Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

André Gerin répond à MG Buffet et à JL Mélenchon

19 Février 2009 , Rédigé par Réveil Communiste

La lettre de MGB et JLM se trouve à la fin


A l'attention de Marie-George Buffet et Jean-Luc Mélenchon

Copie pour information à Olivier Besancenot

 

 Le 19 février 2009


Chère Marie-George, cher Jean-Luc,


Je trouve complètement décalée la lettre que vous avez adressée à Olivier Besancenot, le 18 février dernier. Les ronds de jambe politiciens ne collent pas, c'est le moins qu'on puisse dire, avec la gravité de la crise sociale et politique.


Dans ce contexte, proposer un front de gauche électoraliste pour les élections européennes, un soi-disant rassemblement pour changer d'Europe est à la limite du ridicule. Annoncez donc la couleur ! Dites franchement que vous proposez une recomposition politique à géométrie variable : partant de la gauche du PS pour les européennes, afin de rejoindre le Parti socialiste aux régionales.


Cette démarche de sommet est complètement en décalage avec les exigences profondes qui montent des tréfonds du peuple de France. Celui-ci n'a pas besoin de combines, au contraire, il doit les fuir et il les fuira, tant c'est pour lui une question d'existence. Dès lors, nous devons travailler à l'union du peuple de France, comme nous y invite l'actualité brûlante des Antilles. Après le mouvement puissant du 29 janvier, la préparation du 19 mars annonce un mouvement plus large encore et surtout d'une force plus radicalement contestataire. Faut-il être aveugle et sourd pour ne pas entendre ce qui gronde dans le pays !


Pourquoi courir après le NPA sinon pour se couvrir de ridicule - d'autant qu'avec les collectifs antilibéraux, nous avons largement donné, de ce point de vue. Tout au contraire, nous  devons être disponibles, au service du mouvement social, sans a priori, pour riposter coup pour coup à la férocité du capital, à la politique de Nicolas Sarkozy, à la dictature européenne.

A ce moment de notre histoire, nous devons avoir l'audace d'œuvrer au rassemblement du peuple de France avec toutes les forces de gauche, y compris le Parti socialiste, au rassemblement des énergies républicaines, à l'union de touts ceux qui veulent que notre peuple relève la tête et construise son avenir. C'est cette construction d'un mouvement large, unitaire, majoritaire qui sera déterminant pour les constructions politique futures.


Tout autre démarche coupée du mouvement social me paraît sans issue tant la dictature du capital bancaire et financier ne laisse aucune marge de manœuvre. Ce n'est pas d'un front de gauche dont le peuple a besoin mais d'un front de lutte. Retrouvons-nous, tous ensemble, unis contre les dégâts du libéralisme. Pour cela, nul besoin de se fondre ni de se confondre.


La cuisine électoraliste est vouée à l'échec, d'autant plus que le peuple de France n'a toujours pas digéré les mauvaises sauces de la gauche, depuis 1981. Je crains sincèrement qu'à poursuivre dans cette voie, nous ne soyons à côté de nos pompes et, surtout, à mille lieues des attentes populaires.


Recevez, chère Marie-George, cher Jean-Luc, mes fraternelles salutations.


André Gerin



La lettre d'André Gerin est une réponse à ceci:


Front de gauche pour changer d'Europe : Lettre du PCF et du PG au NPA

mercredi 18 février 2009

par Bureau de presse


Marie-George Buffet et Jean-Luc Mélanchon avaient adressé un courrier commun à des formations de gauche pour leurs proposer de participer à la construction d'un Front de Gauche pour changer d'Europe. Les deux partis, PCF et PG viennent de confirmer leur demande en adressant l'invitation suivante au NPA :

"Chers camarades, Nous avons bien reçu votre retour à notre demande de rencontre tripartite pour constituer un Front de Gauche pour Changer d'Europe. Vous nous dites vouloir d'abord des réunions bilatérales avant de
« peut-être envisager » une rencontre conjointe avec nos deux partis. En toute sincérité nous ne voulons pas
tergiverser et retarder la discussion de fond sur un sujet que nous estimons tous très sérieux. Vous savez que
notre proposition est concrète : constituer un Front de Gauche pour changer d'Europe afin d'ouvrir une réponse
concrète aux luttes sociales actuelles contre le modèle libéral européen qui génère en France et en Europe les
politiques à l'origine de la crise actuelle. Cette démarche unifie déjà nos deux forces mais beaucoup sont
susceptibles de répondre favorablement à cette proposition d'une alternative aux réponses libérales, sociale
libérale ou sociale démocrate en oeuvre en Europe. Nous voulons croire que vous vous joindrez à ce
rassemblement pour lui donner la force maximum. Nous sommes prêts à en discuter les contours dans le respect de chaque participant et sans préalable. Nous vous confirmons donc notre souci d'unité et la rencontre tripartite nécessaire pour aboutir. Nous pourrions fixer cette rencontre la semaine prochaine ».

Parti communiste français et Parti de Gauche

Paris, le 18 février 2009.



Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilles questiaux 01/03/2009 15:47

Je n'ai rien à dire contre les militants du "POI" si on les prends un par un, surtout qu'ils sont trop jeunes pour avoir touché l'argent des Américains, mais je me méfie de la culture politique lambertiste, faite d'entrisme, et de fronts "antistaliniens" comme ils disent trop extensibles.Sur "interdire les licenciements", je veux bien, mais c'est équivalent à dire "abolir le capitalisme". et donc je ne sais pas si c'est un mot d'ordre partiel utile.

