Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

"Clic rouge", supplément à Initiative Communiste, et édito de Georges Gastaud

30 Mai 2012 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Publications

Cl.i.c Rouge, le supplément électronique à Initiative communiste, que vous pouvez consulter soit en pièce jointe, soit en ligne en cliquant ICI

 

Vous pouvez aussi retrouver le P. R. C. F sur son site

 

L’Internationale sera le genre humain  …                                                              P. 2     

·         Soutien à la République d’Argentine en lutte pour sa souveraineté nationale

·         Adresse de la direction du PRCF à la direction du KKE (Grèce)

·         Intervention d’A. Manessis au séminaire du PTB (Bruxelles)

·         Communiqué de la Com. Internationale du PRCF : « Thalassa » pêche en eaux troubles

·         Solidarité des JRCF et du PRCF avec les étudiants québécois en lutte !

 

Foule esclave, debout, debout !                                                                               P. 5

·         Déclaration du FSC : Ne pas trahir les luttes !

·         PAME, USB, PEO, CGTP-IN, CSU : Appel aux syndicats et aux syndicalistes d’Europe

 

La République nous appelle                                                                                     P. 8

·         FRANçALLEMAGNE … Incroyable : la France laisse Francfort spéculer sur sa dette

·         Fascisation : l’ombre de Noske et Von Papen… dans les propos de Michel Rocard

·         EURO-DICTATURE : ça se confirme !

 

Vie du PRCF                                                                                                            P. 10   

·         Campagne des législatives PRCF dans le Val de Marne (94)

·         Campagne des législatives M’PEP / PRCF à Hénin Beaumont (62) et Lunel (34)

·         Communiqué commun M’PEP 62 et PRCF 62, suite à la candidature de JL Mélenchon

·         LEGISLATIVES : un appel d’anciens résistants antifascistes, a la classe ouvrière, aux patriotes et a la jeunesse

 

*****************************************************************************************

EDITO, par Georges Gastaud , secrétaire national du PRCF

 

Le fond de l’air est glauque : pendant que le « rassemblement bleu marine » préfigure la future recomposition des droites sous l’égide d’une UM’Pen archi-réactionnaire, Fillon et Coppé s’affrontent dérisoirement pour la place laissée (provisoirement ?) vide par le malfaisant Sarko : lequel des deux chefaillons UMP pourra-t-il le plus servilement mettre en œuvre le démontage de la France annoncé par le MEDEF dans son manifeste antinational et antisocial intitulé Besoin d’airE ?

Quant à F. Hollande, s’il affiche un style républicain qui tranche avec celui de son prédécesseur, c’est bien l’austérité (« juste » pour l’habillage…) qu’il prépare, alors que déjà notre peuple n’en peut plus de subir le chômage et les difficultés financières. A Berlin, Hollande n’a jamais remis en cause, en son principe, le Mécanisme européen de stabilité et encore moins le Traité de Lisbonne qui, assortis ou pas d’un codicille sur la « croissance », réduisent à rien la souveraineté budgétaire de la France et condamnent notre pays à l’austérité à perpétuité sous la tutelle vigilante de Berlin, de Bruxelles et de la B.C.E. ...

Malheureusement, le Front de Gauche et ses dirigeants, MM. Mélenchon et Laurent, refusent de se donner les moyens de construire une vraie résistance à cette euro-austérité géante qui détruit la Grèce, le Portugal et l’Espagne et qui demain, si nous laissons faire, saccagera notre pays.

D’abord, la direction du PCF est loin d’être claire sur sa future participation à un gouvernement ou à une majorité parlementaire d’austérité « hollandaise ». Si l’on comprend bien les propos sibyllins de la direction de ce parti, totalement compromis désormais avec le Parti de la gauche européenne (PGE), la décision de participer ou pas au gouvernement et à la majorité parlementaire serait prise après les élections... Ce qui signifie que les militants et les électeurs du PCF voteront pour ses candidats sans savoir si demain leur parti sera dans l’opposition à l’euro-austérité ou s’il votera le budget (c’est ce qu’implique l’idée de majorité parlementaire), voire s’il participera au gouvernement de la social-eurocratie, comme il le fit désastreusement entre 97 et 2002 sous la conduite de Hue, Buffet et Gayssot. Rappelons, à ceux qui croient qu’une telle participation ferait barrage à l’extrême droite, que c’est à l’issue des cinq années de « gauche plus rien » (privatisations, casse de l’école par Allègre, mise en place de l’euro, bombardement de la Yougoslavie avec des ministres PCF et verts), que Le Pen avait franchi le cap du 1er tour en 2002 !

