Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

A qui appartiennent les médias? ou "on ne va pas insulter les actionnaires (quand même!)"

2 Janvier 2015 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce que dit la presse

lu sur le blog de Jean Lévy :

 

 

Dans un article intitulé :

Des médias d'hier à ceux d'aujourd'hui : ils demeurent les chiens de garde, les "collabos" du Capital, par "Le Grand Soir" et Jean LEVY

et publié ces derniers jours « canempechepasnicolas» a-il,  par les termes employés, usé de démagogie, d’excès de langage ?

La réponse est NON.

Un article documenté publié dans le numéro d’octobre du Monde diplomatique démontre, au contraire, que la réalité dépasse la fiction.

La preuve :

LE MONDE diplomatique

(octobre 2014)

UNE PRESSE AUX ENCHERES

(Extraits)

Les actionnaires des grands médias comptent au nombre des plus grosses fortunes du pays, qu’ils partage l’essentiel des titres de la presse française. Ils tirent leurs ressources des secteurs les plus dynamiques de l’économie mondiale (industrie de luxe, grands chantiers de travaux publics, armement, Internet).

LES SEIGNEURS DES MEDIAS

Les Echos et Radio classique appartiennent à M.Bernard Arnault (1ère fortune française, selon Forbes), Le Point à M.François Pinault (3ème),  Le Figaro à M.Serge Dassault (4ème), Libération à M.Drahi (6ème), Le Monde et Le Nouvel Observateur àM. Xavier Niel(7ème), Direct Matin  et Canal Plus à M.Vincent Bolloré (10ème) MM.Martin Bouygues (TF1-LCI), Jean-Paul Baudecroux (NRJ), Alain Weill(RMC,BFMTV), et Arnaud Lagardère (Europe1, Paris Match, Le Journal du dimanche), comptent également au nombre des plus grandes fortunes de France…

 

Les grands patrons n’investissent plus dans un journal  avec l’espoir d’en tirer un profit financier. « Serge Dassault, rappelle le magazine capital, a perdu avec le seul Figaro15 millions d’euros par an depuis cinq ans. Michel Lucas, le patron du Crédit mutuel, 33 millions en moyenne avec ses neuf quotidiens régionaux de l’est de la France. Claude Perdriel tournaità 5 millions de déficit avant qu’il ne cède son Nouvel Observateur.Bernard Arnault a accumulé 30 millions de pertes depuis le rachat des Echos. Seul rescapé, François Pinault a longtemps récolté 2 à 3 millions de profit avec Le Point, c’est qu’il en attend un autre retour sur investissement., mais était en perte au premier semestre 2014 » .

RETOUR SUR INVESTISSEMENT

Si M. Patrick Drahi a cependant décidé d’engloutir 14 millions d’euros dans le sauvetage de Libération. « On y regarde à deux fois avant d’attaquer le patron d’un journal, poursuitCapital (…)  Xavier Niel est, lui, passé de statut de pirate des télécoms à celui de membre de l’establishment depuis qu’il est devenu propriétaire du Monde en 2010. Et cela à peu de frais : sa fortune varie chaque jour en bourse de plus de 30 millions d’euros, la somme qu’il a investie dans le quotidien du soir. »

LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE

Obtenir que la ligne éditoriale de la quasi-totalité des médias épouse un discours libéral et austéritaire ne requiert pas pour autant une pression de chaque instant. La formation et la socialisation de la plupart des journalistes économiques, comme celle des éditorialistes, garantissent qu’ils penseront assez spontanément comme le Fond monétaire international,  la Cour des Compte ou le patronat.

 

Que dire alors du directeur de Libération, qui dans le cours du même entretien, proclame que son quotidien est « le plus libre de France »et avertit ceux qui y travaillent encore : « On ne va pas insulter les actionnaires qui ont mis 18 millions dans le journal » (dont 14 millions versé par M. Patrick Drahi, président de Numéricable ( ‘L’Instant M’  France Inter, 16 septembre 2014)

 

Lecteurs de "canempchepasnicolas"...

A VOUS DE JUGER

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article