Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Des communistes pour le boycott de l'élection européenne : voter c'est voter "oui" à l'Europe

11 Avril 2014 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Euroboycott

 

Aux assises du communisme de Gemenos (28/30 juin 2013), l'attitude à adopter en vue des élections européennes de mai 2014 a fait débat.

Certains des intervenants qui se sont exprimés sur la question se sont résolument opposés au boycott de cette élection, une idée qui semble en effet rompre avec toute la tradition politique du PCF, et même celle de Lénine avant 17. Ils lui préfèrent une liste autonome sur la base des principes partagés par la quasi unanimité des participants, sans préjuger d'une formulation précise : sortie de l'UE, de l'OTAN, socialisme, etc.   

Question secondaire, comme les élections en question, mais non dénuée d'importance tactique.


Je ne suis pas de leur avis, je crois qu'il faut s'abstenir de voter à cette élection spécifiquement, comme la majorité des Français s'apprètent à le faire !

Le projet de la constitution d’une liste antieuropéenne aux élections européennes, sans parler de la question de sa faisabilité, et de la faible probabilité d'un résultat, n’a pas été partagé par de nombreux participants aux Assises, qui préfèraient le boycott, non pour endosser une posture morale, mais parce que cela peut sembler plus cohérent, lorsque l’on veut quitter l’UE, de ne pas participer à l’élection d’une assemblée croupion sans pouvoir sur les institutions. Or le vote européen tend à renforcer leur légitimité, et voter aux européennes, c’est effectivement voter "oui" à l’Europe.

Cette position a aussi le mérite d’être complètement distincte de la position du FN, interdisant les amalgames médiatiques faciles.

De plus, pour ceux qui croient utile de voter à cette élection, le FDG l’utilisera pour tenter de "faire un coup", en espérant faire de nouveau un score à deux chiffres, et les communistes et les progressistes peu nombreux qui se déplaceront seront tentés de s’y joindre, et de voter, encore un fois Mélenchon. L’espace politique d’une liste de "sortie de l’euro par la porte de gauche" est donc très réduit.

Enfin, on notera que ces argument ne peuvent pas être généralisés aux élections nationales et locales. Si voter aux municipales, c’est voter "oui" aux communes, si voter aux législatives ou aux présidentielles c’est voter "oui" à la France, ça ne me gêne pas du tout.

 

GQ, 3 juillet 2013

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G

On va voir dès le lendemain de l'élection municipale un rafistolage béat du FDG, mais dans des conditions qui rendent douteux le score à deux chiffre en question. Mais de toute manière à quoi
sert un tel score aux européennes, à quoi servent les européennes?
Répondre
M

La Croatie devient le 28e État-membre de l’U.E. avec 29 % des inscrits


Info Miss Moon. Logiquement, le référendum d’adhésion de la Croatie à l’Union européenne, qui s’est tenu le 22 janvier 2012, a donc
recueilli 66% de « oui »… Mais il ne s'est nullement agi d'un élan profond, comme pourrait le laisser penser à tort ce pourcentage élevé. La population a été tellement dégoûtée par la
façon dont s'est déroulée cette campagne - avec un flot de propagande européiste et les pires menaces en cas de vote négatif - que 56% des électeurs inscrits ont refusé d'aller voter. De telle sorte que le « oui » à l'entrée de la Croatie à l'UE n’a représenté que... 29% des
inscrits. 71% des électeurs inscrits ont préféré soit voter « non », soit hélas s'abstenir tellement le vote « non » avait été diabolisé dans les médias.


Ce fut donc un « oui » bien chichement mesuré et la preuve que le peuple croate n'a manifesté aucun enthousiasme réel pour cette adhésion, qui lui a été présentée comme une obligation
et une fatalité, comme s'il n'y avait aucune alternative possible.


Ce manque d'enthousiasme, pour ne pas dire ce sourd refus, a été confirmé le dimanche 14 avril 2013, lorsqu'un un taux d’abstention record, supérieur à 79 %, est venu ridiculiser le sens même des premières élections des députés
européens en Croatie.


Source et suite : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-croatie-devient-le-28e-etat-138100


* On ne peut regretter le manque de protestation de la gauche
française devant le fait que des pays sont précipités dans les abîmes du Titanic contre leur gré et par des mensonges, mais il est vrai qu’en matière européenne comme ailleurs le
PS montre l’exemple des trucages. Seuls ce qu’on pourrait appeler des « gaullistes » prennent ce problème gravissime au sérieux


* Les Croates découvrent maintenant la destruction des services
publics (40 % en Croatie) et les problèmes de compétitivité que leur entrée dans l’U.E. va impliquer !


