Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

CGT : suite des discussions en attendant les décisions du CCN

6 Novembre 2014 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Syndicalisme en débat

Lu sur PCF Bassin

 

Publié le 5 Novembre 2014

CGT : suite des discussions en attendant les décisions du CCN

 

Rien ne serait pire pour les travailleurs que les débats sur les options du syndicalisme se fassent à partir de questions qui certes regardent tous les syndiqués et ne sont pas qu'anecdotiques, mais ne viennent pas sur le fond pour dire de quelle organisation les travailleurs ont besoin pour se défendre et ce qu'elle propose pour effectivement organiser ce combat.


Canaille le Rouge a trop de coincé dans la gorge la façon dont les luttes du printemps dont celles des cheminots (mais pas qu'eux) ont derrière des mots été sacrifiées à des calculs d'appareils (tous représentés au sein du bureau confédéral) quitte à laisser Tony Valls jouer à Manuel Thatcher sans appeler aux ripostes et élargissements indispensables.


Dit autrement, débattre si c'est à Vincennes ou à Bagnolet que doit habiter le secrétaire général de la CGT est-il plus important que de regarder comment rassembler les colères pour combattre efficacement le capital et toutes les forces à son service ?


D'autant que dans les deux villes évoquées plus haut habitent certes avec des densités différentes mais tout aussi respectables quelques camarades au moins aussi rouges que le parisien Canaille le Rouge, militants de la CGT qui en groupes, en blog et publications, en discussions et manifestations ne sont pas les derniers à dire ce qui ne leur plait pas dans certains choix de la CGT comme ils sont présents dans ses initiatives de luttes et à jour de leurs cotisations.


Notons au passage que si la CGT avait comme il fut une époque usé de moyens détournés pour trouver un logement au secrétaire général dans le parc social de la petite couronne, nombre de ceux qui depuis leur HLM ou équivalent de la ville de Paris dissertent depuis une semaine dans les colonnes diverses sur "la crise de la CGT" n'auraient pas manqué de faire un procès torquemadesque de même nature.


La question du complot mérite par contre d'être examinée. Pas du point de vue d'une paranoïa contagieuse, mais du point de vue du fonctionnement au regard des orientations.


Pour Canaille le Rouge ce sont les modalités de la construction du bureau confédéral et de la CE qui montrent des failles dès lors que les contenus revendicatifs ne sont plus la pierre angulaire de l'activité revendicative. La question de la place prise par le logement de fonction est révélatrice à la fois de ces failles et des approches tactiques plutôt que de la détermination des bases et contenus de rassemblement.


La Canaille le réaffirme. Ce genre de pratique est révélateur d'un sérieux malaise tant celui ou celle, voir ceux qui trouvent moyen d'exploiter ce filon médiatique n'ont depuis le congrès de Toulouse pas pipé mot à propos d'autres prises de position discutables du SG.


S'ils n'ont rien dit alors et agissent maintenant de cette façon, c'est soit qu'ils partagent les déclarations contestables soient qu'ils ne sont pas à leur place dans leur responsabilité pour user de moyens dilatoires plutôt que de poser dans les instances les vraies questions qui se posent aux syndicalistes.


Renouvelons l'interpellation ; un an d'évènements en Europe et dans le monde où le syndicalisme tel que voulu par la CES et la CIS ternit l'image de la CGT qui ne les conteste pas. De l'Afrique du Nord à l'Ukraine au secours du pire, en Amérique du Sud contre les peuples, ici avec les plans antisociaux de la troïka, nos explorateurs en devis, là, se taisent. Ils sont donc aussi contestables (et de ce point de vue à fortement à contester) que celui qu'ils mettent sous le feu des projecteurs.


Deux ans de reniement des promesses du candidat pour lequel la direction de la CGT n'a pas ménagé ses efforts pour qu'il sorte victorieux du second tour de la présidentielle et pas de dénonciations caractérisées de la nature droitière de la politique du pouvoir mise depuis en œuvre. Tous se taisent c'est donc bien que le prix du m2 de carrelage est une diversion qui évite que soit posée la question de fond sur ce que doit faire et proposer la CGT, autre que des rendez-vous où, cela devient lassant, ceux qui y appellent sont de plus en plus absent de la tête du cortège comme ils ne sont plus connus des CE de leur propre syndicat si tant est qu'ils en aient encore un.


La Canaille considère que le patronat est l'ennemi du monde du travail, Thierry Le Paon a déclaré le contraire. Pour dire son désaccord avec Th. Le Paon, Canaille le Rouge ne ressent pas le besoin d'aller alimenter la presse à partir du prix du rouleau de papier peint. Il semble que pour certain cela soit leur piste.


Par contre, le débat sur les pratiques et les désaccords ne peut et ne doit rester affaire de coursives. À force de les arpenter sans passer par la salle des machines ou la passerelle pour lesquelles ils ont été désignés, non seulement ils perdent le cap quand c'est sur le pont qu'il faut être surtout quand on est dirigeant(e), mais ne savent plus le tracer ni même lire une carte autre que de visite.


C'est peut-être pour cela que la peur des grains a tant saisi certains qu'ils restent confinés dans la tour confédérale.


Au moment où ces lignes sont alignées, Canaille le Rouge ne connait pas les conclusions des travaux du CCN. Il est impatient de les connaitre et de les connaitre à l'identique des connaissances dues à tous les syndiqués. Certes, la lettre annoncée du SG, mais pas que. Connaitre aussi la nature et le fond des débats et les raisons des choix qui ne manqueront pas de nous être présentés.


L'occasion de mettre à jour le site du Peuple qui est toujours l'organe officiel de la CGT et qui statutairement "publie en références l'ensemble des positions officielles de la CGT", nous dit le site confédéral, mais qui aurait lui aussi à l'occasion besoin d'un sérieux coup de réhabilitation intégrant une vraie mise en conformité tant son accès est à ce jour impossible. Ce sera l'occasion de montrer que la lecture du Canard Enchainé n'est pas le passage obligé pour un syndiqué de la CGT pour savoir ce qui se passe dans son organisation.


Rédigé par Canaille Lerouge

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article