Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Grèce : Le KKE mobilise contre le Front Noir de la dette : UE+Socialistes+libéraux + Fascistes

16 Novembre 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #l'Europe impérialiste et capitaliste

Sur le blog de Nicolas Maury

Déclaration de la Secrétaire générale du Parti communiste de Grèce (KKE) à propos du gouvernement PASOK (social-démocratie) – Nouvelle démocratie (conservateurs - LA.OS (extrême-droite)

Aleka Papariga : Guerre à la guerre de la nouvelle coalition
« Le gouvernement de l'alliance tripartite n'a qu'un seul représentant: la Commission européenne et bien sûr les forces du capital en Grèce. Il a été formé dans un seul but. Dans la période la plus courte possible, pour une durée indéterminée, il a l’intention de transformer la vie du peuple en enfer, le réduire au silence et le faire accepter sans protester les pires nouvelles mesures.

Nous déclarons avec certitude: ces objectifs ne passeront pas. D’ailleurs, nous soulignons que ce gouvernement tripartite ne suspendra pas les conséquences et les problèmes de banqueroute et n’empêchera pas la faillite incontrôlée si elle survient.

Et notez la chose suivante: l'implication du LA.OS dans le gouvernement est sans doute la rémunération du PASOK pour le sale boulot joué toutes ces années par le LA.OS. Face au mouvement populaire des travailleurs, cela signifie une provocation, de l’anticommunisme et la répression de l’Etat contre les intérêts de tous les travailleurs et immigrés. La Nouvelle Démocratie est désormais partiellement responsable d’avoir constitué un gouvernement avec ce genre de parti.

Ce gouvernement est inacceptable. Littéralement inacceptable. Et nous sommes sûrs qu’il ne sera pas légitimé par le peuple grec. Ce projet, tant qu’il dure, sera transcris dans les pages noires de l’Histoire. Nous réitérons ce que nous avons dit après les élections, quelques jours après la mise en place du gouvernement du PASOK en 2009. Guerre à la guerre. A aucun moment le peuple ne doit montrer sa tolérance. Ce gouvernement doit s’en aller au plus vite. »

Source : Rizospastis, 12 novembre 2011.

Déclaration du Comité Central du Parti communiste de Grèce (KKE) à propos du gouvernement de coalition PASOK – Nouvelle Démocratie – LA.OS

Grèce: A bas le gouvernement du front noir. Travailleurs et peuple à la contre-attaque ! Pas un jour à perdre
Le formation du gouvernement du front noir répond aux attentes de l'Union européenne, des banquiers, de l’Association des industriels et d'autres parties des monopoles. Participent au front noir les provocateurs du LA.OS qui sont les descendants idéologiques du dictateur Metaxas et des tortionnaires de Makronissos [île où ont été déportés et torturés des dizaines de milliers de communistes et progressistes, ndlr]. Cela confirme une fois de plus que la social-démocratie et les bourgeois libéraux sont alliés avec l’extrême droite, qui fait partie du système politique bourgeois.

Il faut constituer un front populaire pour affronter le gouvernement du front noir, les monopoles et leur pouvoir. Il n’y a pas un jour à perdre. A l’action dès maintenant, contre-attaque populaire. La lutte de classe doit se mener sur chaque lieu de travail et dans les quartiers, contre la suppression des conventions collectives, pour la protection des chômeurs, des salaires et des retraites, contre les licenciements et d’autres dangers. Lutte pour la libération de l'Union européenne par le pouvoir populaire qui annulera unilatéralement la dette. Le peuple va rendre la vie difficile au gouvernement qui veut liquider des droits du peuple ; il va le renverser, exiger des élections immédiates. Faites passer ce message aux travailleurs, surtout ceux qui suivent le PASOK et la ND : leurs masques sont tombés, il faut les quitter et rejoindre le KKE dans les luttes et dans les urnes.
Le prétexte de ce prétendu gouvernement d'union nationale est une condition préalable pour sauver le pays et accorder la sixième dose, ce qui prouve que le succès des mesures précédentes pour les banques est un mensonge. Cela prouve l’hypocrisie du banquier Papademos [1er ministre, ndlr].

Le gouvernement du front noir veut sauver la ploutocratie et mettre totalement en faillite la classe ouvrière et les couches populaires. Indépendamment de la durée de ce nouveau gouvernement de la ploutocratie, des mesures seront prises pour 10-15 ans, avec un nouveau memorandum en vue qui n’aura rien à envier à la barbarie du gouvernement du PASOK que nous avons eu jusqu’à présent.

La crise dans la zone euro s’approfondit. Le 27 octobre a été décidé l'effondrement contrôlé de la Grèce, mais la faillite incontrôlée est possible. Ils vont essayer d’imposer cette politique capitaliste par la terreur idéologique, par la répression, par la culture de faux espoirs et par la propagande noire des médias. Ils craignent le peuple et croient qu'ils peuvent le mettre à genoux. Ils craignent le pouvoir du peuple qui existe quand le peuple s'organise et agit avec conscience. La classe ouvrière et les couches populaires doit utiliser la crise, les difficultés des partis bourgeois, les contradictions inter-impérialistes au sein de l'UE en général et les aiguiser. Il faut leur déclarer la guerre à la guerre qu'ils font.

Relevons la tête! »

Source : Rizospastis, 12 novembre 2011

Déclaration du Comité Central du Parti communiste de Grèce (KKE) à propos du gouvernement de coalition PASOK – Nouvelle Démocratie – LA.OS

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article