Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Congrès PCF, un texte oppositionnel de trop (suite)

5 Juin 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Réseaux communistes

Lu sur le blog de la section de Vénissieux (4 juin)


vendredi 4 juin 2010 à 23h17, par  Pascal Brula


Je me permets de répéter ce que j’ai écrit sur Réveil communiste.

Personnellement, je retire trois leçons de l’initiative du texte alternatif menée par les dirigeants de Paris XV :


- la première, c’est qu’ils ont un mépris incommensurable vis-à-vis des autres membres du réseau "Faire vivre et renforcer le PCF". En effet, cette initiative a été prise en notre nom sans que nous en soyons informés ! Qu’ils fassent ce qu’ils veulent, d’accord, mais pas en notre nom. Cela explique que beaucoup de camarades l’ont signé sans savoir qu’il s’agissait d’une attitude sectaire, digne du premier trotskyste venu.


- la deuxième, c’est qu’ils affaiblissent délibérément l’opposition à la liquidation du PCF en choisissant de se séparer d’au moins la moitié du réseau (Pas-de-Calais, Rhône, Nord, Hérault, Var...), sans motif apparent (ego surdimensionné ? parisianisme ? sectarisme ? sous-marins de la direction ?...).


- la troisième, c’est qu’ils risquent de crédibiliser le prochain congrès "d’étape" qui est très mal venu auprès des militants, aussi bien du point de vue du contenu que de son exécution à la hussarde et antidémocratique. En effet, la direction en difficulté a aussitôt saisi la main que leur tendait ce texte alternatif en proposant de le faire voter (discuter ?) par les congressistes (et non par les adhérents !). Cela permettra, à moindre frais, de légitimer ce congrès qui était bien mal parti.


Conclusion : à quel jeu jouent les gens de Paris XVème ? Mise à part la qualité sectaire de leur démarche, c’est difficile à dire. Mais objectivement, il n’y a pas photo. Car finalement, tout comme le texte de La Riposte a sauvé la mise de la direction au 34ème congrès, la présentation de ce texte alternatif sert objectivement les intérêts de la direction réformiste du PCF à l’occasion de ce congrès.


Autre conclusion : ne rentrons pas dans leur guéguerre et continuons à rassembler les communistes pour la sauvegarde et la continuation d’un PCF de lutte, révolutionnaire.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GQ 15/06/2010 10:21



D'après les déclarations des représentants du Quinzième à la conférence de Paris, il semble que les promotteurs du "texte alternatif" aient pris concience de leur faux-pas, et qu'ils aient
renoncé à le proposer au vote au congrès national.



GQ 12/06/2010 09:52



Je suis d'accord avec Serge Truscello (sécrétaire de la section de Vénissieux) qui écrit :


Je pense que notre objectif ce n’est pas d’être une force d’opposition à la direction nationale qui de congrès en congrès
compte ses troupes et mesure l’évolution de son influence. Notre objectif doit être de peser réellement dans les choix faits dans notre parti. Et pour cela rassembler pour que de plus en plus de
communistes, de structures, se retrouvent dans les orientations que nous défendons.



Eric RUIZ 07/06/2010 07:37



Content qu'on parle de ce texte alternatif dans ta section !


Moi, je vois que personne n'en parle dans ma Fédération !


Combien de communistes sont au courant de ce texte ? A quoi sert de se batailler pour un texte qui ne recueillera qu'une poignée de voix au Congrès ?



Benjamin Landais 06/06/2010 23:34



Dans ma section, la présence d'un texte alternatif a interpelé l'ensemble des militants, quelles que soient leurs opinions par ailleurs, sur le caractère antidémocratique et non statutaire de ce
"congrès". La multiplication de contributions, individuelles ou collectives, qui donnent des avis sur le déroulement du "congrès" et sur le fond des deux textes soumis aux communistes va, au
contraire, dans le sens de ce que veulent les organisateurs de cette mascarade : créer l'illusion d'un débat en gardant la haute main sur les décisions politiques finales.


La même logique est à l'oeuvre au niveau des sections : puisque les amendements sont bannis des discussions, les exécutifs fédéraux nous demandent d'élaborer des "contributions de section" dont
le destin sera le même que les contributions préparatoires au "congrès" (la poubelle papier ou électronique de ces mêmes exécutifs, à moins qu'elles n'aillent politiquement dans leur sens). Les
communistes ne s'expriment pas mais on leur en donne l'impression.


Un texte alternatif, qui tranche clairement et explicitement les questions essentielles qui intéressent aujourd'hui les communistes (la nature du Front de Gauche, l'analyse politique de la crise
du capitalisme, le rôle de l'UE, les batailles que notre parti doit mener, notre stratégie dans ces luttes, la dimension rassembleuse de cette stratégies, les rôles des élus PCF, ...) bouscule
cette logique. Il force les organisateurs de ce pseudo-congrès à démasquer, d'un côté, son caractère non statutaire en ne soumettant pas ce texte au vote des adhérents. D'un autre côté, le fait
qu'ils ne peuvent pas l'ignorer et qu'ils en reconnaissent l'existence du bout des lèvres, auprès de journalistes de l'AFP et dans l'Humanité (sans pour autant mieux respecter les statuts qu'ils
ont eux-mêmes votés et les règles les plus élémentaires de la démocratie) démontre leur faiblesse politique.



Réveil Communiste 07/06/2010 11:19



Salut Benjamin, la section du Vème (comme celle du xVème dans un autre genre ) est atypique en ce qu'elle ne répugne pas aux luttes internes, contrairement à la culture du parti.


Mais j'aimerais bien savoir, sur le front de gauche, comment des camarades qui ont soutenu dans la pratique toutes les positions imaginables (Union PS premier tour, candidature sur la liste FG,
soutien en trainant les pieds pour pas s'isoler, liste Gremetz, splendide isolement ...) peuvent produire une critique cohérente sur ce thème?


Je pense que la présentation d'un pseudo "texte alternatif" n'a qu'un seul résultat : il cautionne le faux-congrès sans amendements.


Et pendant que tu y es, explique moi aussi pourquoi la rédaction et la collecte des signatures s'est faite en douce, évitant soigneusement d'avertir au moins la moitié des camarades du réseau?
Genre pratique fractionnelles on se croirait à La Riposte. Pour l'idéologie aussi d'ailleurs.


Voyant la différence de traitement par la fédé entre la section de Paris 1er 2ème brutalement dissoute et le Quinzième toléré à titre d'épouvantail, on peut s'interroger sur le rôle qu'on vous
fait jouer et sur votre lucidité. En tout cas tu prends tes désirs pour des réalités quand tu présentes le groupe dirigeant comme "affaibli"! J'aimerai bien être affaibli comme ça.


Amicalement néanmoins GQ



GQ 06/06/2010 23:32



Je suis d'accord, je crois aussi qu'il faut éviter de donner l'impression de refuser systématiquement de participer à toutes les campagnes du parti, parce que sinon pourquoi y être?