Duroc 28/02/2009 08:19

L'unité proposé dans la campagne "Pour l'interdiction des licenciements" n'est pas unilatérale. L'unité ne peut se réaliser qu'en tenant compte des aspects base-sommet action-revendication programme-contenu.Pour moi ce qui compte ce n'est pas que cette campagne soit lancée par des lambertistes, mais plutôt si cela correspond à des questions politiques immédiates et appréhendables par les travailleurs. Que le courant lambertiste (qui en fait est un des courants du POI -avec d'autres courants- ) soit pour de bonnes ou mauvaises raisons très décrié par une certaine extrême-gauche est un fait, mais de là à pratiquer un véritable ostracisme vis-à-vis du POI c'est autre chose.Quand vous dites "leur adversaire historique n'est pas le capitalisme ou le patronat mais... le PCF" vous affirmez une position politique qui est non seulement discutable, mais qui n'argumente en rien sur la campagne du POI sur l'interdiction des licenciements.Pour ce qui est du PCF, je crois qu'avant de trouver des boucs-émissaires faciles, il faudrait plutôt regarder le programme, la ligne et la pratique de ce parti depuis son soutien à Mitterand en 1965.

gilles questiaux 27/02/2009 11:11

L'unité ne peut pas provenir de démarches unilatérales, comme celle-ci dessus ou celle de Besancennot, style "ralliez vous à notre panache blanc" même si elle peuvent avoir un succès ponctuel. De plus les lambertistes de l'OCI-PT-POI font périodiquement leur mue mais ne changent pas au fond : leur adversiare historique n'est pas la capitalisme ou le patronat mais ... le PCF! 

Duroc 27/02/2009 09:09

Suite à l'appel de la conférence nationale pour l’unité du 7 décembre 2008, le POI (Parti Ouvrier Indépendant) a lancé une campagne début janvier 2009 : POUR SAUVER LES TRAVAILLEURS, PAS LES SPÉCULATEURS, TOUT DE SUITE : INTERDICTION DES LICENCIEMENTS ! voir http://www.parti-ouvrier-independant.com/spip/spip.php?article124
Suite aux manifestations du 29 janvier, le POI a posé la question : Après le 29 janvier ...
http://www.parti-ouvrier-independant.com/spip/spip.php?article189
Après le succès du meeting régional le 8 février il lance : Les propositions du POI après le rassemblement du 8 fevrier à Montreuil
http://www.parti-ouvrier-independant.com/spip/spip.php?article193
Lettre au Parti communiste francais, Parti socialiste, Parti de Gauche, Nouveau parti anticapitaliste, Lutte ouvrière
http://www.parti-ouvrier-independant.com/spip/spip.php?article194
90 000 chômeurs de plus en janvier ! Il y a urgence à organiser la marche unie pour interdire les licenciements
http://www.parti-ouvrier-independant.com/spip/spip.php?article210
La question de l'unité se pose sur une base claire et adaptée à l'urgence de la situation. Faire croire que l'issue politique du mouvement de grève du 29 janvier c'est le Front de gauche aux européennes, où d'attendre les élections de 2012, c'est se moquer des travailleurs. Oui, il y a urgence ! Oui il faut l'unité ! c'est le sens de la campagne engagée par le POI pour l'interdiction des licenciements. Comme le rappel le communiqué du 25 février 2009 "Le POI en présence de 4 000 travailleurs et jeunes rassemblés à Montreuil le 8 février dernier a adressé une lettre aux responsables de tous les partis de gauche pour que soit organisée une marche unie afin que soient interdits tout licenciement, toute suppression d’emploi.Dans plusieurs régions, des élus, des responsables et militants de toutes tendances ont commencé à répondre favorablement à cette proposition. Ainsi, en Moselle, les élus et militants du PS, du PCF, du POI qui refusent la suppression de 2 075 emplois à Arcelor-Mittal Gandrange, et qui constituent ensemble en Moselle un comité pour l’organisation de la marche unie pour interdire les licenciements et suppressions d’emplois. Ainsi, dans les Yvelines, des élus PS, PCF, POI et syndicalistes de Renault-Flins et PSA Poissy s’unissent contre la suppression prévue de 20 000 emplois dans l’automobile et appellent à organiser la marche unie. Ainsi dans l’Hérault, la cellule du PCF et le comité du POI de Saint-Pons, ainsi à Amiens, militants du PCF, du POI, du Parti de gauche, syndicalistes font de même." http://www.parti-ouvrier-independant.com/s....php?article210Cette campagne que je soutien (bien que n'étant pas trotskiste) met au premier plan l'unité sur des bases claires, permet au-delà des discours et des divergences entres partis et organisations de proposer un axe politique immédiat aux travailleurs et pour finir met les dirigeants et les militants de ces partis et organisations devant leurs responsabilités. N'attendons pas 2012 ! Front unique pour l'interdiction des licenciements !

Eric RUIZ 20/02/2009 12:04

Globalement d'accord avec André Gérin.Construire une perspective politique, c'est partir de la réalité sociale actuelle et travailler dans le mouvement à son développement et à sa prise de conscience politique.Pour notre Parti, les élections européennes doivent être un aboutissement, un résultat de ce travail, non pas le seul but ! Face au silence des médias sur nos positions, la direction devrait lancer une initiative qui sorte des sentiers battus, un coup d'éclat qui obligerait les médias à parler de nous ! Des idées existent.Au lieu de ça, c'est ronron et vieilles habitudes : des communiqués que personne ne reprend, des tracts à télécharger, etc...Et ça sans parler du fond !