Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Cuba : plus de cinquante ans de blocus

25 Mars 2012 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Cuba

lu sur el diablo

Imaginez, un instant, la France bloquée à ses frontières depuis 50 ans. Pas un aliment, pas un médicament, pas un outil livré depuis l’Allemagne, la Belgique ou encore l’Espagne et l’Italie. Imaginez la France obligée de se ravitailler en matière première loin de ses frontières,  ses avions et navires interdits de ports européens, les pays  acceptant de commercer avec l’Hexagone confrontés aux chantages et aux représailles. Imaginez la France et ses gouvernants ayant à subir des centaines de tentatives d’assassinats, des actes terroristes visant notamment un avion transportant  l’équipe d’escrime, ses bateaux sabotés, des virus déversés pour anéantir les troupeaux, des bombes dans des hôtels pour touristes. Que dirions-nous ? Que ferions-nous ? Aurions-nous le courage de résister ?

Depuis 50 ans, Cuba  subit un blocus économique décrété par la première puissance économique et militaire mondiale : les Etats-Unis d’Amérique. Depuis 50 ans, au mépris des résolutions de l’ONU, du respect de onze millions d’êtres humains, un acte criminel est commis en toute impunité. Pourquoi un tel acharnement de l’impérialisme US et de toutes ses composantes de Kennedy à Reagan, de Clinton à Obama ? L’Empire ne supporte pas qu’à quelques encablures de ses côtes un petit pays – par la taille, pas par se puissance créative – choisisse l’indépendance, la souveraineté, le socialisme. Les dirigeants nord-américains  ont toujours en mémoire la déroute de la Baie des cochons, la résistance  à leurs provocations armées et idéologiques, l’impuissance à mettre la révolution à genoux malgré toutes les calamités subies. A Washington, on ne supporte pas la réussite de ce pays dit du Tiers monde en matière d’alphabétisation, de santé publique, de développement  scientifique et sa constante solidarité avec ceux qui souffrent du sous-développement, de la violence capitaliste.

Leur haine est aussi forte que leur bêtise relayée en occident par ceux qui font de Cuba leur fonds de commerce. Voici  une île qui depuis 1959 fait la « une » de l’actualité alors que beaucoup de pays de la région sont ignorés du monde. On ne vous parle pas du Honduras, des 250 syndicalistes et membres d’associations démocratiques assassinés par les forces de police d’un pouvoir mis en place par les Etats-Unis. On ne répercute pas l’information selon laquelle des dizaines de dirigeants syndicalistes ont été massacrés ces deux dernières années en Colombie. On ne s’indigne pas de constater qu’un détenu se suicide tous les trois jours en France mais on consacre de nombreux commentaires au sort d’un  droit commun mort à Cuba malgré les soins dispensés.  On ne se pose pas la question : un pays soumis à 50 ans de blocus, un pays en état de guerre depuis tant d’années, est-il le meilleur terreau pour l’épanouissement de toutes les libertés ? Quant à la « démocratie » occidentale, celle du chômage, de la misère sociale et intellectuelle relève-t-elle d’un exemple à suivre ?

Depuis 50 ans, la Grande Ile doit affronter le blocus. Plus que jamais, les amis de Cuba et au-delà tous ceux qui refusent l’arbitraire doivent se mobiliser pour exiger des Etats-Unis la fin de leur crime contre un peuple souverain.

 

José  Fort

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Diablo 25/03/2012 12:49


Pas de texte !