Plus grave encore, le Front de Gauche et, hélas, les directions confédérales de la CFDT, de FO, de la CGT et de la FSU, continuent de prétendre que « l’Euro », que « l’Europe est à nous ! » (sic), alors que l’Union européenne est de A à Z une dictature fascisante du grand capital. Le cynique Rocard a, au moins, eu le mérite de la franchise quand il a appelé, tout récemment, à placer la Grèce sous gouvernement militaire, sans parler de Trichet, l’ex-patron de la BCE, qui conseille à l’UE de mettre sous la tutelle de la Banque de Francfort les pays « endettés ». Est-ce pour cela que se sont battus les Résistants grecs, français et allemands qui moururent pour nos libertés ?

Tous ceux qui, à gauche, se réclament du programme du CNR (dont nous fêtons ces jours-ci le 69ème anniversaire) tout en prétendant qu’il est possible de rester dans cette prison des peuples qu’est l’UE, conduisent notre peuple aux pires défaites de son histoire. A leur insu -du moins l’espère-t-on- les dirigeants « euro-constructifs » de la gauche établie pavent la voie pour une future victoire de l’UM’Pen : car celle-ci ne tarderait pas à prendre la tête du mécontentement populaire si la gauche établie continue de farder de rose, ou de rouge pâle, la funeste « construction européenne » du capital. Oser le dire, comme le fait le PRCF, ce n’est pas « critiquer tout le monde », c’est « chercher la vérité et la dire », comme l’exigeait Jean Jaurès. Il convient au contraire d’appeler le peuple, et en tout premier lieu, la CLASSE OUVRIERE , à une rupture franche, internationaliste et progressiste avec l’UE et avec toutes les institutions de la mondialisation capitaliste !

C’est ce refus catégorique de l’Europe impériale qui animait les militants du PCF et de la CGT quand en 1992, sous la conduite de Marchais et Krasucki, ils menaient le combat de la vérité contre la funeste monnaie unique annoncée par le Traité de Maastricht… Car, non seulement une telle rupture avec l’euro et l’UE ne ruinerait pas la France, mais c’est, au contraire, si notre pays reste dans l’euro qu’il « y restera » et, s’il en sort pour construire de nouveaux traités progressistes internationaux, qu’il s’en sortira.

C’est pourquoi les militants de la Renaissance communiste font à leur modeste niveau leur boulot d’avant-garde – qui leur vaut la haine flatteuse des illusionnistes -, en appelant les communistes à s’unir dans l’action, en invitant les républicains patriotes à revendiquer la rupture progressiste avec l’UE, en proposant aux syndicalistes de refuser tout « accompagnement » de l’euro-austérité « juste » ( !!) pour préparer les luttes sociales qui nous attendent pour reconstruire la France sous les plis mêlés du drapeau rouge et du drapeau tricolore, comme nous l’apprirent Maurice Thorez, Jacques Duclos, Ambroise Croizat, Missak Manouchian et Marcel Paul.

Même si c’est encore à une échelle trop partielle, les travailleurs et les antifascistes pourront soutenir cette alternative claire, même si elle est scandaleusement menacée, censurée, diabolisée et calomniée, en votant pour les candidats du M’PEP et du PRCF dans l’Hérault et le Pas-de-Calais, par le M’PEP (Var) et par le PRCF (94).

 

(1) Aux Etats-Unis, le nouveau président a, certes, annoncé le retrait français d’Afghanistan, mais c’est pour annoncer aussitôt le ralliement de la France au « bouclier » anti-missiles américain, qui permettrait à Washington de menacer la Russie d’une frappe nucléaire sans avoir à craindre les représailles russes…  Qu’est-ce que notre pays, qu’est-ce que la paix ont à gagner à un tel projet initialement conçu par Ronald Reagan et par les pires faucons de l’Empire états-unien ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article