Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Compte rendu de la conférence départementale (5 juin 2010) établi par la délégation de la section de Béziers:

8 Juin 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Réseaux communistes


 

 

 Sur le blog de la section du PCF de Béziers :

CONFÉRENCE DÉPARTEMENTALE DU PCF de l'HÉRAULT

 

L’évolution à laquelle nous travaillons depuis des mois se poursuit. Impossible de séparer les délégués sur les bases du réseau statutaire « faire vivre et ren­forcer le PCF » de bien d’autres camarades. Nous avons dépassé ce stade. Nous avons brisé le mur dressé autour de notre section par la précédente di­rection départementale. Bien au contraire ce sont nos interventions qui ont rythmé la conférence sur la plupart des thèmes qui ont fait débats pour les 140 délégués. (entre 500 et 600 participants aux assem­blées de sections). Les partisans de Gayssot, eux, pleurent sur son « exclusion » sous les huées d’une partie de la salle.


Nous avons été à plusieurs reprises en mesure « d’aller chercher » l’affrontement sur des questions nous tenant à cœur tout en restant chaque fois ca­pables de terminer sur une proposition ou une perspective de rassemblement.


Alors que le Conseil Départemental passe de 73 à 66 membres, la section de Béziers en obtient un de plus (10). L’indépendance des élus au Conseil s’ac­croît. La délégation de l'Hérault au congrès national du Parti comporte deux délégués sur huit ayant si­gné notre contribution. Paul Barbazange sera pré­sent au congrès en tant que membre du Conseil Na­tional. D’autres délégués peuvent voter parfois avec nous. Si rien n’est sûr, c’est totalement nouveau. Le verrouillage « institutionnel » s’est à nouveau un peu affaibli. Les représentants de la direction dépar­tementale ont été obligés de déléguer un employé municipal à la dernière seconde pour nous empêcher d’avoir une place plus juste au congrès!

A vérifier ailleurs : ils ont essayé de barrer la route au plus marqué des représentants des anciens comi­tés anti-libéraux qui pourtant se sont à plusieurs re­prises rapprochés des "gayssotistes".


La conférence a été faible (pas d’intervention) sur la question de l'Europe, « Faire péter l’Europe capita­liste » qui a pourtant occupé beaucoup de temps dans les sections et sur les questions de la lutte pour la paix et le désarmement. Ces questions méritent d'être débattues au congrès. Il faut y veiller.


Par contre nombreuses interventions sur :

  • le PCF (choix lors du dernier congrès de poursuivre le PCF: Parti Communiste Fran­çais, chacun de ces mots étant chargé de sens), alors que certains camarades ont en­core pour objectif la création d’un parti « roue de secours » officieuse du PS.

  • le contenu de classe et la formation mar­xiste,

  • la nécessité de revenir à un parti de masse et de veiller aux liens sociaux dans nos acti­vités : fêtes populaires, activités diverses.

  • l’abstention dans les milieux ouvriers-em­ployés en particulier et ce qu'il y faut faire,

  • la nécessaire réorganisation du Parti à partir de cellules y compris dans les entreprises.

  • les candidatures communistes à toutes les élections. Et en parallèle le besoin de sortir d’une culture « toute électorale ».

  • la nécessité de faire du 90ème anniversaire de la création du PCF un grand moment de culture politique et de fête fraternelle, contribuant à la formation.

Une chose décisive, c’est que sur toutes ces questions de nombreux militants souvent loin de notre orientation ont développé des idées proches de ce qui fait notre fond d’orientation. Voir par exemple la motion de la section de l'Ouest Biterrois.

Autre dimension importante : la diversité des inter­ventions des membres du réseau nous a permis tout au long de la conférence de tenir les deux bouts : fermeté idéologique et propositions concrètes de rassemblements dépassant largement le réseau.


Dans le cœur de son « programme d’actions » le nouveau secrétaire départemental a repris trois des principales propositions politiques que nous avan­çons depuis des années : remise en route d’une fête départemen­tale ; publication d’un mensuel com­muniste expres­sion de la vie du Parti contribuant aux liens réguliers entre les adhérents ; reprise du cycle de formation politique (écoles, conférences, débats…) interrompu depuis Martigues. Cela a permis entre autres l'élec­tion d'une seule liste pour composer le nouveau Conseil Départemental de l'Hérault.

Il reste que les communistes devront être vigilant pour que le fonctionnement et la direction de notre conseil départemental soit démocratique. Seule la composition et l'activité du nouvel exécutif permet­tra de mesurer ce qui a changé dans ces domaines. Ceci devant être aussi la régle dans toutes les sec­tions sans mise à l'écart de camarade.


Pour conclure: continuons à être des rassembleurs et nous avancerons ! Tout indique qu’en dépit d'un congrès national "à la hussarde"  quelque chose mû­rit (ou remûrit) au sein du Parti et pourra impo­ser un projet communiste dans le cadre national du PCF.

 délégation de la section de Béziers

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article