Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Colombie : assassinat de Norma Irene Perez, qui avait révélé l'existence du charnier de la Macarena

12 Octobre 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #A gerber !

Sur Cuba-Si Lorraine, où l'on voit que la bestialité de l'oligarchie colombienne est sans limite, équivalente littéralement aux pires fascistes :

 

Colombie: Assassinat de Norma Irene Perez qui a dénoncé la fosse commune de La Macarena, avec au moins 2000 cadavres, dont des « faux positifs ».

 

Assassinat de Norma Irene Perez par les terroristes d'état en Colombie.

 

Défenseure des Droits de l'Homme, elle a été assassinée pour avoir dénoncé la fosse commune géante de la Macarena, avec 2000 cadavres au moins... résultats des assassinats commis par la "force omega" de l'Armée.


La défenseur(e) des Droits de l'Homme Norma Irene Pérez a été transportée morte après avoir été déclarée disparue dans la localité de la Macarena(...) La femme, mère de quatre enfants mineurs,-3 filles de 14, 6 et 4 ans et un fils de 9 ans, semble avoir été abattue à La Union, environnement rural de La Macarena dans le département de Meta, a précisé le comité Permanent pour la Défense des Droits de l'Homme (CPDH) dans un communiqué.


L'organisation non gouvernementale a signalé que Perez a été l'un des leaders des droits humains qui sesont rendus à la mi-juillet passé à une conférence publique locale où était dénoncée l'existence d'un cimetierre illégal.


La CPDH a précisé que Norma Irene Perez avait disparu le 7 Aout dernier quand elle rentrait chez elle pour participer à une réunion de l'action communautaire de La Union, hameau rural de la Macarena.


Un cadavre de femme y a été trouvé 6 jours plus tard, identifié portérieurement comme étant celui de la disparue.


La dirigeante faisait partie du Comité Régional des Droits de L'Homme (...), qu'elle présidait la commission de ce Comité à La Union, et avait rejoint l'Assemblée de l'Action Communale de La Union.


La source rappelle que l'ex-président Alvaro Uribe, lors d'une visite à La Macarena le 25 Juillet dernier, avait soutenu que la localité avait reçu la visite les jours passés de "voix (...) du terrorismes" qui cherchaient à discréditer la Force Publique et à l'accuser de violation des Droits de l'Homme.


Cette affirmation "a fait courir un grand risque" aux organisations, convocantes et participantes à la conférence du 22 de ce même mois, parmi lesquelles se trouvait la dirigeante assassinée, a souligné la CPDH.


(...) L'ex candidat du Pôle Démocratique à la présidence, Gustavo Petro, a signalé à RCN La Radio que l'ex-président Alvaro Uribe est responsable de l'assassinat d'une des défenseures des Droits de l'Homme qui ont dénoncé l'existence d'une fosse commune à La Macarena, considérée comme la plus grande du pays.


Petro affirme que "la défenseure des Droits de l'Homme (...) est une victime de l'allocution d' Alavro Uribe, qui a désigné comme terroristes ceux qui découvriraient la fosse."


Gustavo Petro a averti que l'exercice de la défense des Droits de l'Homme est stigmatisé par le gouvernement sortant d'Alvaro Uribe qui le rend responsable de protéger le terrorisme.


Source: Radio36

Traduction : Alma

La Macarena – là où a été AUSSI assassiné avec une abondance totalement démesurée d’armes de guerres, le guerillero Mono Jojoy, qui a été tracé grâce à un mouchard électronique inclus dans ses bottes.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MARAT EL MOKRANI 12/10/2010 19:50



Gageons que les "defenseurs des droits de l'homme " de stokolm declencherons une grande campagne contre les dirigeants colombiens et iront jusqu'a un retrait du nobel des droits de l'homme us
Barak Obama qui est le soutien fidele des Fscistes colombiens,à moinsque leurs regards ne portent que vers l'est hier L'URSS aujourd'hui la Chine!!