Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Candidature PRCF/MPEP sur la circonscription d’Hénin-Beaumont : lettre de Paul Barbazange et réponse de J. Nikonoff du M’PEP

3 Avril 2012 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Élections

par  lepcf.fr

 

Face à Hervé Poly, candidat communiste dans la circonscription d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) contre Marine Le Pen, le M’PEP présente aussi une candidate en coalition avec le PRCF. Sur ce site, nous en avons déjà fait état avec la réaction de la coordination communiste 59/62 qui condamne cette manœuvre maladroite. De son côté, Paul Barbazange de la section de Béziers, membre du conseil national du PCF, est intervenu par un courrier directement adressé à Jacques Nikonoff, porte-parole du M’PEP. S’en est suivie dans la foulée la réponse de l’intéressé. Nous reproduisons l’échange de courrier ci-dessous.

Lepcf.fr

Béziers, le 28 mars 2012

A J. Nikonoff, Président du M’PEP

Objet : candidatures 11ème circonscription du Pas-de-Calais

Monsieur le président, cher ami et camarade,

J’ai été informé de l’intention du M’PEP de présenter une candidature aux élections législatives dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais en accord avec le PRCF face à Marine Le Pen et contre la candidature communiste de rassemblement portée par Hervé Poly, secrétaire départemental du PCF.

Si je prends le temps nécessaire pour t’écrire c’est que tu m’as personnellement appelé quelques jours avant la réunion nationale du M’PEP à Sommières à l’automne 2011, pour prendre mon avis sur la situation dans la 6ème circonscription de l’Hérault où j’étais en cours de désignation comme candidat par le PCF dans le cadre du Front de gauche, face à un UMP sortant et avec des scores du Front National parmi les plus élevés de France.

Comment s’organiser pour mener la meilleure des campagnes d’idées et obtenir le meilleur score était alors notre préoccupation commune.

Je t’ai alors donné les éléments d’appréciation à ma connaissance, en insistant sur le travail accompli depuis des années dans ma section et cette circonscription pour construire une structure et une intervention communiste rassemblée. Je me souviens avoir alors insisté sur le mot d’ordre que nous avions choisi pour les élections européennes : « Faire péter l’Europe capitaliste ».

Nous avons convenu que dans cette situation la multiplication des candidatures communistes serait contre-productive.

Je pense qu’il en serait de même dans cette 11ème circonscription du Pas-de-Calais compte tenu des engagements personnels d’Hervé Poly dans la bataille pour le rassemblement de la force communiste depuis des années, dans son département et partout en France.

Il était d’ailleurs l’invité de notre dernière fête de section.

Combattre les idées de l’extrême droite, empêcher l’élection de Marine Le Pen au parlement ne peut passer que par le renforcement d’un vote de classe.

Rien ne doit donc entraver le rassemblement possible. Hervé Poly, compte tenu de l’état du PS dans cette circonscription, est aujourd’hui le seul en mesure de faire gagner le mouvement de Résistance à la droitisation de la politique française Le Pen/Sarkozy.

Compte tenu de la personnalité de Marine Le Pen, du rôle politique joué par Hervé Poly dans le PCF, la décision que vous prendrez par son retentissement national dépassera largement les limites de ce département.

Battre réellement Marine Le Pen sans être obligé de voter au second tour pour un membre du PS prendra un sens national très fort.

Comptant sur ton attention et dans l’attente de votre réponse, recevez monsieur le président et cher camarade mes fraternelles salutations et ma profonde détermination à contribuer au rassemblement de la force communiste en France.

Paul Barbazange, secrétaire de la section de Béziers du PCF, candidat de rassemblement, 6ème circonscription de l’Hérault.


Objet : Réponse de J. Nikonoff à P. Barbazange

À l’attention de Paul Barbazange, secrétaire de la section de Béziers du PCF

Le 30 mars 2012,

Cher camarade,

J’ai reçu ton courrier du 28 mars, j’y réponds immédiatement.

Les candidatures du M’PEP aux élections législatives visent deux objectifs : d’une part empêcher le Front national, là où sont présents ses principaux dirigeants, de s’arroger le monopole de l’idée de la sortie de l’euro alors que ses propositions mènent à l’impasse. Il s’agit, d’autre part, de permettre à l’électorat de se prononcer clairement sur la sortie de l’Union européenne et de l’euro par la gauche. Nous nous présentons dans des circonscriptions où le candidat du Front de gauche n’a aucune chance d’être élu. Ainsi nous n’avons pas présenté de candidat face à Louis Aliot, n°2 du FN à Perpignan, puisque le candidat communiste, Jean Vila, ancien député, était présent au 2e tour en 2007 avec 43%. Dans les autres circonscriptions, sauf exception, nous soutenons de manière critique le Front de gauche.

Tu trouveras l’ensemble de nos arguments dans la résolution de notre congrès :

http://www.m-pep.org/spip.php?article2485

J’observe que les candidats du Front de gauche, ou « communistes dans le cadre dans le cadre du Front de gauche » comme tu en appelles certains, ne portent pas cette question politique essentielle devant les électeurs. Nous le déplorons, car les élections sont le moment où les débats politiques doivent se tenir, en toute clarté, en dehors de toute préoccupation interne aux appareils des partis. Nous ne sommes pas concernés par les problèmes internes au PCF ou au PG et nous ne voulons pas nous en mêler. Nous pensons que le rassemblement doit se faire contre l’Union européenne et l’euro, dans une perspective internationaliste de gauche, car c’est la condition pour sortir de la crise.

Si les candidats du Front de gauche, dans les circonscriptions où le M’PEP a aussi des candidats, décidaient de mener leur campagne sur la sortie de l’UE et de l’euro par la gauche, nous serions à leurs côtés pour participer à leur campagne. Leur geste aurait une très haute signification politique.

Salutations fraternelles.

Jacques Nikonoff


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article