Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Communiqué N°1 de l’Organisation des Communistes de France

1 Janvier 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Positions

Pour information, nous diffusons ce communiqué reçu le 31/12/2009:

 

Communiqué N°1 de l’Organisation des Communistes de France

 

Quelle est la situation des communistes en France ? Nos forces sont émiettées. De nombreux camarades sont isolés, déçus par des directions politiques qui ont tout tenté pour que l’idéal communiste s’enlise dans le parlementarisme, l’électoralisme ou le gauchisme. D’autres essayent de se regrouper, ils ont leur cellule « à eux » et tentent un combat – contre le « sommet » – qu’ils sentent perdus d’avance, mais refusent de laisser la lutte de classe de côté et font du bon boulot avec la base.

 Le système capitaliste est rentré dans une phase de crise majeure, porteuse – nous le savons tous en tant que communistes – de misère et de guerre . SANS PARTI COMMUNISTE  MARXISTE LENINISTE NOUS SOMMES IMPUISSANTS

Nous avons le choix :

  • Soit nous ne tentons rien, nous ne faisons rien et restons avec notre idéal communiste dans notre coin. Mais les ermites, même s’ils se disent communistes, ne peuvent changer le monde seuls !
  • Soit nous tendons la main à tous ceux qui restent profondément convaincus que face à la barbarie dans laquelle nous sommes déjà il est temps de CHANGER LES CHOSES, ET POUR CELA ILFAUT  nous rencontrer, nous réunir pour enfin oser reprendre le drapeau rouge.

Il faut rappeler à tous que c’est grâce aux communistes que la Russie et Chine purent se libérer du féodalisme et de l’ordre colonial imposé par les puissances qui se croyaient invincibles.

Rappeler aussi à certains que l’Union Soviétique fut l’authentique libératrice des peuples soumis aux fascistes et aux hitlériens (Les forces anglo-américaines n’intervenant, en Europe, en 1945 que pour stopper l’avancée fulgurante des soviétiques).

Il faut que les communistes soient fiers des luttes sociales qu’ils ont mené, au travers des syndicats qu’ils dirigeaient contre un patronat toujours avide de profit (Il suffit de comparer la situation des luttes populaires, dramatiquement inefficaces lorsqu’elles sont aujourd’hui contrôlées par les dirigeants syndicaux corrompus, avec celle des années 60-70 !)

C’est cette chaîne de mains tendues que nous nous proposons, que nous VOUS proposons, de relier entre elles. Le but, donner à notre peuple l’organisation communiste nécessaire et inévitable pour cesser de subir les diktats du capitalisme.

Qui sommes-nous ? Des anciens du PCF, de la CGT, des militants issus des groupuscules qui ont fleuri après Mai 68, des jeunes intellectuels et ouvriers communistes désireux de partager et propager les conceptions de Karl Marx et les leçons qu’en tirèrent Lénine et Staline.

Nous savons que la tâche est compliquée, mais, camarades, avons-nous le choix ? Entre des vies brisées par le chômage, l’isolement, la pauvreté et peut-être demain la guerre, notre devoir n’est-il pas, sans plus attendre, de reprendre courage et de nous rassembler ?

Regardez les capitalistes, regardez les banquiers et les industriels ; leur force, c’est notre faiblesse. Ils se croient tout permis, ils modifient les lois, truquent les élections, contrôlent la presse, payent les permanents syndicaux, cassent les usines, envoient des jeunes se faire tuer dans des guerres d’agression contre d’autres peuples…

Allons-nous laisser cela se perpétuer plus longtemps. Auraient-ils le monopole de l’organisation, de l’unité, de l’efficacité ? Les peuples et les communistes n’ont-ils pas montré au cours de ces 150 dernières années, ce dont ils étaient capables dès lors qu’ils ne formaient qu’un bloc ?

Notre appel, notre premier appel, nous vous l’adressons, camarades en toute fraternité. Nous voyons tout autour de nous notre peuple et les peuples du monde broyés par une machine implacable : le capitalisme.

Allons nous laisser encore longtemps ce système, qui fait faillite sous nous yeux, se draper dans le slogan de la « fin de l’histoire » ou « du moins mauvais système possible » ? Nous en serions alors les complices, comme tous ceux qui dans la « gauche », les verts, les gauchistes, les trotskystes, se contorsionnent depuis des décennies pour nous faire avaler les couleuvres du « vote utile » ou des « unions de la gauche », ou encore des « programmes communs » quant ce ne sont pas les illusions mortelles « d’autre monde possible » ou « de gouverner autrement ».

À tout cela, à tous ceux-là, nous disons : ASSEZ !

À tous les autres, nous disons : le communisme est toujours bien vivant, il doit simplement montrer sa capacité à agir sur l’histoire.

Les communistes sont toujours là et si vous le voulez bien, camarades, agissons sur l’histoire ENSEMBLE !

Vous souhaitez mieux nous connaître, vous souhaitez participer au renforcement de l’Organisation Communiste de France , contactez-nous à l’adresse info-ocf@politique-info.com .

 

Merci de diffuser cet appel sans modération.

 

OCF – 31 Décembre 2009

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G

Moi je crois que les communistes maintenus doivent adhérer au Parti Communiste, à quoi pourait bien servir un parti de plus? A moins qu'il provienne d'un processus unitaire, mais celui-ci à plus de
chance de se produire dans le PCF qu'ailleurs.


Répondre
G

Il faudrait que les auteurs de ce texte s'identifient plus précisément.


Répondre