Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Déclaration d'André Gerin, après la désignation de JL Mélenchon comme candidat du PCF

20 Juin 2011 , Rédigé par rc Publié dans #Positions

Madame, Monsieur,

Veuillez trouver, ci-dessous, le texte d'André Gerin prononcé lors de la conférence de presse du 20 juin 2011.

Cordialement



Conférence de Presse

20 juin 2011

Je m’engagerai plus que jamais dans la bataille politique des présidentielles pour porter les idées et les valeurs auxquelles je crois afin de redonner ses couleurs à la France.

C’est pourquoi je ne mènerai pas la campagne électorale en faveur de Jean-Luc Mélenchon.

Je ne voterai pas pour Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle en avril 2012.

Il est possible d’ailleurs que personne n’ait l’occasion de voter pour lui. Pour quelle raison ? Peut-on dire aujourd’hui, si Jean-Luc Mélenchon ira jusqu’au bout de cette campagne électorale dans la mesure où le syndrome de 2002 va planer au-dessus de la gauche ? D’ici le mois de mars, il aura coulé beaucoup d’eau sous les ponts.

L’essentiel pour ce fidèle de Mitterrand et de l’OCI sera de négocier un ministère avec Martine Aubry et le Parti socialiste.

Il n’y aura pas de candidat communiste. Ce sera le dilemme pour beaucoup d’électeurs qui vont devoir se confronter au premier tour à deux candidats socialistes.

En 2002, avec Robert Hue j’avais parlé de dépôt de bilan. En 2007, avec Marie-George Buffet j’avais parlé de vente aux enchères, pour 2012, la question que je me pose est la suivante : va-t-on donner les clefs de Colonel Fabien à ce ex-dirigeant socialiste qui a toujours été un ennemi juré du Parti communiste français ?

D’ailleurs, le vote des communistes témoigne de ce score réalisé à l’arraché, malgré le forcing effectué par la direction du PCF.

C’est un résultat qui n’est pas glorieux. D’ailleurs, des milliers d’adhérents ont été interdits de vote ce qui entache la crédibilité et la légitimité de la direction du PCF.

Sous l’impulsion de Marie-George Buffet a été organisée une énorme entourloupe afin que le PCF s’efface de la vie politique. Une fois en 2002, deux fois en 2007, trois fois aujourd’hui pour adjuger la vente aux enchères. L’entreprise de sabordage est en route.

Je n’exclue pas d’ailleurs de me présenter à nouveau à la présidentielle pour mener une campagne sur les idées et les valeurs d’une gauche authentique, afin qu’une politique de rupture avec le capitalisme réussisse, forte d’un PCF de combat qui parte à la reconquête des milieux populaires et de l’électorat du Front national.

Redonner ses couleurs à la France, c’est refuser l’effacement de l’idée de Nation, c’est tourner la page de la décolonisation, c’est repenser une Europe respectueuse de la souveraineté, c’est refuser la mondialisation capitaliste. Pour ce faire, il faut mettre au cœur de cette bataille la réindustrialisation de la France en combattant les politiques de délocalisation et de main-d’œuvre à bon marché. Comme je l’ai écrit dans « Les ghettos de la République », il faut répondre à la difficile insertion économique des enfants français issus de l’immigration. Nous assistons à un véritable génocide, avec 30, 40 50 % de chômage.

La gauche a abandonné ces quartiers ; elle a abandonné les classes populaires, sa jeunesse.

C’est donc l’abandon de notre culture, de notre identité de nos racines de nos valeurs fondamentales.

La gauche a épousé les thèses du grand patronat avec ce discours irresponsable où il faudrait régulariser tous les sans-papiers, elle prône l’immigration comme le demandent Laurence Parisot et Christine Lagarde pour une main d’œuvre à bon marché.

Non, l’immigration n’est pas une chance pour la France. C’est un mensonge entretenu depuis 30 ans. Oui c’est une chance pour le capitalisme financier, pour diviser, pour exploiter, pour généraliser l’insécurité sociale, exclure, ghettoïser des millions de familles et de jeunes français de la vie sociale et politique.

Nous serions contraints d’accepter tous ceux qui viendraient dans notre maison France. Il faut refuser cette réalité et faire en sorte que l’on combatte les dérives communautaristes. Nicolas Sarkozy et l’UMP surfent sur ces réalités. Ils préfèrent favoriser la lutte ethnico-religieuse que la lutte des classes d’un même combat français et immigrés.

C’est le sens de mon engagement contre le voile intégral afin que la jeunesse des quartiers populaires soit au centre des priorités du pays pour la décennie à venir : une politique de l’enfance, d’éducation, d’insertion, d’intégration à la Nation. Faire reculer la paupérisation économique, sociale et culturelle de millions de familles devient une priorité nationale.

Ces questions sont centrales pour le renouveau de la gauche et du PCF afin de prioriser ces français enfants de l’immigration. Nous tendons la main à l’immense majorité des français de confession musulmane pour une reconnaissance d’un Islam spirituel respectueux des principes de la République et de la laïcité.

Aujourd’hui limiter y compris l’immigration régulière devient vital face une situation intenable et explosive dans des centaines de villes populaires. C’est la seule manière d’endiguer le Front national en démontrant que la situation n’a rien d’inéluctable et surtout qu’il n’y a aucune raison d’accepter une fatalité du déclin démographique en France et en Europe.

