Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Débat organisé par le RCC Nord-Pas de Calais samedi 4 décembre 2010 : « De quel parti communiste ont besoin le monde du travail et le peuple de France en 2010 ? »

11 Novembre 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Initatives et rendez-vous

Villeneuve d'Ascq - Samedi 4 décembre, 15 heures
Salle des fêtes Masqueliez, 167 rue Jules Guesde, Flers - métro Fort de Mons – bus 43 - CLIQUEZ ICI POUR ACCEDER A NOTRE SITE


PLAN – Cliquez ici

Invités : Jean Jacques Candelier, Hervé Poly, Paul Barbazange, Charles Hoareau, Pierre Thorez, Jean Salem.

Une initiative du Cercle Henri Barbusse de culture ouvrière et populaire

19 heures 30: Buffet fraternel - PAF : 12 ou 6 euros (sans emploi, sans papiers, étudiants, enfants) - Une boisson comprise - Soirée festive internationaliste, stands politiques, associatifs et table de littérature.


La section française de l'Internationale Communiste née au congrès de Tours en décembre 1920 a 90 ans. Le PCF aura connu dans son évolution deux phases :
- Une phase ascendante pendant laquelle le PCF comme force dirigeante des luttes ouvrières et populaires a permis les conquêtes sociales et démocratiques. Cette période est illustrée par des grandes dates : 1936 par le Front Populaire antifasciste avec les huit heures et les congés payés, 1945 par le Conseil National de la Résistance avec la sécurité sociale et la retraite par répartition, basée sur un salaire indirect payé par les patrons et une contribution salariale, 1968 par un mouvement social et démocratique qui a procuré des hausses de salaires de 30%, des droits syndicaux renforcés, mais aussi l'émergence d'une « classe moyenne » et d'une aristocratie ouvrière bénéficiant d'une surexploitation des femmes embauchées en masse, des immigrés importés en masse et des néo-colonies de l'impérialisme français ;
- Une phase descendante durant laquelle le révisionnisme, l'opportunisme et le réformisme illustrés par « l'eurocommunisme », le programme commun de gouvernement avec le PS et l'abandon de la notion de dictature du prolétariat vont progressivement s'emparer du PCF devenant le parti des « classes moyennes » et de l'aristocratie ouvrière de plus en plus bureaucratisée. Cette période est marquée par la participation au gouvernement en 1981, puis la « mutation » idéologique sociale-démocrate antisoviétique et anticommuniste en 1990-91, les travaux pratiques de la collaboration de classe dans le gouvernement de la « gauche plurielle », qui ont accompagné les défaites successives des luttes ouvrières et populaires prolongées par l'effondrement électoral du PCF.
A chaque étape du processus réformiste, des communistes ont organisé la résistance à l'intérieur puis petit à petit à l'extérieur du PCF. Ainsi se sont formés à l'intérieur et à l'extérieur du PCF des réseaux et groupes de militants communistes engagés dans le combat pour reconstruire un mouvement communiste révolutionnaire organisé.
C'est la faillite même du révisionnisme, de l'opportunisme et du réformisme qui pose aux communistes dans et hors du PCF la question cruciale de la reconstruction du parti né il y a 90 ans au Congrès de Tours en tant que section de l'Internationale Communiste, à l'appel du grand Lénine et impulsé par la grande Révolution Bolchévique d'Octobre 1917.
Le besoin d'un tel parti se fait sentir non seulement parmi les communistes éparpillés, voire encore divisés, mais il se fait sentir aujourd'hui comme une exigence même des luttes contre les politiques de liquidation des conquêtes sociales et démocratiques de l'époque de l'existence de l'URSS et du camp socialiste, et de paupérisation des travailleurs et des peuples au centre du système impérialiste mondial que sont l'UE, les USA et les autres pays de la triade (Japon, Canada).
Echangeons et débattons du Parti Communiste dont le monde du travail et le peuple ont besoin et qui est indispensable pour faire la révolution prolétarienne, pour exproprier les patrons actionnaires du CAC40 et pour socialiser les grands et principaux moyens de production et d'échange, véritable solution à la crise du capitalisme !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article