Contraiement à ce que prétendent Laurent, Buffet, Mélanchon et cie, on voit sur cet exemple concret que la sauvegarde de l'UE continue à détruire els pays et non à les sauver.


De toute façon comme en URSS ou dans l'ex Yougoslavie, tout ce qui peut nuire aux intérêts du captital est morcelé, explosé, détruit par les capitalistes. Le jour où l'UE ne servira plus leurs
intérêts, ils morcèleront et détruiront eux-même l'U.E. pour ne garder que des bouts de pays jugés rentables.
Répondre
M

Rappelez-vous de l’Espagne et le TCE :


 


Résultat du scrutin


Inscrits                      33 563 680  100,00 %


Abstentions               19 359 017 
57,68 %


Votants                     14
204 663  42,32 %


 


Votes nuls                 122 697       0,86 %


Votes valides            14 081 966  42,32 %


Votes blancs             849 093       6,03 %


 


Exprimés                  13 232 873 
39,43 %


Votes pour le OUI    10 804 464  76,73 %


Votes pour le NON  2 428 409    17,24 %


 


A) Le résultat est si honteux que c’est le nombre de votes valide 42,32 % qui a été largement diffusé dans les médias et non les suffrages exprimés
39,43 % ; en fait seul 1/3 des électeurs a voté pour et encore par ignorance entretenue par les médias et les partis.


 


B) Les journaux et les dirigeants politiques n’ont retenus que le vote OUI et s’en sont même servi pour dire que :


1°) les espagnols ayant voté OUI, il fallait voter pour le Traité ou pour un nouveau pour ne pas les léser … alors que seuls les journaux de … foot en avait parlé et en censurant les ¾ du texte,
la plus mauvaise partie apparente, la III !


2°) On ne les a pas fait revoter sur le « nouveau traité de Lisbonne » sous prétexte qu’ils avaient dit OUI au TCE et que c’était le même. En France, on a prétendu que les UMPS et
autres européistes n’étaient pas des criminels de forfaitures car les 2 traités étaient différents !


 


C) Nous savons bien que l’UMP, grâce à son duel Fillon – Copé, n’a pas un échantillon de démocratie sur elle ; Le PS grâce à ses escroqueries sur le décomptes des voix sur l’Union Européenne
en additionnant abstentionnistes et pro-direction ; ignorent tout de la démocratie également même s’ils massacrent, les UMP comme les PS, des centaines de milliers de gens dans le monde pour
leur imposer leur « démocratie » des trans-nationales du pétrole (Total), de l’armement, de l’or (Bouygues), du nucléaire (Areva), …


Les médias soutiennent à fond l’UMPS comme les leurs gangs islamo-fascistes en Syrie-Liban ou Libye présentés comme des démocrates et défenseurs des droits de l’homme, voir aussi la présentation
du 14 juillet sur les Champs-Élysée des violeurs et autres criminels de guerre de l’armée malienne comme étant des libérateurs …


 


Conclusion : Les résultats du vote sur l’U.E. seront donc ultra-favorables aux partisans de l’UE et à Marine Le
Pen, qui sera présentée mensongèrement comme opposante ; alors que les partis fascistes de l’U.E. sont pour la moitié favorables à l’U.E. et soutenus par l’U.E. comme on l’a
vu pour l’Autriche. Donc la milliardaire Le Pen, si elle arrive au pouvoir n’aura aucune raison de combattre l’U.E. faire croire cela c’est lui faire de la publicité mensongère. Mais cette
ignorance des français est entretenue par les médias et les partis y compris le PCF (comme le font Laurent Buffet et Mélenchon)


 


S’il n’y a pas d’opposants politiques aux gangs de l’UE qui depuis 2.009 volent des milliers de milliards aux peuples
d’Europe pour enrichir les plus riches(*), cela passera dans les médias pour un soutien des peuples !


(*) Rien qu’en 2009, 4.589 milliards € ont été donnés aux banques et aux établissements financiers
européens selon Jacques Delors, qui loin d’être un révolutionnaire à toujours soutenus les pires ennemis des peuples d’Europe : les anglais de Margaret Tatcher. Pendant ce temps, les USA,
source de tous les problèmes et beaucoup plus gravement
touchés, ne donnaient « que » 700 milliards US$ (525 milliards €) aux
banquiers amis du pouvoir (et laissent couler les autres).


 
Répondre