Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

64% des français voteraient aujourd’hui contre le traité de Maastricht

1 Octobre 2012 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #l'Europe impérialiste et capitaliste

Aujourd'hui par contre ils voteraient à 64% POUR le TSCG ! Ce qui n'est pas si paradoxal que ça en à l'air, avec une campagne contre le traité sur le mot d'ordre "j'aime l'europe sociale" sur fond rose.GQ
lundi 17 septembre, sur lepcf.fr

Selon un sondage Ifop paru ce lundi 17 septembre 2012 dans Le Figaro, 64 % des Français voteraient contre le traité de Maastricht, alors qu’il avait été ratifié de justesse il y a vingt ans (adoption par 51% le 20 septembre 1992) dans des conditions expresses afin de réduire la réflexion des français (quinze jours de débats supplémentaires et il était retoqué...). Rappelons que c’est le traité de Maastricht qui a instauré la BCE et la monnaie unique, l’euro, privant les peuples et les nations d’une partie fondamentale de leur souveraineté.

Depuis ce fameux traité de Maastricht, l’Union européenne va plutôt « dans la mauvaise direction » pour 67% des sondés.

Egalement, six Français sur dix rejettent une intégration européenne renforcée, c’est-à-dire avec une politique économique et budgétaire unique. Dix ans après le passage à l’euro, les français jugent que les conséquences de la monnaie unique sont nettement négatives sur la compétitivité de l’économie française (pour 61% contre 24%), sur l’emploi (63% contre 6%) et surtout sur le niveau des prix (89% contre 5%).

L’euro serait un handicap dans la crise actuelle pour 45% des sondés, 23% y voyant un atout et 32% ni l’un ni l’autre. L’Union européenne n’agit pas de façon efficace pour limiter les effets de la crise pour plus des trois quarts (76%) des personnes interrogées (contre 24%).

L’instauration d’un État unique européen n’est jugée probable que par 44% (contre 56%).

Et, aussi paradoxal que cela puisse paraître, seulement 35% sont favorables à l’abandon de l’euro. Même opinion, certes moins tranché concernant l’intérêt d’appartenir à l’U.E. : 49% pense qu’il est « dans l’intérêt » de la France d’appartenir à l’UE, 27% estime que ce n’est pas dans son intérêt et 24% que ce n’est ni l’un ni l’autre.

Lu dans la presse de ce jour

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article