La situation n’était pas facile après des années de recul du nombre de conseillers généraux communistes et la perte de la Présidence du CG.

La recherche du meilleur score aurait pu pousser à des alliances sans principe.

Il n’y a pas eu d’accord départemental du front de gauche en Seine Saint Denis, sinon les intérêts du PCF n’auraient pas été respectés. Cela n’a pas empêché les candidats communistes d’être des candidats de large rassemblement, par exemple à Aubervilliers soutenus par 7 organisations et nous avons obtenu la victoire sur une élue socialiste.

Résultat : renversement de la tendance à la perte de Conseillers généraux communistes par un gain de deux conseillers généraux communistes sur le Parti socialiste. Et des scores importants dans le reste des cantons. Nous loupons de peu la présidence, à cause en particulier du passage du maire de Sevran à Europe Ecologie.

Cette situation en Seine Saint Denis me fait penser à la situation nationale. Ne sacrifions pas les intérêts du PCF à un soi disant score électoral de Mélenchon, fabriqué par les médias et qui peuvent demain le défaire.

Ne recommettons pas les erreurs de 1974 avec Mitterrand à l’époque pour renforcer l’union autour du Programme commun. Nous l’avons payé très cher.

Mélenchon est un social démocrate de gauche, admirateur de Mitterrand, c’est son droit, maastrichien, qui en quelques jours vient de prendre des positions problématiques sur le nucléaire et l’intervention en Libye.

Nous sommes donc dans une situation très difficile. Nous aurions du prendre nos décisions concernant les Présidentielles en 2010 pour un candidat communiste de large rassemblement comme le furent Jacques Duclos en 1969 et Georges Marchais en 1981. Nous aurions ainsi évité le piège actuel et le chantage qui nous est fait.

Pour terminer : les paroles de Christian Piquet, après son congrès devraient nus faire réfléchir. Je le cite : « nous ne devions pas faire de congrès de la Gauche unitaire, puisque nos trois formations devaient se fondre en une seule ».

Des accords ou des engagements ont certainement été pris sur le devenir des 3 formations et sur la candidature à la Présidentielle. Les résultats risquent d’être tragiques.