Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Candidature PCF : Mélenchon non, Gerin oui!

31 Mai 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Élections

 

Mélenchon n’est pas une bonne candidature :


C’est un socialiste. Si je veux voter pour un socialiste, je vote pour le candidat de ce parti. Le vote Mélenchon ne peut servir qu’à affaiblir les socialistes, et donc à faire passer la droite.


Mélenchon n’est pas sincère dans son discours radical. Rien dans sa carrière précédente ne vient l’étayer, du vote Maastricht à  la participation ministérielle dans la gauche plurielle. C’est un nouveau Mitterrand au petit pied, qui veut nous berner comme l’autre. Et son vote au parlement européen pour l’agression sarkoziste en Libye a fait tomber le masque.


Mélenchon ne signifie rien dans les classes populaires (voir l’avis des communiste d’Hénin !) et ne peut faire revenir aux urnes aucun abstentionniste ouvrier, chômeur … et son discours de politicien de la troisième république est sans attrait pour la jeunesse.

 

Il ya un vote communiste potentiel d'environ 2 500 000 voix. La candidature Mélenchon ne le mobilisera pas. Ceux qui n'ont voté ni pour Robert Hue ni pour Marie George Buffet, pourquoi se déplaceraient-ils pour Mélenchon?


Et le Front de Gauche qu’il faudrait préserver à tout prix en lui signant un chèque en blanc n’est qu’une façade montée à nos frais, au service d’intérêts politiciens négociés au sommet : la seule organisation qui compte, à « gauche de la gauche », en dehors du PCF est le NPA, et il n’en fait pas partie.


La seule logique de la candidature Mélenchon est de servir de rampe de lancement pour une recomposition politique socal-démocrate, un « Die Linke », dont le modèle allemand est d’ailleurs en crise.


Sous l'influence des congrès réformistes depuis Martigues en 2000, notre parti devient peu à peu ce qu’était la SFIO des années 60, un parti réduit à représenter une partie des classes moyennes du secteur public. Il faut stopper cette dérive. La bonne candidature  pour réconcilier le PCF avec les classes populaires c’est André Gerin :


Il a une position claire contre l’OTAN, pour sortir de l’Euro, et pour remettre en cause l’UE, qui produit le chômage et ruine la souveraineté et la démocratie.


Il est à la fois contre l’impérialisme et contre l’intégrisme. Il n’a eu peur ni de lutter contre la burqa, ni pour la libération des musulmans français arbitrairement détenus à Guantanamo.


Il est favorable à la réindustrialisation du pays, au besoin en concluant une alliance patriotique avec le patronat et la droite républicaine (gaulliste) contre le capitalisme financier.


Il a une positon claire sur l’insécurité, partagée à 100% dans les classes populaires, de toute origine et de tout âge dealers exceptés.


Il refuse le consensus angélique petit bourgeois sur l’immigration, et pose les problèmes réels de l’intégration : pour la mener à bien, il faut lutter contre l’obscurantisme religieux. Et la bourgeoise a besoin d’un flux ininterrompu d’immigration précaire, main d’œuvre corvéable à bon marché. Il ne faut pas l’encourager, ne serait ce que pour préserver l’emploi des jeunes français ou immigrés de deuxième génération.


Gerin, un des derniers dirigeants ouvriers du PCF, veut retrouver la voie du socialisme, et la pratique de la lutte des classes abandonnée depuis Martigues, quitte à rester durablement loin des ministères. C’est la véritable vocation historique du PCF, parti qui est révolutionnaire ou sinon sans objet.


II est scandaleux que ses positions et celles de Chassaigne n ‘aient pas été diffusées aux communistes. Et il est scandaleux que Mélenchon se prète à cette mascarade de consultation. Ça ne le grandit pas.

 

Gilles Questiaux, PCF XXème Paris (membre du CE), 4 mai 2011

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

@samMARAT EL MOKRANI 08/05/2011 10:13



les Communistes et les gaullistes ont elaboré le programme du CNR que la Droite petainste à détricoté il s'agit aujourd'hui de rassembler les communistes et les gaullistes pour revenir au
programme du CNR en l'actualisant.Maintenant reconstruire un parti revolutionnaire c'est en remettant le PCF sur une ligne de lutte de classe que nous reconstruirons un parti
révolutionnaire et pas en eparpillant les forces comme l'ont fait ceux qui ont quitté le PCF



sam 82 07/05/2011 23:07



tu confirme bien ce que j'écrivais plus haut . a savoir qu'on était appelé a en entendre d'autres . ce sont les communistes qui ont réalisé de grandes choses . n'oublions pas qu'a la libération
le PCF était le premier parti de France , c'est son poids politique qui lui a permis d'imposer un programme très progressiste , et le prestige acquis dans la résistance a l'occupant . et cela
contre De Gaulle , quand a la fibre sociale de De Gaulle , et n'étant pas au service de la bourgeoisie permet moi de sourire . on connait l'opposition - De Gaulle - Thorez  , au sein du
gouvernement de l'époque , qui au delà d'une opposition de personnalité des deux hommes , avait pour toile de fond l'antagonisme de classe . toujours pour la fibre sociale qui fait que l'on en
arrive a mai 68 . pour ce qui est de la nomination de Pompidou ce n'est en rien une erreur , c'est une nomination qui était conforme a la nature politique de De Gaulle et du parti gaulliste qui
étaient bel et bien au service du capital dans le contexte de l'époque . certes le rassemblement de ceux qui ne courbent pas l'échine est nécessaire , mais sur quelles bases politiques ? et
pourquoi faire ? voilà pour moi les questions essentielles aux quelles j'apporte mes réponses en sachant que la crise actuelle est plus grave que celle de 1929 la première nécessité est de
reconstruire un mouvement révolutionnaire en s'appuyant sur un parti révolutionnaire , cela passe par la reconstruction d'un parti communiste en vue ce qui fait parti de la deuxième nécessite ,
détruire le mode de production capitaliste . nous n'avons pas le choix .  sam 82 .   



GQ 07/05/2011 22:50



Cet article m'a servi de base pour mon intervention au congrès de section du XXème hier soir



@samMARAT EL MOKRANI 07/05/2011 18:30



Mais mon cher Sam sur l'essentiel les Communistes et les Gaullistes (authentiques) ont realisé des grandes choses quand la Droite petainiste avait vendu le Pays à hitler et que les socialistes
etaient (mis a part quelques individualités)absent dans la Resistance et si le General de gaulle n'etait pas de gauche il avait la fibre sociale et n'etait pas au service de la bourgeoisie la
politique de la France ne se fait pas à la corbeille disait il il a ete mal entouré et il a fait l'erreur de nommer Pompidou, l'homme de la banque Rotshild comme premier ministre.La situation
actuelle est grave pour l'avenir de la France en tant que Nation indépendante qu'il faut rassembler ceux qui ne courbent pas l'echine.



sam 82 07/05/2011 17:58



sauf qu'entre communistes et gaullistes historiquement il y a une contradiction de taille que je désignerai comme antagonique , a savoir que les gaullistes n'ont jamais été jusqu’à proposer de
rompre avec le capitalisme , pour aller vers le socialisme ça se saurait . comme quoi il y a des ( communistes ) qui ne sont pas a une contradiction près . vu l'état de décomposition avancée du
parti , il n'y a pas lieu d’être surpris . nous sommes certainement appelé a en entendre d'autres .  sam 82 .