Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

André Gerin contre la directive européenne "Gazole"

14 Octobre 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Luttes 2008-2011

Gasoil :
Marre d'être toujours le cochon payeur !

 

Madame, Monsieur,


Veuillez trouver, ci-dessous, ma question écrite au ministre des affaires européennes à propos de la proposition de directive européenne prévoyant une très forte hausse des taxes sur le gazole.

Cordialement

André GERIN


Q U E S T I O N     E C R I T E

Monsieur André GERIN attire l’attention de monsieur le ministre auprès du ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, chargé des affaires européennes sur la proposition de directive européenne restructurant le cadre communautaire de taxation des produits énergétiques et de l’électricité.

La Commission européenne l’a présentée le 13 avril 2011. Elle devrait être examinée par le Conseil et le Parlement en novembre prochain et mise en œuvre en 2013.

Son application se traduirait par une augmentation très importante des taxes sur le gazole à hauteur de 8 à 15% de plus que l’essence.

La France présente la particularité d’avoir fiscalement encouragé le développement du diesel durant des années.

Le parc diesel est devenu majoritaire depuis 2007.

Ces véhicules en représentent aujourd’hui 75%. La plupart des voitures vendues récemment sont au diesel. Leur durée de vie étant d’environ 8 ans, cela signifie que le parc est appelé à demeurer durablement composé de diesel.  La mesure préconisée frappera donc les familles, en particulier celles qui demeurent en milieu rural et qui sont contraintes d’utiliser quotidiennement leur véhicule.

S’ajoute à cela, de manière paradoxale, que les constructeurs travaillent à l’application en 2014 de la norme Euro 6, qui prévoit une réduction des émissions de CO2 et des particules fines sur le diesel. Cette norme les contraint à mettre en place des techniques coûteuses qui feront augmenter le prix de ces voitures de 1500 à 2000 €.

Nous sommes donc dans une logique de double peine qui conduira à l’effondrement du marché du diesel avec des conséquences sociales et industrielles inévitables.

La motivation de la Commission est environnementale et a priori louable. Mais force est de constater que chaque mesure écologique avancée et le coût qui l’accompagne passent par le recours systématique à la fiscalité, pénalisant les familles et creusant les injustices.

N’est-il pas plus efficace d’encourager et d’accompagner la fabrication de moteurs propres et d’alternatives au « tout pétrole » ? Sans doute est-il plus facile de prendre dans la poche des citoyens que de résister aux lobbies des pétroliers mais n’est-ce pas accroître les inégalités et compromettre l’avenir ?

Le député souhaite savoir quelle sera l’attitude de la France lors du Conseil européen qui aura à examiner ce projet de directive.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article