Développer des accords et des aides massives avec les pays arabes devient urgent pour des politiques de coopération de co-développement afin de favoriser leur combat à la suite de la révolution du Jasmin. Il est temps de sortir des rapports de domination pour considérer ces peuples comme des peuples adultes.

J’aurai l’occasion de revenir sur ces sujets essentiels comme sur la nécessité d’engager une véritable guerre contre la drogue. Je trouve irresponsable cette nouvelle folie du Parti socialiste de vouloir légaliser la drogue. Je vais d’ailleurs actualiser ma proposition de loi relative à la lutte contre les toxicomanies et la géopolitique des drogues que j’avais déposée il y a une quinzaine d’années.

Je reviendrai aussi sur la suppression de l’élection du président de la République au suffrage universel.

La sortie de l’Euro sera inéluctable car, on le voit, c’est un contresens économique au regard de la situation en Grèce, en Espagne et au Portugal. Ca va nous peter dans la gueule.

L’agenda social, économique et politique des prochains mois en France et en Europe n’est pas écrit d’avance. Des séismes sont possibles face aux dégâts et à l’humiliation que subissent les peuples. C’est une situation qui va devenir intenable.

André GERIN

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Diablo 25/06/2011 15:39



Les vraies raisons du lynchage politique d'André
Gerin



sam 82 25/06/2011 11:16



j'ai écouté avec attention l’interview de Gérin sur le site facho . effectivement dans ses propos il ne se compromet absolument pas avec le FN . mais pour être franc je n'apprécie pas du tout
qu'il se soit laissé aller a donner cet interview sur ce site dont je pense qu'il savait qu'il il était lié au FN . en tant que communiste surtout en tant que responsable il est impératif de
donner l’exemple , a plus forte raison quand on a la prétention d’être candidat . or dans ce cas ça prête quand même a confusion , tout en restant en plein accord avec le contenu politique qu'il
développe .  sam 82 .         



Diablo 24/06/2011 21:12



Si l'on écoute ce que dit Gerin sur Novopress, il n'y aucune ambiguité: il ne se compromet absolument pas avec l'extrême droite. Il a sans doute fait le choix d'exprimer ses idées là où
c'était possible : on lui tend un micro, il fait part de son point de vue sans vendre son âme à qui que ce soit.


Victime de la censure dans la presse du PCF peut-on lui reprocher?   



JMP 24/06/2011 19:02



Diablo, tu ne m'as pas lu, et pourtant j'en ai écrit bien moins que toi.


Son appel à débat était bon - ai-je écrit ; AUSSI je suis d'accord avec l'essentiel de ce que tu écris- mais contrairement à toi, je n'envisage pas un instant qu'un député communiste ne sache pas
qui est derrière NOVOPRESS dont le site lyonnais, depuis plusieurs jours, est très actif à relayer les communiqués d'André Gerin.


Bref, entre les mutants qui sabordent le parti et le vautre effectivement dans le sillage sociétal de la social-démocratie des beaux quartiers - sans faire le moindre tort au capital et au profit
est-il besoin de le rappeler ici - et André Gerin qui accorde des entretiens aux fachos - et finalement parle et fait parler, lui aussi du sociétal et met peu de réalité concrète dans le combat
de classe qu'il invoque à chaque communiqué ... Tout ceci est un champ de ruine absolument navrant. Il me semble que le retour aux fondamentaux est indispensable.


Simplement pour finir sur une note d'espoir raisonnable : il me semble que les camarades dans le Nord pas de Calais, que ce soient le PCF, le PRCF et même le POI font des choses de ce bon sens
communiste-là et d'après ce que je peux lire dans l'unité d'action.



Diablo 24/06/2011 18:19



Il est sans doute un peu facile de "fusiller" Gerin simplement parce qu'il a accordé un entretien à un site "facho"(le savait-il?).


Cà évite de parler du fond du problème, à savoir de la rupture entre les couches populaires et le PCF et de se demander pourquoi ce divorce .


Pourquoi le plus grand parti de France : "le parti des abstentionnistes" a ses plus "fortes troupes" dans les quartiers populaires?


Gerin, député d'une circonscription populaire, avec qui on peut avoir des désaccords, pose tout de même de bonnes questions.


A-t-on encore le droit de parler de l'immigration sans être accusé de suppôt du FN ?


A t-on le droit de dire que les dirigeants du MEDEF militent pour l'immigration ? (sans doute par humanisme!)


A-t-on le droit de poser de bonnes questions et tentant de trouver de bonnes réponses ou laisse t-on ce terrain au FN pour qu'il répande sa démagogie avec toutes les conséquences
électorales que l'on peut imaginer.


Je crains, très sincèrement que les dirigeants PCF boboïsés, soient incapables de mener ce débat. Ils sont coupés du peuple des cités populaires, leurs ressources d'élus les éloignent du
besoin vital.  Ils sont aujourd'hui enfermés dans l'électoralisme et en fin de compte supplétifs du PS pour sauver leurs places.


Nous savons bien que si aujourd'hui nous ne sommes pas capables de changer de stratégie nous finirons par avoir les gens du FN au pouvoir (avec leur politique ultra-réactionnaire) , si ce
n'est pas en 2012 çà sera en 2017 ou même avant.


Alors arrêtons de coller aux petits bourgeois PS et Verts, ouvrons les yeux et engageons la reconquête, et pour celle-ci nous avons besoin de beaucoup de monde y compris d'André
Gerin


Merci de m'avoir lu,


Salut et fraternité