Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

André Gerin : Présentation du livre à la Presse "Les ghettos de la République Encore et toujours"

23 Février 2012 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Positions



13 propositions pour en finir avec les ghettos et la misère
Il faut parler Islam et Immigration


 


Cher(e) Camarade,

Tu trouveras, ci-dessous, le texte de présentation de mon livre à la presse : "Les ghettos de la République - Encore et toujours" aux éditions "Le publieur" :

 http://www.lepublieur.com/evement/ghetto/ghettos.html

Fraternellement

André GERIN

Madame, Monsieur,

Avec la 2ème édition enrichie et actualisée de ce livre, je m’inscris dans le débat des élections présidentielles. J’ai une obsession : que la gauche et le parti communiste s’adressent à des millions de français qui s’abstiennent ou votent FN.

Ce qui me choque, à deux mois du premier tour des présidentielles, c’est le silence assourdissant sur les banlieues et les classes populaires.

La gauche ne peut pas l’emporter sans la prise en compte de ces réalités.

La société française, troublée par les bouleversements géopolitiques, la construction européenne, la crise du capitalisme financier et de l’euro, les suites du « Printemps arabe », s’interroge, eu égard aux difficultés sociales, la paupérisation économique, la misère endémique, la propre évolution culturelle qui affecte ses repères traditionnels.

L’intégration admise et réalisée des populations immigrées, plus ou moins anciennes, est souvent mise en parallèle avec les difficultés que rencontre l’immigration plus récente d’origine non-européenne.

Petit-à-petit se sont constitués des ghettos sociaux à l’intérieur desquels des millions de familles sont mis à la marge d’une société qui les délaisse, sacrifie leur jeunesse.

Dans ce livre, je fais 13 propositions pour en finir avec les ghettos et la misère.

Il faut parler de l’Islam et de l’immigration issue de pays où cette religion est la loi. Faire reculer les peurs sur l’Islam, c’est sortir du tout ou rien, sans donner ni dans la naïveté, ni dans l’hostilité et sortir des postures électoralistes ou de la banalisation.

En 1995, j’ai acquis la conviction que ces femmes et ces hommes qui votent FN, pour la plupart, sont des électeurs ouvriers, employés, qui votaient aussi à gauche ou pour le Parti communiste. Il faut arrêter de se raconter des histoires.

Nous ne pouvons plus faire l’impasse sur cette réalité, sinon à considérer ces français comme perdus, voire à s’accommoder des ghettos de la République, pire à se servir du Front national pour des objectifs électoralistes.

Reconquérir l’électorat populaire, ces femmes et ces hommes qui votent FN, doit être la priorité des priorités. Nous devons sortir du débat aseptisé qu’on nous sert depuis le 21 avril 2002.

L’identité de la France, la souveraineté populaire sont des combats républicains.

Pour relever les défis du 21ème siècle, au-delà des questions économiques et financières, nous devons prendre en compte les effets sociaux, spirituels, politiques de l’immigration et nous devons sortir du principe de neutralité vis-à-vis de l’Islam.

Car la République des ghettos n’est pas la nôtre, c’est celle de Sarkozy et des tenants du capitalisme prédateur. Il y a besoin de courage politique. Ne pas laisser ces questions à Le Pen, ne pas laisser ces questions aux intégristes. Nous devons nous placer du côté majoritaire de tous ces musulmans respectueux de la loi qui ont le sentiment d’être les otages des joutes électorales.

Nous devons sortir de nos mauvaises habitudes prises ces 20 dernières années au cours desquelles nous avons trop souvent avalisé le communautarisme.

Il faut choisir : faut-il islamiser la modernité comme cela serait la mode européenne ou bien moderniser l’islam ?

Défendre aujourd’hui les valeurs fondatrices de notre histoire l’humanisme, la laïcité, l’universalité des droits de l’Homme, deviennent un impératif.

La gauche, le PCF doivent clarifier leurs positions.

Tendre la main aux musulmans qui défendent les valeurs républicaines et laïques, mener un combat sans complaisance contre les gourous allergiques aux notions d’égalité et de liberté, être du côté des partisans d’un Islam des lumières.

Pour prendre l’exemple des catholiques, je choisis un Islam à l’image du christianisme de Monseigneur Decourtray contre un Islam à l’image du christianisme de Monseigneur Lefebvre, qui prétend imposer ses convictions comme règle pour tous.

La charia, comme j’ai pu le vérifier, fait la loi à la place de la loi républicaine puisqu’elle est pratiquée dans beaucoup de territoires de notre pays. Rappelons-nous la question du voile depuis 1989, la loi sur le voile intégral et surtout, de la part des intégristes et des fondamentalistes, le rejet de l’intégration au sein du pays d’accueil.

La question du droit des femmes est centrale et devient une question universelle. Les intégristes s’opposent au métissage pour un contrôle de la sexualité des filles, alors que toute notre histoire nationale a mis en valeur tout ce qu’il y avait de riche et de bénéfique dans le métissage au 19ème et 20ème siècle.

Les ghettos de la République sont à l’image d’une société qui organise l’apartheid social, ethnique ou religieux. Dans le débat des présidentielles, nous devons dire Stop aux accommodements et aux concessions.

Pourquoi faudrait-il s’adapter à l’Islam pour la laïcité à l’école, pour le Conseil français du culte musulman, pour le financement des mosquées, pour les cantines scolaires, pour des financements charia-compatibles, pour l’intervention de l’Ambassade des Etats-Unis dans certains quartiers, pour accepter des financements du Qatar dans les banlieues afin de faire la promotion des frères musulmans.

Non ! Trois fois Non ! C’est l’Islam qui doit s’adapter en toute humilité, comme cela a été fait au cours de notre histoire pour le judaïsme et le christianisme.

Pour ce faire, arrêtons de culpabiliser l’immense majorité des musulmans qui défendent la liberté de conscience et l’égalité des sexes.

Car les pourfendeurs de l’islamophobie cherchent à bannir toute critique de l’islamisme dans le pays de Voltaire et de Diderot (nous n’aurions plus le droit au blasphème).

C’est l’autocensure qui s’installe à propos de l’Islam.

Je veux rappeler la position du haut conseil de l’intégration, je cite : « En République, la critique de la religion comme de toutes les convictions est libre et constitutionnellement garantie et fait partie de la liberté d’opinion et d’expression et ne saurait être assimilée au racisme et à la xénophobie ».

Dire haut et fort : Oui l’Islam spirituel a toute sa place en France et en Europe comme 2ème religion.

C’est la loi qui garantit le libre exercice de la foi aussi longtemps que la foi ne prétend pas faire la loi.

Voilà un sujet central pour renforcer l’identité de la France. Des millions de français sont capables d’entendre et de comprendre sans pour autant cultiver les peurs et l’exclusion.

Le pire c’est de fermer sa gueule et de laisser les apprentis sorciers semer la haine.

André GERIN



Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oscar 23/02/2012 13:30


Enfin un signe tangible qu'on peut être un responsable de gauche sans pour autant avoir de complaisance, électoraliste ou non, avec l'islamisme!


 


Bravo pour ces lignes claires, fortes et revigorantes, André GERIN!!

GQ 23/02/2012 13:24


La venue d’un ami et camarade dans le Jarnisy


La section Henri Bezon du Parti communiste français du Jarnisy aura le plaisir d’accueillir pour son repas républicain du 4 mars 2012 à 12 heures dans la salle Jean Lurçat André Gérin (ancien
maire…


Pour lire la suite cliquez ici