Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

"Capitalisme dégage!" contribution de Roger Coulon (PCF Cher)

4 Février 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Correspondance au PCF

Roger Coulon, Vierzon

31 janvier 2011

Cher camarades

En réponse à l’appel de Réveil Communiste de discuter à Vénissieux de l’alternative au capitalisme je vous adresse cette modeste contribution. Je ne peux me rendre à Vénissieux.

Elle résulte de réflexions tirées de la pratique militante dans des associations diverses, au comité régional, au bureau fédéral, à la municipalité de Vierzon, au conseil régional et au Conseil général. Je souhaite qu’à Vénissieux les discussions fraternelles soient fructueuses. Il ne serait pas inutile d’en avoir un résumé substantiel.

Très fraternellement.

 

Et maintenant?

Le séisme révolutionnaire de Tunisie et d'Égypte ébranle le vieux monde. Aujourd'hui les choses ne sont plus comme avant. Cependant on ne peut pas prévoir l'issue. Le capitalisme à l'expérience et les moyens de la récupération.

Les aspirations pour le pain, la paix, le travail, la démocratie, la liberté, le pouvoir par le peuple et pour le peuple (le peuple étant compris au sens large comme corps de la nation) sont celles des communistes. L’utilisation intelligente de l’information rapide, la révolte de masse, le courage et la clairvoyance politique du peuple tunisien comme du peuple égyptien si admirables ont valeur d’exemple. C’est là vraiment la liberté guidant le peuple.

La question de la présence utile donc incontournable d’un candidat communiste porteur d’un programme de rupture avec le capitalisme reste à l’ordre du jour. Mais sans attendre 2012 ne convient-il pas pour les communistes d’envisager dès maintenant un rassemblement populaire d’ampleur nécessaire et suffisante pour un changement durable de société ?

Un rassemblement populaire très large dépasse le cadre du front de gauche. Il rassemble tous les républicains, d’abord à la base avec des objectifs précis.

Le chemin pour construire une société où chacun donne selon ses capacités et reçoit selon ses besoins – en harmonie avec la nature- passe nécessairement comme première étape par la création d’une république réelle, démocratique et sociale, dotée d’une constitution nouvelle, s’inspirant de celle de 1793 et de celle de 1946, initiée par le Conseil National de la Résistance.

Dans cet état démocratique, tous les responsables, tous les élus sont redevables et contrôlés par les électeurs, sans cumul des mandats, ou des responsabilités, sans délégation aveugle.

Comment assumer dans la pratique le pouvoir du peuple sinon par la démocratie, le respect de toutes les libertés, le pluripartisme.

Les différences de religion de philosophie, de statut social, d’opinion politique sont secondaires par rapport à la lutte de classe. Elles ne doivent pas être pour les communistes des barrières infranchissables pour tendre la main à tous les exploités. Ce qui est possible dans les associations l’est également pour de solides Comités du changement ayant pour mot d’ordre , par exemple « capitalisme, dégage ! ». D’autant que l’augmentation rapides des gains de productivité par le travail permet de satisfaire les besoins fondamentaux des hommes : la faim, la soif, l’habitat, le travail, la formation, la culture, le repos.

Changer la vie en rompant avec le capitalisme par le peuple, avec le peuple pour le peuple n’est ce pas là l’objectif qui doit rassembler tous les communistes dans leur parti, le Parti communiste français ?

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article