fronts. Je suis pour un élargissement qui déborde les groupuscules et qui devienne un réel front populaire. Ce qui suppose des actions dans les quartiers populaires et auprès des populations les plus défavorisées. Soyons lisibles et audibles. Avançons un projet qui soit en phrase avec la demande d’un peuple qui souffre. Plus que jamais notre parti se doit d’être révolutionnaire. La crise du capitalisme nous donne raison. Abordons de front cette crise, sans avoir peur de nommer un chat, un chat.

Les jeunes communistes à leur dernier congrès n’ont pas eu peur du mot socialisme et de l’avancer comme étant un objectif à atteindre pour les communistes. Nous, les plus âgés, aurions nous peur d’avoir pour objectif la révolution ?

 

Expériences des pays d’Amérique latine

Nous devrions nous intéresser aux expériences socialistes des pays d’Amérique latine, notamment de nos camarades cubains qui, malgré l’embargo américain, mettent en place une société plus juste (santé, éducation gratuite, parité et droits des femmes ; plus de 70% font des études universitaires…).

 

Droit de vote des résidents étrangers et lutte des travailleurs sans papiers


Les travailleurs sans papiers font partie de la classe la plus précarisée, la plus malmenée, la plus méprisée par le patronat et le gouvernement. Le vote des travailleurs immigrés doit être l’une de nos préoccupations en cohérence avec leurs luttes que nous avons soutenues et menées avec eux.

 

  Pasquale Noizet, section de Paris 20ème, membre du CN, 13 juin 2010

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pasquale 20/06/2010 04:25



J'ajoute à mon intervention une précision : le 6 Novembre manifestation NATIONALE.



Pasquale 19/06/2010 22:20



A part le premier commentaire, quel rapport avec mon intervention,


Pasquale



GQ 18/06/2010 16:19



Si de tels camarades s'organisaient mieux, il leur serait peut être possible d'avoir une attitude constructive, plutôt que de claquer la porte. On dirait que pour beaucoup de camarades, le simple
fait de ne pas être d'accord avec eux sur toutes les questions les met en pétard. Invoquer Lénine, puis critiquer la "dérive gauchiste", le tout pour analyser le PCF actuel qui ne veut plus
entendre parler de Lénine, c'est à coté de la plaque.



nathalie 18/06/2010 06:59



RAPPEL : Secrétaire régional de la CGT, il était encarté depuis 35 ans

Nouvelle défection, et non des moindres, dans les rangs du PC gardois. Le Cévenol Alain Alphon-Layre, militant de la section de Saint-Geniès-de Malgoirès, par ailleurs secrétaire régional de la
CGT, a officialisé, hier, sa démission du PCF. Un départ qu'il avait signifié au parti, par écrit, il y a plusieurs semaines. Un texte qu'il a décidé de rendre public ces derniers jours : «
Je ne souhaite plus être adhérant du PCF car ce parti est devenu la négation même de l'esprit communiste qui m'anime » , écrit le Gardois.
Puis il précise les « trois raisons » qui l'ont amené à prendre cette décision. Il regrette d'abord « l'entêtement du PCF à vouloir poursuivre dans sa volonté d'être la courroie de
transmission de la CGT. Dans les discours et les écrits, on affiche les changements,




dans les actes on fait pire qu'avant et je sais de quoi je parle, j'ai pratiqué à l'époque sans état d'âme cette doctrine. Cela n'a jamais rien apporté, ni à la CGT ni au parti, bien au contraire.
» Plus grave, sur le fond, il écrit : « Il n'y a plus aucune réflexion, aucune production du parti. Le PCF est de plus en plus coupé des préoccupations des gens et surtout ne répond pas à
leurs attentes. Les seuls qui ont ce lien, ce sont les élus et le parti les traite comme des voyous. » Enfin, Alain Alphon-Layre revient sur les choix stratégiques du PC : « On se perd en
permanence dans des stratégies électorales, voire des combines, un coup avec le PS, un coup avec le NPA, un coup avec Bové, un coup avec Mélenchon. L'alliance dans 4 régions avec le NPA lors des
dernières élections montre la dérive gauchisante du PCF (Lénine doit se retourner dans son mausolée). Au moment où le NPA se casse la figure, aller le chercher et s'allier avec lui, quelle
stratégie ! En Languedoc-Roussillon, on s'est même allié avec un groupuscule "objecteur de croissance" qui est contre la croissance, le TGV, le nucléaire (là, c'est René Leguen qui se retourne sans
sa tombe). » Finalement, le secrétaire régional de la CGT conclut : « Le débat d'idées, l'ouverture d'esprit ont fait place à l'insulte, les coups bas, les mensonges et le sectarisme.
Bref, pour moi, ce parti est tout sauf communiste. »


MARAT EL MOKRANI 13/06/2010 15:42



Je suis  pleinement d'accord  avec cette intervention et en particulier avec l'idée d'un fornt populaire qui serait l'etape suivante du front de gauche.Cela entraine aussi l'existance
d'un PCF plus puissant et renouant avec le mouvement communiste international renaissant.Pour tirer  les leçons de l'Histoire il faut se rappeler que la non participation au gouvernement en
36 n'a pas empéché des acquis importants pour le Peuple alors que notre participation à l'allaince avec le PS en position de faiblesse a été un véritable désastre!