Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

André Gerin explique son vote en faveur de la loi d'interdiction de la Burqa

8 Juillet 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Positions

http://www.france24.com/fr/files_fr/imagecache/aef_ct_wire_image_lightbox/images/afp/photo_1206302557225-1-0.jpg

 

Madame, Monsieur,

Veuillez trouver, ci-dessous, l'intervention de André Gerin prononcée dans le cadre de la discussion du projet de loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public.

Cordialement


**************

Madame la députée,
Monsieur le député,
Chers collègues,

Cette loi est plébiscitée dans le pays. On a pu nous opposer qu’il s’agissait d’un épi-phénomène, d’une tendance marginale, d’un prétexte.

Les travaux de la mission sur le voile intégral prouvent au contraire que, derrière cette pratique qui demeure encore très minoritaire, surgissent des questions fondamentales, des défis à relever, des choix politiques.

Ce que nous faisons avec cette loi constitue une démarche politique forte, une loi qui dépasse de loin les clivages politiques.

De grâce, laissez-moi vous dire à vous tous sur tous ces bancs que la vie ni ne commence, ni ne s’arrête à l’échéance de 2012. Il existe des enjeux qui transcendent les rendez-vous électoraux parce qu’ils relèvent de l’existence de la République, de la cohésion nationale, du vivre ensemble.

L’occasion m’est donnée dans cette intervention de m’adresser à certains de mes amis de gauche qui ne partagent pas ce point de vue.

Oui, c’est une loi intelligente de protection et de libération de la femme pour la sortir d’une sorte d’apartheid.

Non au relativisme culturel et religieux. Sous cette couverture-là, nous accepterions l’inacceptable, le triomphe de la barbarie sur la civilisation. Ce serait un poison qui ferait le miel de l’extrême droite.

Menons ce combat en républicains, en refusant tous les apprentis sorciers qui jouent avec le communautarisme en croyant s’attirer les bonnes grâces des intégristes pour qui la République est l’ennemi. Bannissons les arrangements, les accompagnements, sortons de l’indifférence, voire de l’aveuglement.

Osons la main tendue à la majorité des français de confession musulmane. Comment imaginer l’avenir de la France sans une reconnaissance digne de la deuxième religion de France : l’Islam ?

Le voile intégral, la burqa, c’est le refus de la République. L’intégrisme n’est pas seulement un danger pour la stabilité du monde, il constitue une menace pour l’Islam lui-même. Dans notre histoire, chaque fois que le religieux a revendiqué des exigences politiques, les sociétés ont produit des monstres, de nouveaux barbares, la guerre.

Alors, on me dit que j’aurais oublié les questions urgentes, le social, l’économique, la vie quotidienne. Je pense au contraire que les combats vont de paire. Combattre la ségrégation, l’insécurité sociale, c’est porter en même temps des valeurs et des idéaux d’humanisme pour donner du sens à la vie, permettre que vivent ensemble des personnes qui n’ont pas tout en commun mais qui dans ces conditions ont plus de raisons de se rassembler, de partager que de se diviser.

On me dit même que j’aurais participé à une opération de diversion récupérée par Sarkozy et l’UMP. Alors je pose la question : pourquoi ce même sujet a-t-il pris une dimension géopolitique : Belgique, Espagne, Danemark, et même dans les pays musulmans ? Je pense au contraire qu’il s’agit d’un défi de civilisation.

Certains me parlent de liberté. Je n’arrive pas à comprendre. Comment peut-on parler de liberté ? Liberté de revendiquer des chaînes, une muselière, le voile intégral serait une conquête féministe ? Il faudrait le tolérer au nom de la convenance religieuse, de la liberté de pratiquer ? Pourquoi alors ne pas accepter l’excision ? Je trouve ce discours cynique car cette dérive n’a rien à voir avec le religieux et avec l’Islam. Nous devons regarder de près le communautarisme, le fondamentalisme, le talibanisme et ces talibans français, regarder de près ces pratiques d’enfermement, d’endoctrinement, de bourrage de crâne.

Qui stigmatise les musulmans et l’Islam ? Pour répondre à cette question, il faut commencer par Le Pen et tous ceux qui ont joué avec lui. Il faut voir les conséquences de la guerre civile en Algérie avec le FIS et le GIA dans les années 90 dans nos banlieues. Selon le Juge Bruguière, 1100 jeunes sont passés par les camps d’Al-Qaïda en Afghanistan de 1995 à 2001. Des jeunes de la région parisienne ont été utilisés comme kamikazes dans la guerre en Irak. Il faut se rappeler que certains se sont réjouis, voire même ont fait la fête le jour du 11 septembre 2001.

Pourquoi y-a-t-il le voile intégral ? Sortons de notre apathie. Ouvrons les yeux. Car ces fanatiques utilisent et pourrissent nos gamins en mal de vie et qui se radicalisent.

Derrière le voile intégral, le vrai danger c’est la partie émergée de l’iceberg. Il faut comprendre que l’enfermement, l’endoctrinement commence dès l’enfance avec une idéologie barbare fascisante.

La femme est transformée en pur objet de plaisir. C’est la tyrannie du plaisir. C’est le point de départ de l’enfermement.

Une idéologie de cet imam Bouziane en 2004 qui prône la lapidation des femmes, la guerre contre la république et cultive le venin du racisme anti-France, anti-blancs, antichrétiens.

