Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Encore un faux pas de Chavez ! par Comaguer

14 Juin 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #L'Internationale

mardi 7 juin 2011, par Comité Valmy


Alors que les FARC-EP et que les prisonniers politiques colombiens célèbrent le 47° anniversaire du début de la guérilla (voir la traduction de leur message ici ), le haut commissaire des Nations Unies pour les droits de l’homme reconnait officiellement au cours de la « semaine contre la disparition forcée » organisée à Bogota par une série d’associations la disparition certaine de 57000 personnes et probablement de nombre d’autres. Nul ne pourra plus désormais nier l’ampleur et la permanence du terrorisme d’Etat en Colombie.


Malheureusement, Chavez choisit ce moment que l’on peut considérer comme un moment d’affaiblissement international de la démocrature colombienne pour témoigner à nouveau des relations confiantes qu’il entretient avec son homologue colombien.

En effet, avoir été mis par deux de ses ministres devant le fait accompli de l’extradition en Colombie du journaliste suédois d’origine colombienne Joaquin Perez Beccera et après avoir justifié a posteriori cette opération, il vient d’annoncer la capture sur le territoire vénézuélien du commandant ,chanteur et idéologue des FARC : JULIAN CONRADO.

SANTOS qui a été le premier à annoncer la capture sur Internet s’est ensuite félicité publiquement de la collaboration pour cette capture des services de renseignement des deux pays. Il n’a pas précisé si des agents colombiens étaient présents sur le sol vénézuélien pour cette capture mais la Colombie est coutumière de ce genre d’actions en terre étrangère. Souvenons nous du meurtre de Raul Reyes, n°2 des FARC, et de ses camarades en territoire équatorien, lorsque SANTOS était Ministre de la Défense d’Uribe.

Pour donner le change Chavez affirme avoir demandé en échange que la Colombie extrade vers le Venezuela trois citoyens vénézuéliens recherchés par la police vénézuélienne : deux adjoints du narcotrafiquant WALID MAKLED déjà extradé le mois dernier vers Caracas et PEDRO CARMONA , le chef du gouvernement très provisoire installé par la droite vénézuélienne après le coup d’Etat manqué de 2002 contre Chavez, gouvernement reconnu instantanément par les Etats-Unis mais qui ne dura que deux jours.

Cette nouvelle action du gouvernement vénézuelien conduite pas le même Ministre de l’intérieur qui a organisé l’extradition de Joaquin Perez Beccera , confirme le positionnement de l’Etat vénézuélien non plus comme le promoteur revendiqué de la révolution bolivarienne dans l’ensemble de la région (Colombie, Equateur et Venezuela) mais comme un Etat ordinaire qui respecte les règles de droit international en vigueur dans ses rapports avec un Etat qui lui ne les respecte pas, pas plus qu’il ne respecte les droits de l’homme dans son propre pays.

Chavez laisse agir des ministres qui sabotent sa politique, Chavez joue franc jeu avec un tricheur avéré qui veut sa chute et à qui il ne demande même pas de mettre un terme à la pénétration permanente d’agents et de paramilitaires colombiens sur le sol vénézuélien aux fins de renversement du régime en application des décisions prises en ce sens à Washington et mises en œuvre directement par les militaires étasuniens présents dans les 7 bases militaires US en Colombie.

Appel pour la libération de JULIAN CONRADO

http://www.tribuna-popular.org/index.php/internacional/8504-protesta-de-intelectuales-revolucionarios-contra-la-prision-en-venezuela-y-entrega-al-gobierno-colombiano-del-comandante

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G


lien à une vido du chanteur Julian Conrado :


http://www.youtube.com/watch?v=Fs0YtWRK2ZE&feature=related



Répondre