Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Front de gauche : "Bon coup électoral" etc.

7 Février 2009 , Rédigé par Réveil Communiste

L'article de Ch. Deroubaix dans l'Humanité de samedi 7 février nous indique que, à l'occasion du premier meeting du "Front de gauche" (listes communes PCF-PG), les Collectifs antilibéraux et toute la clique étaient conviés : MRC, NPA, etc.
Le NPA fait son cinéma, on n'en attendait pas moins. Mélenchon répond qu'il s'agit de faire un "bon coup électoral". Quelle belle ambition ! Wurtz ose toutefois croire que les socialistes peuvent participer à des mesures positives pour la population... comme si le gouvernement Jospin n'avait pas donné 10 années de droite...
Quand Jacques Nikonoff ose dénoncer l'UE comme "antidémocratique, tyrannique et dictatoriale", ce qui semble être l'évidence, l'européiste Francis Wurtz met les points sur les i : "Je n'utilise jamais de rhétorique anti-européenne [on l'avait compris : il faut être euro-constructif, l'Europe étant le nouvel horizon de l'émancipation...]. Nous devons mener un combat positif [surtout ne pas apparaître comme des rabats-joies], solidaire [cela signifie-t-il de tirer un trait sur l'indépendance nationale ?] et européen [français ça aurait été nationaliste ; européen c'est moderne, quitte à oublier que les pièces de monnaies, européennes, qui circulent en France sont frappées du visages de monarques]. Je ne suis pas contre l'Union européenne mais contre ses orientations actuelles [car évidemment, le fait que les Etats-Nations soient dépossédés de leurs prérogatives est un progrès, et une politique 'sociale' de l'UE serait la panacée]."

Les questions de fond sont, nous le savons tous désormais, esquivées : souveraineté des nations, reconnaissance de l'existence d'une nation européenne, frontières de l'Europe, lutte des classes continentale et mondiale, impérialisme de l'UE, etc. Mais surtout, il s'agit de ne surtout pas remettre en cause l'interprétation du référendum : le 'non de gauche' a été majoritaire, et c'est cette voix qu'il s'agit de poursuivre. Rien sur le refus d'une institution supranationale dans ce Non ; à la limite, le contenu de la constitution aurait été "social" que nos braves révolutionnaires professionnels de Fabien l'eussent acceptée.

Lamentable.



Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilles gourlot 09/02/2009 01:24

Si le traité avais été plus " social" il aurais voté pour ...tu ne crois pas si bien dire. c'est bien l'idée qui émane des cercles proche de "confrontation" dont le créateur philippe herzog a carrément appelé a voter oui. pour mémoire F .wurtz fait partie du cercle de Lisbonne proche de confrontation.mais l'Europe sociale qui ose encore y croire aujourd'hui?? je me le demande quand j'entend certains représentant d'attac et du ps dans un débats s'accorder pour dire qu'imposer une europe sociale parait impossible dans le cadre des institutions européennes.... et d'appeler a voter massivement aux européennes pour faire pression au niveau national ( bonjour la schizophrénie )

gilles questiaux 08/02/2009 16:07

Ah, oui, j'oubliais : Fabien Rousselle (PCF Nord) a remarqué que le positionnement du PCF dans la campagne européenne risquait de laisser le beau rôle à Mélenchon. Il a raison : encore un qu'on aura mis en avant à nos dépens.

gilles questiaux 08/02/2009 10:21

Au CN d'hier, Francis Wurtz en a rajouté une couche en déclarant qu'inviter Nikonoff avait été une "erreur de casting" parce qu'il déplait à Attac et parce qu'il envisage (horreur! malheur!) la simple possibilité de quitter l'Europe. Ce qui confirme la grande innovation de l'année 2008 : le groupe dirigeant du PCF s'est convertie à leurophilie, et comme d'habitude ces grandes conversions se produisent au moment où tout le monde s'en détache. Et je regrette de dire que j'ai l'impression que le réseau ANR n'est pas le dernier à suivre le mouvement.

pedrito communiste 07/02/2009 22:29

Et l'HUMA de ce jour qui continue de se vendre corps et biens au liquidateur Gayssot, beaucoup plus prompt à se pavaner en "barrera" avec ses copains bourges dans les corridas du Midi que de sauver ce qui peut l'être du Parti Communiste.Au contraire: la cupidité lui interdit même l'élémentaire reconnaissance du ventre au PC grâce à qui il est devenu ce qu'il est : un politicien véreux !!