Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Hommage à Georges Marchais

20 Décembre 2014 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Front historique

Par Danielle Bleitrach sur son blog :

 

L’alliance sur la base de l’anticommunisme primaire… minable…

3-sebastopol-armee-russe-cassini-16eb3

 

Ils s’y sont tous mis de l’UMP  aux « écologistes » pour prendre Villejuif la Rouge… mais non contents de cet exploit il leur faut effacer le passé de cette ville rouge et de l’un de ses enfants… Georges Marchais était une force de la nature et l’affronter tenait de l’exploit, mais il était dénué de véritable rancune si la bonne foi était mutuelle et si cela ne nuisait pas au parti qu’il avait en charge.  J’ai toujours respecté la manière dont il était proche des exploités, des pauvres, des faibles, la manière dont il prétendait leur faire un rempart de sa force. J’aimais aussi la tendresse qu’il éprouvait pour Aragon, la manière dont il a assuré au vieil homme une aide discrète et amicale jusqu’au bout. Alors quand je vois ces gens oser effacer son nom, j’ai l’impression d’un temps qui se désagrège un peu plus dans la haine et le déshonneur… Ils n’auraient pas osé l’affronter vivant, ils crachent sur sa tombe…

C’était  un homme superbement intelligent et un travailleur acharné, il était bon, attentif à la misère, respectueux des militants… Que cette bande de nains de toutes obédiences, ce ramassis de minables veuille effacer son nom de la mémoire de sa ville est une infamie, ils ne l’atteignent pas, il se rendent aujourd’hui un peu plus crasseux… Il semble qu’ils aient pris cette décision dans la foulée d’un renforcement de la police, tout un programme… Comme j’aurais aimé qu’il soit là et dresse sa haute silhouette, les toise de son regard bleu pour qu’ils se taisent, parce qu’ils l’auraient fermé, c’est sûr…

Je pourrais dire et tant dire en particulier comme ce chêne fut foudroyé, sa faiblesse était le cœur… Je n’ai qu’un regret que certains de ses camarades si serviles devant lui, le flattant dans ses travers, ne l’aient pas assez défendu, assez honoré sa mémoire, ce qui permet aussi à ces gens-là de se conduire aussi mal…

Peut-être faut-il faire oublier ce qui est dit de toute part encore aujourd’hui : s’il y avait un Georges Marchais, ils n’oseraient pas se conduire contre nous comme ils le font…

Danielle Bleitrach

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GQ 29/12/2014 09:45


dessin signalé par José Fort :



Christian (CCL) 26/12/2014 22:23


"Cette pulsion de tenter de faire en sorte que les socialisme réellement existant n'ait même pas eu lieu signfie qu'il a beaucoup plus d'avenir qu'on veut bien le dire, puisque son passé fait si
peur. "


Bravo pour cette brillante conclusion Gilles !! C'est clair, c'est pur et ca coupe comme du rasoir.


Le 20eme siecle fut effectivement le siecle du communisme, la plus grande frayeur jamais rencontree par la classe des sAigneurs dans l'histoire de la race humaine.


 Ils en ont eut tellement chaud pendant 74 ans qu'ils en ont encore la sueur au front 25 ans plus tard , rien qu'a y penser !


Meme si ca prend encore un siecle, ia deuxieme manche aura lieu, seulement  lorsque la bete sera au sol il faudra alors bien l'achever une fois pour toutes, qu'elle ne puisse jamais se
relever

GQ 25/12/2014 16:24


cet acharnement à s'en prendre à des symboles passé du communisme ne laisse pas de troubler, on le voit aussi bien dans le Val de Marne qu'en Ukraine dans les Pays baltes, en Pologne, ou à
Berlin, où le "Palais du peuple" de la RDA a été effacé du paysage urbian pour y remettre à la place la méringue glacée du Palais kitsch Hohenzollern (fin XIXème détruit par les bombardements
américains). Cette pulsion de tenter de faire en sorte que les socialisme réellement existant n'ait même pas eu lieu signfie qu'il a beaucoup plus d'avenir qu'on veut bien le dire, puisque son
passé fait si peur.

GQ 25/12/2014 16:18





VILLEJUIF (Val-de-Marne): 300 personnes se rassemblent pour défendre le Parvis Georges
Marchais


cliquez pour agrandir ----- Intervention d'Olivier Marchais au rassemblement républicain : "Il doit y avoir de la place pour deux" C’est avec beaucoup d’émotions que je me permets de prendre la…


Pour lire la suite cliquez
ici

GQ 23/12/2014 15:14



Mercredi en conseil municipal , la nouvelle majorité (Union citoyenne) de Villejuif qui va de l’UMP aux écologistes a pris l’initiative minable et stupéfiante de débaptiser le parvis
Georges-Marchais au profit du cancérologue gaulliste Georges Mathé. Ce lundi, il y a eu une manifestation à Villejuif, mais aussi la réaction de la famille du cancérologue.
Dans un communiqué, sa fille, Catherine Gaston-Mathé, a d’abord remercié la municipalité d’avoir pensé à honorer la mémoire de son père, « précurseur de la cancérologie moderne, pionnier de la
greffe de moelle, de l’immunothérapie et de la chimiothérapie des années 1950 aux années 1980, à Villejuif ». Avant de rappeler sa coopération « active » avec Georges Marchais, député de cette
circonscription pendant 24 ans. Pour la famille, un seul souhait : « qu’une solution soit trouvée pour honorer les deux Georges et rassembler ainsi toutes les sensibilités françaises ».