Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Intervention au CN du PCF du 16 janvier 2012 : le communiqué du parti sur la Syrie du 30 décembre est une erreur

26 Janvier 2012 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #CN du PCF




La crise économique se développe maintenant en risque de guerre.
Nous avons affaire à une crise délibérément aggravée comme une machine de guerre contre le peuple. La rigueur aggrave la crise qui sert  de prétexte pour plus de rigueur encore. L’attaque contre tous les acquis sociaux s’aggrave. Mais les réactions populaires sont marquées par un sentiment d’impuissance. C’est pourquoi Il faut fournir plus visiblement une alternative au capitalisme. Sinon, la colère qui monte peut se muer en fureur aveugle, qui sera reprise par l’extrême droite.


Les déficits ont été créés par les cadeaux fiscaux. Il faudrait revenir dessus. Il faut faire payer les riches pour des dettes qu’ils ont créées et dont ils continuent de bénéficier.
Je trouve notre programme trop consensuel, il ne va pas assez loin dans la reprise de contrôle de l’économie, dans la nationalisation des banques, de l’énergie. C’est l’Europe qui nous l’interdit. L’Europe sert d’alibi pour la casse de tous les acquis sociaux, mais rien d ‘étonnant : elle a été construite pour cela.


Le capitalisme fonce droit dans le mur de la dette. Comme en 1789, il peut y avoir une situation révolutionnaire ! La crise commencée en 2008 s’approfondit et s’étend. Les dirigeants occidentaux acculés sont tentés par la fuite en avant dans la guerre. Nous avons déjà vu les effets en Libye. Maintenant, la Syrie, l’Iran sont menacés à leur tour d’invasion, et le risque d’une confrontation directe de l’Occident avec la Russie ou la Chine n’est plus exclu. Nous avons une responsabilité particulière, parce que la France est au premier rang des agresseurs potentiels. Et sans vouloir ménager le régime syrien, il faut être lucide : les droits de l’homme ne sont qu’un prétexte. Je suis donc très étonnée par les termes du communiqué du parti du 30 décembre sur la Syrie :

« La France et ses partenaires européens, comme les États arabes, doivent manifester une détermination politique beaucoup plus grande pour obtenir le retour des troupes syriennes dans leurs casernes, la libération des détenus et la liberté pour les manifestations populaires. Des sanctions elles aussi renforcées doivent viser et isoler le régime de Damas. »


Faut-il parler comme l’émir du Qatar ? Faut-il parler comme Sarkozy ? Faut-il répéter sans nuance les injonctions des médias ?


Ces sanctions pénaliseraient tous les Syriens, et s’attaqueraient directement à la souveraineté de leur pays. Mais de plus elles seraient le premier pas en direction de cette intervention militaire à la libyenne que veut Sarkozy. Nos camarades communistes syriens sont divisés, certain soutiennent le régime d’autres font partie de l’opposition démocratique, mais ils sont résolument opposés aux ingérences occidentales dans leur pays. Ils ont raison ! La démocratie ne s’impose pas de l’extérieur ! On a vu ce que ça donnait, en Irak, en Afghanistan, en Libye !


Je crois qu’il faut que notre parti prenne ses distances avec la campagne médiatique à sens unique qui vise à préparer l’opinion à une nouvelle agression contre un nouveau pays arabe ou musulman: il n’est pas exact que le gouvernement syrien soit le seul responsable des violences. Des groupes terroristes manipulés par les services étrangers, y compris français, sont à l’œuvre également. L’ingérence occidentale n’a rien d‘humanitaire et il ne faut pas la cautionner. Les appels guerriers contre la Syrie, ancienne colonie française, sont particulièrement inacceptables. Ils signifient le retour de l’impérialisme et du néocolonialisme.

Je crois que la lutte pour la paix, qui implique d’exiger la sortie de l’OTAN, doit redevenir une priorité de notre parti, comme elle l’avait toujours été.


Résumé de l’intervention de Pasquale Noizet (CN du PCF 9 janvier 2012):

La crise s’aggrave et le capitalisme est acculé, il fonce dans le mur de la dette. Quand une situation révolutionnaire devient possible, il est urgent de montrer l’alternative au capitalisme, sinon la colère populaire ira à l’extrême droite. La crise risque de se développer en guerre, et le communiqué du parti sur la Syrie du 30 décembre est une erreur : il laisse le champ libre à une agression impérialiste  contre la Syrie. Nous avons une responsabilité particulière, nous au PCF pour défendre la paix. La démocratie ne peut pas s’imposer à un pays par l’invasion étrangère.


Intervention de Pasquale Noizet (75) au CN du PCF le 16 janvier 2012

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GQ 25/01/2012 14:18


JF est représentatif de la culture politique qui domine à la direction du PCF : autophobie et obsession malheureuse de mériter les satisfécits de démocratie décernés par la presse bourgeoise,
l'obsesssion d'une respectabilité conforme aux norems européennes. Bref, le "postcommunisme" occidental, ultime avatar de l'eurocommunisme.

Jihad WACHILL 23/01/2012 10:09


Et il dit quoi le camarade Jacques FATH maintenant qu'il est à peu près évident que ce sont les terroristes islamistes armés et entraînés par les services de renseignements français qui sont
responsables de la mort du journaliste français Gilles Jacquier?

GQ 20/01/2012 19:02


A noter que le résumé de l'intervention en réponse de Jacques Fath ne correspond pas au contenu de son intervention orale. mais ce n'est pas grave car dans les deux cas il a répondu à coté., pour
faire passer à l'as la responsabilité du parti de dénoncer les projets guerriers de l'exécutif, qui compte faire le zorro dans la perspective des élections.

GQ 18/01/2012 18:13


si on veut se convaincre de l'abbération de ces communiqué, il suffit de les lire (liens envoyés par michel gourmel).


1°) Syrie : « renforcer les sanctions contre le régime de
Damas »


http://www.pcf.fr/16825#comment-694


 


2°) Réaction du PCF à la mort d'un reporter français en Syrie


http://www.pcf.fr/17189#comment-693


 


3°) Turquie / Syrie : « Périlleuse entreprise de guerre »


http://www.pcf.fr/15048#comment-696

JMP 17/01/2012 21:27


Je voulais dire camarades libanais...


En lieu et place des camarades lybiens qui ne doivent pas être bien nombreux après tant d'années de l'anti-communiste Kadhafi abattu cependant comme un chien les fous de dieu armés par l'OTAN aux
frais du contribuable occidental.