Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

élections tunisiennes : réaction du PCOT aux résultats

2 Novembre 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #L'Internationale

« Nos résultats sont décevants et ne reflètent pas le poids du parti ni le degré de sa participation à la révolution tunisienne » sur lepcf.fr


 

S’exprimant, samedi à Tunis, lors d’une conférence de presse, Hammami a indiqué que le PCOT a remporté trois sièges dans les circonscriptions de Sfax 1, Kairouan et Siliana, faisant remarquer que « ces résultats sont décevants et ne reflètent pas le poids du parti ni le degré de sa participation à la révolution tunisienne ».

« Les violations et les dépassements commis durant la campagne électorale et le jour du scrutin pour l’Assemblée nationale Constituante ont influé considérablement sur la crédibilité et la transparence des élections » a estimé le Secrétaire général du Parti communiste ouvrier tunisien (PCOT) Hamma Hammami.

Il a, également, estimé indispensable de faire le bilan de ces premières élections pluralistes en Tunisie et de faire la lumière sur les insuffisances et les infractions enregistrées, afin d’en « tirer la leçon et de s’assurer qu’elles ne se répéteront pas au cours des prochaines échéances électorales ».

« Le faible taux de participation au scrutin, le financement suspect de certaines listes candidates aux élections et la partialité de plusieurs médias publics ont influé considérablement sur les résultats du scrutin », a-t-il affirmé.

Le financement suspect, a-t-il précisé, n’a pas été utilisé uniquement dans la publicité, mais aussi dans des actes de corruption et de malversation, sous forme de cadeaux et de services sociaux et de bienfaisance, ajoutant que les instances de contrôle et d’observation ont enregistré « de nombreuses infractions », le jour du scrutin, dont l’utilisation de bus et de voitures particulières pour le transport des citoyens non-enregistrés sur les listes électorales et la poursuite de la campagne électorale, le jour même du vote.

Par ailleurs, le Secrétaire général du PCOT a dénoncé l’exploitation de la religion dans les mosquées et les lieux publics à des fins politiciennes et le lancement de campagnes de diffamation à large échelle contre de nombreuses forces révolutionnaires dont le PCOT.

Ces agissements, a-t-il estimé, ont pour objectif « de détourner l’opinion publique des questions fondamentales qui la préoccupent et d’orienter sa concentration vers les conflits idéologiques aux fins de briser son unité ».

A cet égard, M. Hamma Hammami a émis l’espoir de voir les forces progressistes et de gauche en Tunisie tirer la leçon de cette expérience et resserrer leurs rangs, afin de se préparer aux prochaines échéances, démentant que son parti ait reçu des demandes de coalition au sein de la Constituante.

Sur un autre plan, le président de la commission juridique de la campagne électorale du parti Habib Ziyadi, a indiqué que le PCOT a présenté des recours dans les circonscriptions de Zaghouan et Gafsa, principalement pour des violations commises par la « Pétition populaire » et le parti de « l’Union patriotique libre », des infractions lors du dépouillement dans la circonscription de l’Ariana ainsi que pour des erreurs dans le comptage des voix à Sidi Bouzid.

Source : TAP

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jonathan 03/11/2011 20:20



Complètement d'accord, Gilles. Sur la Tunisie, la naïve M.-C. Vergiat prétend au contraire que le PCOT a considéré que les élections se sont déroulées normalement... quelle cruche.



GQ 03/11/2011 15:22



le PCOT a bataillé en vain pour éviter le détournement du débat vers les questions identitaires. Mais que penser alors de la bêtise narcissique de "charia hebdo". Autant l'attaque contre un
journal est inadmissible, autant dans ce cas précis ont-il trouvé exactement ce qu'ils cherchaient.


D’abord dans le concept de « charia hebdo » il faut bien avouer que c’est le journal satirique qui prend l’intiative de la provocation en sachant très bien quelles réactions il va
susciter, dans un calcul qui a aussi un aspect commercial. C’est très diffférent de « l’affaire du voile » de 2004 quand c’était les milieux intégristes qui prenaient l’intiative de la
provocation en tentant d’imposer le voile dans l’espace scolaire. Mais Charlie Hebdo a été aux abonnés absents pour s’opposer à l’invasion de la Libye. Maintenant ils ne sont pas
content parce que le gouvernement que notre armée a imposé rétablit la charia dans ce pays et bien ils n’ont qu’à s’en prendre à eux-même, et ils ne sont pas contents non plus du vote des
tunisiens. Bande d’hypocrites.