Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Accord PCF-PG-NPA, front de gauche élargi en Languedoc

7 Janvier 2010 , Rédigé par Réveil Communiste

Une importante force de gauche antilibérale est née (blog PCF Balaruc)

LANGUEDOC-ROUSSILLON. Front de gauche et NPA ont acté mardi soir un accord électoral qui sera officiellement annoncé aujourd'hui au cours d'une conférence de presse. Une unité très attendue à gauche. Par Annie Menras (L'hérault du Jour)

«L’accord avec le NPA est acté, nous partirons en campagne collective, les trois porte-parole seront René Revol, François Liberti et David Hermet.» C’est tout ce qu’a voulu déclarer hier René Revol, le chef de file du Parti de gauche et tête de liste du Front de gauche pour les élections régionales, se réservant pour une conférence de presse cet après-midi. Manière sans doute aussi de laisser le temps notamment au Parti communiste, comme au NPA d’informer et consulter leurs adhérents.  
Ce que l’on sait en tout cas de cet accord, même si rien de cela n’est officiel, c’est que chaque formation sera bien représentée et notamment le NPA. René Revol (PG) serait tête de liste régionale, François Liberti et Martine Gayraud (PCF) conduiraient respectivement les listes de l’Hérault et du Gard, le NPA aurait les têtes de listes de l’Aude et des Pyrénées- orientales. Quant à la Lozère où Christian Causse, responsable de la Gauche unitaire (composante du Front de gauche issue du NPA), devait au départ être tête de liste, ce sont les Lozériens qui devraient s’entendre entre eux. On en saura plus aujourd’hui. En outre le NPA aurait la deuxième place dans l’Hérault. Ce qui donnerait droit à quasiment toutes les revendications du parti de Besancenot, en terme de places. L'enjeu ne se résume plus à un simple duel Frêche/Couderc. Pour le reste, il semble que les partenaires se soient aussi mis d’accord sur leur attitude au deuxième tour qui faisait débat. Un consensus aurait été trouvé pour une fusion des listes de gauche sans Georges Frêche. Ce qui signifie au moins un regroupement entre la liste conduite par René Revol et celle d’Europe Écologie conduite par Jean-Louis Roumégas.

 Cet accord, auquel quasiment personne ne croyait – David Hermet le 2 janvier dans l’Indépendant.com communiquait encore dans le sens contraire – est donc une surprise. C’est aussi l’union longtemps espérée par beaucoup de sympathisants de gauche après l’échec des présidentielles de 2007. Car sur une même liste vont se retrouver à parts quasiment égales PCF et NPA, mais aussi des membres du Parti de gauche, de la gauche unitaire, de la Fédération pour une alternative sociale et écologique (ex-Cual), des Objecteurs de conscience… Devraient également être présents des syndicalistes, des personnalités et des socialistes. Du moins si une liste socialiste face à Frêche ne se concrétise pas. C’est donc une vraie force de gauche antilibérale qui est née. Et qui pourrait sérieusement changer la donne de ces élections dont l’enjeu ne se résumera plus à un simple duel Frêche/Couderc.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article