Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Charente Maritime : la délégation au congrès est illégitime

10 Février 2013 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce qui ne peut plus durer au PCF

Sur lepcf.fr


Notre camarade Jean-Louis Rolland nous fait parvenir cette adresse aux congressistes des communistes de Charente-Maritime !

La Commission Nationale des Conflits s’est réunie dans l’urgence mercredi 31 janvier pour examiner la demande d’annulation des élections de direction et de délégués formulée par 71 des 124 présents au congrès de la section de La Rochelle et par 17 des 32 présents à celui de Rochefort.

Dans son avis et après avoir regretté que la direction fédérale ne se soit pas donné l’ensemble des moyens pour que les assemblées de section et les décisions prises, permettent la tenue des congrès dans les meilleures conditions, la commission indique que la vérification de l’ensemble des documents ne peut être réalisée dans un délai aussi court et que le travail de recherche et de transparence en cours sera poursuivi par la prochaine commission nationale.

Ceci signifie donc clairement que le congrès départemental de Charente- Maritime n’a eu aucune légitimité. La section de La Rochelle avait 47 délégués pour le congrès départemental (sur un total de 119 délégués sur le département). Comment admettre qu’il n’y ait eu aucun délégué de cette section de la liste alternative alors que ceux qui la soutenaient étaient majoritaires lors du congrès de section ? C’est le point auquel la commission des conflits aurait dû répondre.

Nous voulons dans ce 36 ème congrès mettre la démocratie au coeur de notre projet. Nous réclamons pour chacune des élections la proportionnelle intégrale et dans notre département, on en est loin !

La commission indique d’autre part avoir repéré dans ce qui nous oppose des affrontements de pouvoir et des procédures pour le conquérir. Permettez-nous de nous inscrire en faux contre cette affirmation. Notre opposition à la direction fédérale sortante s’est au cours des années amplifiée pour toucher aujourd’hui environ la moitié des communistes cotisants de ce département.

Elle rassemble ces camarades sur au moins trois points principaux :

· Premier point : la démocratie dans notre fédération. Les camarades en désaccord avec la fédération sont privés de tout moyen d’expression. Le journal « Les Nouvelles » ne présente que le point de vue des responsables fédéraux et il n’a été pendant la préparation du congrès qu’un outil de propagande grossière.

· Deuxième point : la ligne politique de notre parti. Opposés d’abord frontalement puis plus insidieusement au Front de Gauche, nos dirigeants fédéraux privilégient l’alliance systématique avec le parti socialiste. A quand un véritable débat en Charente-Maritime sur la politique de notre parti ?

· Troisième point : Rien n’est organisé, structuré pour favoriser l’activité militante des camarades. Est-il normal que pendant la campagne présidentielle nous ayons dû nous procurer du matériel auprès de camarades des fédérations voisines ?

En conclusion, nous estimons que plusieurs congrès de section et donc le congrès départemental se sont déroulés dans des conditions qui violent nos statuts.

La délégation de Charente-Maritime au congrès national du Parti Communiste Français ne peut donc valablement et légitimement représenter l’ensemble des communistes du département.

Liste pour le Renouveau démocratique en Charente-Maritime

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G

Sauf erreur la fédé du 17 est entre les mains des huistes, favorables à l'alignement total sur le PS. Il faut remarquer pour les camarades du réseau FVR, dans ce département, le FDG est un
instrument pour s'émanciper du PS.


Sans illusions sur son contenu, la position frontalement antiFDG pour ma part m'a toujours paru une erreur tactique. Dans le Pas de Calais le groupe "Cobamo" (extérieur au parti je crois) lui
aussi soutient le FDG avec le même genre d'idées.


Peut être faudrait-il pour nous rassembler de manière souple un "Front Communiste" qui puisse fédérer transversalement les communistes (sectaires exceptés, mais ce serait un moyen assez simple de
les autoexclure) par delà des différences de situation, d'organisation ou des divergences tactiques.


En fait le contenu du FDG local dépend totalement de la ligne suivie par le PCF local qui le contrôle partout (Mélenchon ne contrôlant lui que le créneau du PCF à la télé !). le FDG national tel
qu'il est n'est qu'un dispositif habile de la direction du PCF pour neutraliser les communistes par les gauchistes et réciproquement. Mélenchon pense pouvoir faire contrepoids grâce à ses réseaux
persos mais surement pas avec le PG qui est un petit n'importe quoi. On lui souhaiterait presque bon courage si on n'avait pas vu ce qu'il valait au pied du mur, quand il a voté la guerre de
Libye : rien que des paroles et du vent.
Répondre