Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Assassinat de Kadhafi : point de vue du PRCF

21 Octobre 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #A gerber !

Le point de vue du PRCF

 

 

 

La mise à mort de Mouammar Kadhafi

couronne l’œuvre criminelle de l’OTAN

et des armées d’invasion

Il faut prendre avec une grande prudence les « informations » émanant de l’OTAN et des pseudo-« journalistes » qui ont couvert l’invasion de la Libye en présentant odieusement sa recolonisation par Sarkozy, Obama et Cameron, comme une « ingérence humanitaire ». Attendons de voir si M. Kadhafi a bel et bien été tué par l’OTAN et par ses collabos de la « rébellion », massacreurs du peuple de Tripoli et exterminateur des troupes libyennes dites « de type africain ». Si la nouvelle est confirmée par des gens dignes de foi, tous les hommes de bonne volonté se doivent :

 

a)  De rejeter avec dégoût la misérable danse de joie que dansent les "sarko-médias" sur le sort d’un chef d'Etat qui a été renversé par une coalition étrangère, non seulement au mépris du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, non seulement au mépris de la Charte de ce « machin » qu’est de plus en plus l’ONU vassalisée, mais au mépris de la résolution de l’ONU qui autorisait uniquement les troupes de la coalition à protéger les civils, nullement à renverser le pouvoir en place et encore moins à tuer le chef de l’Etat ; rappelons d’ailleurs que Kant, dont le Projet de paix perpétuelle a inspiré les fondateurs de l’ONU, considérait que l’assassinat du chef d’Etat au cours d’un conflit militaire était un « moyen infâme » dont la logique est de conduire à ce qu’il nommait la « guerre d’extermination, ce cimetière de tout droit » ;

 

b)  De combattre avec indignation la campagne aussitôt lancée par les méprisables journalistes, qui tout en méprisant la France servent si bien l’impérialisme « français », sans parler de la honte de la philosophie, le misérable va-t-en-guerre à la BHL, sur le thème « Kadhafi est mort en fuyant la Libye ». La réalité, c’est que si Kadhafi avait voulu fuir la mort, il l’eût fait depuis longtemps. Il avait juré de vaincre ou de mourir au combat : il est mort en tenant sa place jusqu’au bout, et si un zeste d’esprit chevaleresque existait encore dans la classe dominante française, PS compris, honneur serait rendu à celui qui n’a pas tourné le dos et qui, depuis le début avait annoncé son sacrifice.

 

Cela ne signifie pas que Kadhafi soit au-dessus de toute critique : comme l’a dit récemment le PC de Grèce, il a toujours combattu les communistes chez lui et il s’était, pour son plus grand malheur, rapproché des rapaces occidentaux, parmi lesquels Sarkozy, au début des années 2000. Mais aujourd’hui, comment mettre au premier plan ces critiques alors que Sarkozy, aidé par le PS, est à l’origine de la reconquête coloniale de la Libye pour la plus grande honte de la France ? Rappelons-le à nos concitoyens, « un peuple qui en opprime d’autres ne saurait être libre » (Marx).

 

Aujourd’hui la Libye est « libre » : cela signifie concrètement que Total va sans doute mettre la main sur les énormes richesses pétrolières de la Libye, que les partisans de Kadhafi, qui restent très nombreux  à Tripoli, Syrte, etc. seront persécutés, que les intégristes religieux qui foisonnent dans le CNT vont avoir la haute main sur le pouvoir, que l’unité péniblement acquise de la Libye va vivre des temps difficiles, la pire des hypothèses étant un scénario à la somalienne ou à l’afghane à quelques encablures de nos côtes méditerranéennes.

 

Dernière remarque qui n’est pas à l’honneur des forces anti-impérialiste et communistes de France : alors que le PCF est né de la riposte aux guerres impérialistes, jamais si peu aura été fait pour mobiliser contre cette sale guerre, qui aura coûté des fortunes au contribuable alors que le pouvoir et le PS nous bassinent toute la journée avec l’ « austérité ».

 

Plus que jamais, l’heure est à dépasser l’esprit de boutique et de chapelle et à privilégier, non pas en paroles mais dans les actes, la solidarité anti-impérialiste : toute autre attitude serait irresponsable à l’heure où le capitalisme et l’impérialisme affament les peuples et tuent de la Grèce à la Libye.

Le 20 octobre 2011 dans l'après-midi

Le Pôle de Renaissance Communiste en France 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Garnier Jean-Pierre 30/10/2011 06:51



Il est arrivé à Kadhafi ce qui est arrivé, selon d'autres modalités mais selon la même logique et en fonction des mêmes intérêts, ce qui est arrivé à Milosevic, à Sadam Hussein et à Ben Laden :
tout dirigeant qui s'oppose activement aux desseins impérialistes ne doit pas mourir dans son lit. Préalablement diabolisé par des médias alignés, il sera de facto condamné à mort sans autre
forme de procès et liquidé d'une manière ou d'une autre. De façon plus générale, une nouvelle figure a fait son apparition depuis le triomphe du capitalisme sur « l'empire du mal » : le «
combattant ennemi illégal », incarnation individuelle de mal absolu,  auquel le droit commun, fût-il celui de la guerre, ne saurait s'appliquer. D'où la légitimation officielle de la torture
— souvent « délocalisée » —, des prisons secrères, des exécutions de prisonniers, des assasinats « ciblés ». Un pas de plus vers la barbarie, faute davancées vers le socialisme.



Roquet 26/10/2011 16:39



Il n'est pas inutile de signaler cette dépêche du Télégramme du 26 octobre,selon laquelle pour la première fois le Quatar admet avoir participé aux opérations sur le terrain.
TOUT,tout,tout,jusqu'à l'assassinat de Kadhafi,l'enterrement mystérieux de son corps dans le désert,probablement incinéré,confirme ce qui était évident pour n'importe quel analyste un peu lucide:
la résolution "humanitaire" du Conseil de Sécurité de l'ONU ouvrait la porte à une opération monumentale de l'impérialisme en direction de l'Afrique et du Moyen-Orient,par tous les
moyens,armement et encadrement des "rebelles",bombardements aériens massifs,interventions au sol de toutes sortes. Quand on voit aujourd'hui la vidéo de la capture de Kadhafi vivant avant d'être
supplicié,les photos des ruines de Syrte, jonchées de cadavres,le CNT qui annonce l'application de la charia... Et tous ces braves gens à la Mélenchon qui disent qu'en approuvant le
déclanchement de cette montagne de crimes,ce n'est pas ça qu'ils voulaient,qu'ils n'en attendaient qu'humanisme et progrès de la démocratie. Quelle lucidité ! Les voila maintenant qui
demandent des enquêtes,qui disent qu'il faut être vigilants,et puis que la charia,après tout,c'est pas si grave... Ecoeurant ! Roquet



stoni 24/10/2011 11:53



je me suis permis de mettre un lien vers ce texte sur mon blog, j'espère que le PRCF ne m'en voudra. très bon point de vue ça fait plaisir à lire.