Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

André Gerin s'oppose à l'exclusion de Maxime Gremetz et demande la formation d'un groupe communiste à l'assemblée

5 Avril 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce qui ne peut plus durer au PCF


Cher(e) Camarade,

Tu trouveras, ci-dessous et ci-joint, le courrier qu'André Gerin a transmis à Roland Muzeau porte parole des députés communistes et républicains et à l'ensemble des députés communistes et républicains.

Fraternellement



 

Chers Camarades,

Chacun des députés communistes a été invité à donner son avis sur la proposition d’exclusion de Maxime Gremetz de la composante et du groupe GDR.

J’ai donné le mien : j’y suis opposé.

Maxime a déjà fait l’objet de sanctions de la part du bureau de l’Assemblée nationale. Il n’est en rien nécessaire de lui infliger une double peine. Je devrais dire une triple peine puisqu’il se voit refuser la délivrance de sa carte du Parti depuis plusieurs années.

Maxime est et demeure un élu du peuple, quoi qu’on fasse, grâce au suffrage universel et à un électorat qui est le nôtre.

La sentence prévue serait comprise comme une sanction politique.

J’espère que cette décision prise par des députés communistes sera reconsidérée car il faut tenter, malgré tout, d’entamer une discussion franche et rigoureuse à propos du camarade Maxime. Il serait sage de l’envisager.

L’apport de notre camarade au travail du groupe n’est pas à démontrer. Nous nous passerions d’une contribution utile dans le combat de classes, ce qui ne revient évidemment pas à approuver ses excès.

J’ajoute que bien d’autres questions mériteraient d’être posées. Nous continuons à siéger aux côtés des députés Verts avec lesquels nous sommes en désaccord sur les sujets majeurs. Lors des récentes élections cantonales, Europe Ecologie les Verts a tenté, dans plusieurs départements, de faire battre nos candidats, souvent sortants, en se maintenant alors que nous étions arrivés en tête de la gauche au premier tour. En clair, nous offrons une tribune, la Présidence du groupe GDR à des élus qui nous combattent comme des adversaires.

Nous pourrions pourtant constituer un groupe communiste et républicain puisque le seuil est désormais à 15 députés.

Je souhaite que nous ayons rapidement un débat sur ce sujet.

Reçois, Chers Camarades, mes amicales salutations.

André GERIN

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jihad WACHILL 23/04/2011 10:34



Le problème, concernant Maxime, c'est que cette histoire d'altercation verbale n'est pas une anecdote isolée. Les anecdotes d'ordre comportemental le concernant ne manquent pas.


Sans me prononcer sur certaines allégations (parfois très graves) assez anciennes difficilement vérifiables, il n'y a encore pas si longtemps (en 2007) Maxime aurait forcé à coup de
pied barre de fer (ou tenté de le faite en tout cas) la porte du bureau d'un autre député communiste à l'Assemblée nationale pour y récupérer des dossiers (à supposer que ce soit bien là qu'ils
se trouvaient...). Alors certes ce bureau était le sien avant les élections législatives de 2007, mais est-ce là des méthodes entre députés d'un même groupe? Surtout que, connaissant cet autre
député, il aurait suffi de lui demander de manière civilisée pour récupérer des dossiers éventuellement oubliés là...


Il me semble d'ailleurs que ce qui s'est passé alors aurait pu justifier à l'époque la sanction d'exclusion du groupe qui a été prononcée. Car tout député qu'il soit, il s'agissait
d'une effraction, délit pénal, à l'encontre d'un autre député communiste qui plus est. Mais sans doute est-ce pour des raisons d'opportunité qu'elle n'a pas été prononcée alors, et qu'elle l'est
aujourd'hui en s'appuyant sur un dérapage ridicule et déplacé certes, mais objectivement d'une gravité bien moindre. Cettes exclusion est un "non-événement" au vu de l'ensemble de son
oeuvre, mais la vraie question, celle qui mériterait une réponse, est plutôt: pourquoi maintenant?


D'ailleurs, l'élément le plus intéressant posé par André GERIN, plutôt que le cas Maxime GREMETZ, me semble être son questionnement sur le maintien de ce groupe (dit "technique") "Gauche
Démocratique et Républicaine" avec les Verts et et des élus d'Outre-Mer.


Non pas que j'aie le moindre problème avec les élus d'Outre-Mer (j'en ai un peu plus concernant la cohabitation avec le Verts dans ce groupe, par contre...). Néanmoins, était-il normal que 4
députés Verts et 2 députés 'ultra-marins" (dont un PCR) comptent autant que 18 députés PCF (ou apparentés) pour le partage des ressources tirées du groupe, à commencer par la répartition des
collaborateurs du groupe, sur la base d'un chantage "sans nous, pas de groupe"?


Pourquoi n'a-t-il pas été mis fin à cet accord de dupes dès lors que ça a été possible avec l'abaissement à 15 députés du nombre minimal de députés nécessaire à la formation d'un groupe
parlementaire? Aujourd'hui, même en prenant en compte l'atomisation des députés ex-PCF de ce groupe GDR, l'éjection a minima des Verts serait possible (et souhaitable au vu de leur
comportement abject lors des élections cantonales) par la formation d'un groupe "Front de Gauche" (faute de mieux) qui comprendrait au minimum 15 députés (12 PCF et 3 PG de socle sûr,
si Martine BILLARD, ex-Verte passée au PG ne flanche pas) et jusque 19 à 21 députés (sans même compter Maxime).


Se débarasser des parasites écolo-bobos d'EE me semble de ce point de vue plus prioritaire et pourrait même rentrer pleinement dans la stratégie de "Front de Gauche". Alors,
pourquoi maintenir ce groupe GDR, cadeau obsolète à des adversaires politiques concédé sur la base d'un chantage devenu caduc?



el diablo 18/04/2011 13:38



Je suppose qu'il s'agit de Jean-Jacques Candelier (député du Nord dans l'ex-circonscription de Georges Hage). Qui peut le confirmer ?



Roquet 17/04/2011 19:15



L'exclusion de Maxime Gremetz du groupe ayant été votée "à l'unanimité moins deux voix",sachant qu'André Gérin aura été l'une de ces deux voix,peut-on savoir quel est l'autre député communiste
moins suiviste de la hargne contre notre camarade ? Roquet



gilles G 06/04/2011 01:45



extrait des statuts:


24. L’exclusion





Les seuls motifs d’exclusion du Parti communiste français sont la mise en cause délibérée des valeurs fondamentales d’intégrité et de dignité humaine, la corruption, ainsi que l’appartenance à un
autre parti politique. Cette mesure exceptionnelle d’exclusion est proposée par l’instance à laquelle appartient l’adhérent-e. Celle-ci doit saisir la commission nationale des conflits qui
infirme ou confirme la proposition d’exclusion.


 


 


 


depuis quand venir bourré en réunion et réclamer une place pour sa bagnole est une atteinte a la dignitée humaine ?


si c'est le cas on va pouvoir en virer du monde au pcf!


 


Gérin a raison le linchage est inaceptable!