Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

DECLARATION DE SOUTIEN AUX TRAVAILLEURS DE VENINOV ET D’ARKEMA

12 Décembre 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Luttes 2008-2011

Soutien des élus PCF et Lutte Ouvrière
aux travailleurs de Veninov et d'Arkema

Cher(e) Camarade,

Tu trouveras, ci-dessous, pour ton information, la déclaration de soutien aux travailleurs de Veninov et d'Arkema, des élus communistes et Lutte ouvrière prononcée lors du conseil municipal de Saint-Fons du 7 décembre dernier.

Fraternellement

André GERIN

 


 

 

 

Au nom des élus du groupe Lutte Ouvrière et des élus du groupe communiste, je tiens à apporter mon soutien aux travailleurs de Veninov à Vénissieux, ainsi qu’à ceux d’Arkema à Saint Fons.

Les uns comme les autres font les frais de ce grand loto capitaliste où de grands groupes vendent ou achètent des morceaux d’entreprises, au gré de leurs critères de rentabilité, et sans se soucier le moins du monde du sort des travailleurs, considérés comme de vulgaires marchandises !

Pour le fond d’investissement Gordon Brothers qui a acquis Veninov, peu importe que l’activité de l’entreprise soit rentable, peu importe que des travailleurs et leurs familles en vivent. Quand ce fond d’investissement a récupéré les usines du groupe Alkor-Venillia, auquel appartient l’usine Veninov de Vénissieux, ce n’était pas pour y maintenir l’activité et les emplois, mais uniquement dans le but de faire une juteuse opération immobilière. Au point que les conditions mêmes de cette acquisition rendent quasi impossible la reprise des activités de Veninov par un autre industriel. Ou plutôt rendait.

Car la lutte des travailleurs de Veninov des derniers mois, ainsi que la large solidarité qui s’est exprimé autour d’eux, laisse aujourd’hui pointer l’espoir d’une reprise des activités, qui permettrait d’éviter la fermeture de l’entreprise et la mise au chômage de ses 90 travailleurs. Mais rien n’est encore définitivement arrêté. Alors les travailleurs de Veninov ont besoin plus que jamais du soutien de tous !

Arkema, quant à elle a décidé de se débarrasser de son pôle vinylique (PVC, plastique), en le vendant au groupe suisse Klesh Partner Company.

Le pôle vinylique comprend 22 usines et 2630 salariés dans le monde dont 8 usines et 1780 salariés en France, parmi lesquelles celle de Saint-Fons, avec 280 travailleurs.

Alors pour quelles raisons, ce groupe industriel se débarrasse-t-il d'autant de travailleurs ? Est-ce une production inutile à la société ? Loin de là, puisque le PVC, le chlore et la soude sont présents en grande quantité dans notre quotidien. Est-ce une production qui n'est pas rentable ? Elle a rapporté beaucoup aux actionnaires de Total, puis d'Arkema, et cela continue de leur rapporter. Mais les propriétaires capitalistes veulent des taux de profits supérieurs.

Est-ce qu'Arkema n'a pas les ressources financières nécessaires pour assurer les salaires et le fonctionnement de cette production ? Bien évidemment que si, puisqu’il vient d'annoncer, le rachat de deux usines en Asie pour 270 millions d'euros.

De plus, dès l'annonce de la vente, les cours du groupe, ont grimpé de 20 %. Autrement dit, plus une entreprise sacrifie des ouvriers, plus les actionnaires s'enrichissent.

Les salariés d’Arkema ont toutes les raisons d’être méfiants et inquiets. Le groupe Klesh qui les rachète, a une sinistre réputation. En 1997, il avait racheté Myrys, spécialisé dans la chaussure. En 2000, Klesh a fermé toutes les unités de production et revendu tous les magasins en 2001.

Alors, comme les travailleurs de Veninov, les travailleurs d’Arkema ont compris qu’ils ont tout intérêt à se défendre. Ils se sont mis en grève la semaine dernière, à l’occasion de la visite sur Saint Fons du PDG de Klesh. Et ces deux derniers jours, ce sont tous les travailleurs du groupe Arkema, et pas seulement ceux concernés par la vente, qui étaient appelés à faire grève, pour montrer leur opposition aux projets de leur direction.

Et bien nous, élus du groupe Lutte Ouvrière et élus du groupe communiste, tenons à dire qu’il y en a assez de voir des familles ouvrières, des quartiers, parfois des régions réduits à la misère par la loi du profit. Nous affirmons notre soutien aux travailleurs d’Arkema et de Veninov qui ont choisi la seule voie qui leur permette de ne pas se résigner à leur sort : celle de la lutte. Et nous appelons toutes celles et tous ceux qui n’acceptent pas cette logique capitaliste à soutenir les Veninov et les Arkema

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article