Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Béziers : action pour défendre le dépôt SNCF

2 Septembre 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Luttes 2008-2011

Action au dépôt de Béziers

 

 

Elle s’est déroulée ce mercredi 1er août à 11 h. A l’appel de la CGT les employés du dépôt, accompagnés de leurs amis,  se sont rassemblés sur les voies, à côté de leur établissement pour protester contre la casse de leur outil de travail qui se poursuit de manière méthodique.

Après les mesures sur le fret c’est une nouvelle dégradation du service public qui a fait réagir les cheminots. Il s’agit de la suppression d’un wagon de secours qui permettait jusqu’ici d’aller rapidement sur le lieu où s’est produit un incident.

Naturellement les dispositions envisagées par le pouvoir en matière de retraites ajoutent au mécontentement de cette catégorie de salariés.

Des responsables de la CGT ont pris la parole pour dénoncer toute une politique en matière de destruction de l’outil de production et des atteintes aux acquis sociaux.

Et d’ailleurs l’environnement dégradé du dépôt tranche avec le complexe du polygone voisin qui doit être inauguré le 14septembre. La promotion de structures commerciales, de bureaux, de centres de loisirs… et le manque d’entretien des locaux du dépôt mettent en évidence les choix qui sont faits par le pouvoir !

Un participant ironisait en constatant que le dépôt, dans son état, fait verrue à côté de l’antre des « Marchands du Temple ».

On pourrait suggérer au cinéma qui se trouve dans le complexe de passer en boucle « Le train sifflera trois fois » !

Les responsables de la CGT ont rappelé à l’assistance les divers rendez-vous programmés par les organisations progressistes : le 4 et le 7 septembre dans l’immédiat, le 14 ensuite, le 29 au Perthus…

Invité à s’exprimer Paul Barbazange, le secrétaire de la section de Béziers du pcf, a dit l’accord de son parti avec les revendications et les luttes engagées pour les satisfaire, il a engagé chacun à participer à la fête de La Plantade pour poser les questions dans un cadre élargi, celui des réponses politiques aux problèmes rencontrés.

La direction de l’entreprise, venue sur le site où se tenait le rassemblement, a semblé complètement déphasée par rapport à la situation et aux perspectives qui en découlent.

 

Jacques Cros

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article