Quand des adolescents de 13 -14 ans contestent l’histoire, la biologie, les sciences naturelles, cela s’appelle bourrage de crâne. Quand des jeunes filles sont exonérées du sport-piscine au nom du religieux, c’est le moyen âge contre l’école publique et laïque. Quand des jeunes filles sont contraintes à une vie d’enfer dans le quartier où elles habitent, pour s’habiller, les rapports amoureux, la sexualité, c’est le féodalisme. Elles sont considérées comme des putes et sont soumises. Sans oublier les menaces faites aux fonctionnaires de l’état civil, aux médecins hommes de l’hôpital. Je veux dire à mes amis de gauche que la situation est très préoccupante en région parisienne en particulier, quand se mêlent les mafias, les trafiquants de drogue et l’intégrisme. Nous sommes au bord de la gangrène avec des germes de guerre civile, comme me le rappellent les émeutes de 2005.

Il faut dire stop à cette dérive, stop d’une seule voix républicaine en votant cette loi. Nous sommes en phase avec les voix qui s’élèvent aujourd’hui contre l’intégrisme islamique dans le monde arabe et musulman. Des hommes et des femmes sont en train de se battre pour faire un islam moderne en correspondance avec les besoins de notre temps.

C’est une guerre de résistance à l’intégrisme et à sa force de frappe.

La contribution de la France est attendue. Le vote de cette loi aura un retentissement international.

Il y a 105 années, le 3 juillet 1905 la loi sur la séparation de l’église et de l’État a été votée par 341 voix pour et 233 voix contre. Je pense que nous pouvons faire mieux.

Je voterai cette loi, l’esprit libre, républicain et communiste en ayant le sentiment de participer à une œuvre utile pour la France.


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GQ 08/07/2010 11:08



PS : ce texte diffusé sur les listes est signé.



GQ 08/07/2010 11:02



La Burqa participe à la montée de la violence contre les femmes dans les quartiers populaires, du
style de celle-ci (source : réseau PCF XXème)



Sujet : agression levert





Nous étions deux mamans (je le précise car ce sont nos enfants qui
vont finir un jour fauchés) sur la place de rigoles et nous assistions impuissantes à la scène de rodéo qui se déroulait hier sur la rue de rigoles et qui finissait à une vitesse excessive sur
la place. La femme qui était avec moi a hurlé sur le jeune qui par la suite nous a défié en nous frôlant et en accélérant sa grande moto cross (ce n’était pas un scooter, ni une mini-moto)
quelques mètres plus loin (toujours sur la rue de rigoles), le jeune soulève sa moto sur les roues arrières, il tombe, la moto part d’un coté et moi j’ai   eu l'idée de protester en applaudissant la chute et en disant « bien fait,
bravo » 


 Mon geste  a provoqué en lui une véritable colère. Il s’est soulevé, et avec d’autres jeunes sont venus vers moi en
courant. J’ai eu peur et j’ai couru jusqu’à mon immeuble. J’ai eu le temps de faire le code, mais je n’ai pas réussi à fermer la porte derrière moi, ils sont entré (ils était quatre) en hurlant
« elle est où cette sale pute ». 


Ils m’ont  poursuivie jusqu'au fond de la cour de mon immeuble.
J'ai hurlé. Des voisins m'ont entendue. Au moment où l'un d'entre eux a essayé de me frapper les voisins ont apparu. J'ai eu la peur de ma vie. D’autres jeunes de grande taille
sont arrivés en renfort,  ils n’avaient pas qu’une seule idée en tête : me frapper.  


Une dame avec son bébé de trois mois
qui descendait par la  rue levert et qui avait observé la scène a voulu intervenir. Elle est restée sur le
seuil de la porte de mon immeuble. Elle parlait d'une voix posée et essayait de calmer les esprits.  L’un d’entre eux qui n’a voulu rien entendre a donné un coup de poing à la dame
sans se soucier du bébé qu’elle portait en écharpe. Le bébé aurait pu recevoir ce violent coup. Moi j’étais en retrait par rapport à elle. Elle est tombée. Tout s’est passé très vite. Il y
avait une grande confusion.  En se relevant, elle nous dit avoir mal et on découvre la violence du coup. Elle a perdu une dent. De sa
joue jaillissait du sang. Son bébé plein de sang, restait calme comme  traumatisé par les événements. Des jeunes qui fréquente la place (plus jeunes eux) sont venus pour observer la
scène et demandaient à la dame si ça allait. Ce qui m’a paru bizarre ! Ils étaient aussi choqués que nous. La dame est partie avec les pompiers, le bébé avec une voisine.


Mes voisins sont choqués et m’ont manifesté leur peur.


J’ai évidement porté plainte


Voilà les détails.


J’ai peur dorénavant de passer par la place.  J’habite le
quartier depuis 1998 et je n’ai jamais eu peur des jeunes , ils n’agissaient jamais de la sorte. Ils sont bruyants, casse pieds avec leur moto, parfois très insolents mais la violence avec
laquelle ils ont agit hier est  nouvelle et très inquiétante. 


J’a voulu tout simplement avec mon geste protester
(j’ai  du me taire ???) pour la dégradation de cet espace qui devient une porcherie continuelle,  un parking publique, une beuverie ouverte jour et nuit et un urinoir
géant. 


Voilà c’est dit. 


Je pense particulièrement à la dame avec son bébé. Je ne la connais
pas.  Elle a fait une geste courageux et de solidarité avec moi.  Je souhaite que quelqu’un puisse me mettre en contact avec elle. C’est important pour moi.