Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

CGT-CFDT : le tournant dangereux par Jean LEVY

27 Novembre 2013 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Syndicalisme en débat

 

adhérent de la CGT depuis septembre 1944

 

 

L'an dernier, la CFDT, la CFTC, la CGC et l'UNSA signaient ensemble la capitulation de leurs centrales face aux revendications du Medef, soutenues par le gouvernement, dit "socialiste". Avec l'ANI, sous couvert de recherche de productivité, le patronat obtenait la liberté de licencier, de réduire les salaires, d'allonger les horaires, sans se soucier du Code du travail et des Conventions collectives.

Cet "accord" fut immédiatement dénoncé comme une trahison du monde du travail par la CGT, FO et la FSU. 

C'était l'an passé...

Le 23 novembre 2013, Thierry Lepaon et Laurent Berger, au nom de la CGT et de la CFDT, défilaient bras dessus bras dessous en Bretagne, non contre le Medef (c'était impensable pour Laurent Berger), mais contre les "populismes", nom donné aux manifestations de colère de catégories sociales rassemblées  contre l'Ecotaxe et  les impôts nouveaux qui leur étaient imposés. Certes, les revendications étaient  portées par des foules où les salariés étaient très minoritaires, avec une composante patronale inquiétante, la présence de FO ne compensant pas celle-ci.

On pouvait discuter la décision prise ce jour-là par la CGT bretonne de défiler dans d'autres lieux, pour ne pas créer d'amalgame.

Mais la nouvelle et soudaine empathie de la direction confédérale CGT envers la CFDT-ANI pose question. lire la suite sur son blog

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GQ 05/12/2013 11:31


Un autre tournant dangereux, craindre les socs surtout quand ils font des cadeaux :





Cadeau de Noël gouvernemental au quotidien « L'Humanité »


Le gouvernement tire un trait sur les dettes du quotidien L'Humanité Un amendement au projet de loi de finances rectificative pour 2013 efface une créance de 4 millions d'euros, correspondant à
un…


Pour lire la suite cliquez ici