Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

André Gerin demande une commission d'enquête parlementaire sur les incidents de Lyon

23 Octobre 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Positions

ci-dessous, le courrier de André Gerin à François Fillon, 1er ministre à propos des événements survenus à Lyon depuis mardi 19 octobre.

Cordialement.

*****************

Monsieur le Premier Ministre,

Les incidents successifs intervenus à Lyon depuis mardi 19 octobre confirment une dérive inquiétante de la société française. Elle s’est amorcée, il y a 30 ans, avec les « étés chauds des Minguettes », puis confirmée avec les émeutes de novembre 2005 qui ont touché 800 communes. Lyon et son agglomération n’ont pas été épargnées par ce que l’on appelle la crise des « banlieues ».

Sous une autre forme, il existe des similitudes avec ce qui s’est passé à Grenoble à la Villeneuve en juillet 2010.

Il y a besoin de clarifier les liens qui s’établissent entre ceux qui profitent de la mobilisation sociale pour régler leurs comptes, des jeunes des lycées, des éléments extérieurs, une majorité de mineurs, des majeurs en cagoule, des pilleurs professionnels.

Nous avons besoin de savoir comment a été organisée la journée de mardi et les jours suivants avec les forces de l’ordre. Il est nécessaire de clarifier, en toute transparence, le comportement de certains policiers pour lever toute ambigüité.

Des individus sans foi ni loi, qui pourrissent quotidiennement la vie de la cité ont mobilisé et organisé la violence, le pillage et la casse. Il s’agit de trafiquants de drogue, de mafias et d’intégristes. Sur fond de pauvreté, de chômage aggravé et d’une misère endémique, ces groupes exploitent sans scrupules, les difficultés des familles.

Depuis des années, c’est une criminalité dans la cité qui s’enkyste, impose l’omerta, met les jeunes et les gamins désœuvrés en avant, dans une violence inouïe contre les personnes, les édifices, les véhicules qui sont brûlés, les jets de pierre qui sont systématisés.

C’est une gangrène qui s’installe. Les habitants sont pris en otage, à bout de nerfs, la vie devenant invivable, avec le sentiment d’être abandonnés par l’État et la République.

Tout cela a pour toile de fond l’insécurité sociale, les inégalités aggravées, les fractures, le mal-logement, les discriminations.

Il est temps d’analyser ce qui s’est passé à Lyon sans a priori, de faire un état des lieux, un diagnostic avec une approche de ce qui s’est déroulé à Grenoble, à partir des émeutes de novembre 2005.

Une thérapie de choc est nécessaire pour combattre ces bandes et ces gangs, prendre des mesures exceptionnelles en améliorant socialement la vie des habitants et de la jeunesse.

La mise en place d’une commission d’enquête est indispensable afin de dégager une priorité nationale autour de deux objectifs majeurs.

1) Eradiquer la criminalité dans la cité

- Déclarer la guerre à la drogue et aux mafias

- Décider de moyens équivalents à la lutte contre le terrorisme

- Renforcer la police d’investigation avec de gros moyens la nuit et les week-ends

- Assurer la sécurité des biens et des personnes

2) Un plan Orsec pour en finir avec les ghettos de la misère

- Mise en place de casques bleus de la République dans les quartiers, la présence des services publics le soir et les week-ends avec les différents moyens interministériels.

- Tout faire pour donner des raisons d’espérer aux familles populaires et à la jeunesse

Comme le dit le Président de la République, Nicolas Sarkozy, il faut punir les casseurs sans faiblesse. Oui, c’est vrai, mais ce n’est pas suffisant. Nous devons être plus précis sans globaliser, sans stigmatiser en frappant à tous les étages et au plus haut niveau, les cols blancs de la criminalité.

Cela ne suffit pas non plus, d’autant qu’un rapport parlementaire, établi dans le cadre de la politique de la ville, parle, je cite, de « déficience structurelle de l’État déconcentré, dans ses quartiers », « un État appauvri, secoué par les différentes vagues de la RGPP (révision générale des politiques publiques).

Nous pouvons dire que la situation de notre jeunesse est à l’image des politiques qui ont été menées.

Ma proposition de commission d’enquête s’inscrit bien évidement dans un esprit républicain où toutes les sensibilités politiques du Parlement sont concernées et seront représentées.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma haute considération.

 

André GERIN

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michel Gourmel 23/10/2010 19:02



 Pourquoi  André Gérin n eparle-t-il pas de çà au bouffon de Sarko ?


Un curieux « casseur » protégé par une organisation militaire …
Sarkozyste ?


À visionner d’urgence (l’étrange vidéo a déjà disparu de Youtube
et donc du site de l’Huma qui redirige ses lecteurs sur Youtube)


http://www.dailymotion.com/video/xf8yxn_des-policiers-civil-casseurs_news


Les casseurs décrits par le pouvoir comme « opportunistes et peu structurés (…), des adolescents en capuches et survêtements » équipés « d’armes de fortune trouvées sur leur
chemin ». La vidéo montre cet homme cassant méthodiquement
la vitrine d’une banque à l’aide d’un poteau descellé. Un quinqua, voire sexagénaire, tente de l’en empêcher, mais est frappé dans le dos par un autre « casseur  », qui dégaine une
matraque et dégage un périmètre de sécurité autour de la zone d’action, où un autre groupe exfiltre le premier.


Source et suite : http://www.humanite.fr/20_10_2010-une-%C3%A9trange-vid%C3%A9o-de-suppos%C3%A9s-casseurs-456143