Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

STOPPER LES MASSACRES A GAZA ! Lettre de la Gauche Communiste n° 33

13 Janvier 2009 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #L'Internationale


Le 27 décembre, l'armée israélienne commençait le pilonnage de la bande de Gaza, un territoire de 360 km², surpeuplé (plus de 4 000 habitants au km²), où les civils sont les principales victimes d'une stratégie politique monstrueuse. Car il s'agit bien de stratégie. Le danger représenté par le lancement des roquettes Kassam n'est qu'un prétexte. La preuve : depuis le début des massacres israéliens, on dénombre 13 morts israéliens (dont trois soldats tués par l'armée israélienne elle-même). C'est dire le danger de premier plan représenté par les tirs de roquettes... Du côté palestinien par contre, le bilan s'alourdit chaque jour, et dépasse aujourd'hui les 900 morts.

Rappelons le contexte : l'arrivée aux affaires du Président Obama dont les dirigeants israéliens supputent qu'il sera moins favorable à Israël que son prédécesseur. En lançant une opération militaire avant l'intronisation d'Obama, Israël s'assure de la continuité de l'appui des Etats-Unis. L'autre élément, ce sont les élections israéliennes. Les « faucons » mènent cette guerre pour se faire réélire : d'où la surenchère politique, médiatique et militaire.

Enfin, last but nos least, les responsables politiques israéliens obtiennent la détérioration des relations entre le Hamas et le Fatah. L'Egypte ferme les points de passage avec la bande de Gaza en sommant le Hamas de trouver un accord avec le Fatah. Mahmoud Abbas demande au Hamas d'accepter une « trêve » avec Israël. Autant d'éléments qui discréditent le Fatah et renforcent le Hamas.

Quelle que soit l'opinion que l'on puisse avoir du Hamas, il incarne aujourd'hui la seule force de résistance à l'agression israélienne. La population de Gaza a porté le Hamas aux affaires, dans le cadre d'élections démocratiques. C'est une population désespérée, sans ressources, bloquée dans une étroite bande de terre, avec un taux de chômage et une paupérisation insupportables, victime depuis juin 2007 d'un blocus total, qui n'a plus aucune perspective politique après la succession d'échecs dans les pourparlers de paix.

Les massacres perpétrés par Israël sont innommables. Pour la première fois depuis plusieurs décennies, Israël est condamné par les peuples du monde entier. Il n'y a que les Etats-Unis et leurs séides pour défendre ce qui est indéfendable. Partout dans le monde, on assiste à des manifestations populaires massives, en Amérique Latine, en Asie, en Afrique, en Europe, pour condamner ces massacres. Rien, pas même la mauvaise conscience européenne, ne permettra à Israël de se relever de ce discrédit. Israël gagnera certainement la bataille militaire. Mais les batailles médiatiques et morales sont d'ores et déjà perdues.

Hier, c'était le régime d'apartheid en Afrique du Sud qui réprimait de manière sanglante, en se moquant des condamnations internationales. L'apartheid a fini par tomber. Israël, malgré la morgue de ses dirigeants, est en train de perdre la seule bataille qui vaille, la bataille politique. La situation coloniale dont sont victimes les Palestiniens depuis 1948 n'est pas une fatalité. Une première faille est en train d'apparaître. Il est de notre devoir, en tant que militants communistes, de nous battre pour arrêter les massacres et pour faire tomber ce régime colonial.

13 janvier 2009

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Astrée 18/01/2009 11:38

salut f-red,le pacifisme en temps de guerre, je veux bien.Le pacifisme en temps d'occupation, là, non.C'est comme si, pendant l'occupation de l'armée allemande en France pendant la 2e guerre mondiale, les résistants réclamaient "la paix" entre les Français et les Allemands. Ben aujourd'hui on serait allemands.Cette guerre est irrégulière, à armes inégales. Ce n'est donc pas une guerre mais une agression. Et lors d'une agression, on ne demande pas à la victime et au bourreau de se réconcilier, mais au bourreau de réparer la victime (par une peine pénale). Et bien, pour Israel, cela devrait être pareil: au lieu de réclamer "la paix la paix", on devrait demander la levée immédiate du blocus et le retrait des troupes.Etre communiste c'est refuser les guerres mais jamais au grand jamais chercher à "pacifier" avec l'ennemi colonialiste.

f-red 18/01/2009 08:47

A caius,"entre un acte de violence colonialiste et un acte de violence de résistance".Oui mais colonialiste ou de résistance violence = violence. Qui sème le vent récolte la tempête. Les massacres sont intolérables nulle part, Gazha ou ailleurs

sam 82 14/01/2009 17:58

est-ce l'intoxication par médias interposés , ou l'hypocrisie , ou les deux , personnellement je trouve toujours suspect ,cette tendance ,a vouloir toujours renvoyé dos a dos ceux qui colonisent et ceux qui sont colonisés ,qui subissent les pires atrocités , en plus leur interdire tous droits de résistance armée , pour défendre leur terre . évidemment sans analyse de classe on peut être amené en toute bonne foi a soutenir et justifier les pires crimes de guerre . pour ma part je considère que l'état d'Israël dans ses agressions coloniales est fasciste , comme d'ailleurs tous les pays qui ont pratiqués ou pratiquent le colonialisme , quel qu'en soit les formes ,ou les prétextes . sam 82 .

Emmanuel Lyasse 14/01/2009 12:49

Tout à fait d'accord avec la maxime générale de f-red: il serait tout à fait irrationnel de considérer que toute responsabilité vient forcément d'un seul camp.Mais en désaccord total avec l'application qu'il prétend nous en faire faire: il est tout aussi irrationnel de considérer que la responsabilité est FORCÉMENT partagée.Il faut examiner les faits. Et ils sont clairs:1) Sur long terme, le sionisme est en soi une agression délibérée contre un peuple, de type colonial.

Concrètement, il s'agit de gens qui possédaient une terre depuis aussi loin que leur mémoire remontait, et qui en ont vu un jour débarquer d'autres, venus d'Europe et d'Amérique du Nord, qui leur ont expliqué que cette terre était à eux puisque Dieu l'avait donnée à leurs ancêtres, qu'un nommé Nabuchodonosor avait méchamment chassé à peine 2500 ans auparavant, et que donc ils étaient priés de dégager ou de se soumettre, et que ces colons ont réussi grâce au soutien des Anglais et de toutes les autres grandes puissances (même, un temps, l'Union soviétique).
Une fois évacués ses oripeaux idéologiques (une vision historique aberrante et une curieuse version de la religion laïcisée mais pas trop), le sionisme n'est rien d 'autre qu'une opération coloniale, comme celles qu'ont menées les Français en Algérie, les Anglais en Australie par exemple.2) Sur le moyen terme, les Palestiniens avaient accepté à Oslo un accord qui reconnaissait aux colons sionistes 78% de la Palestine historique, contre un Etat palestinien sur les 22%. Cet accord a été délibérément violé par la partie sioniste qui a en particulier continuer à coloniser les territoires qu'elle avait promis de rendre.3) Sur le court terme enfin, contrairement au mensonge qu'on nous répète, ce n'est pas le Hamas qui a rompu la trêve. Ce sont les sionistes qui d'abord n'ont pas appliqué une de ses clauses, la levée du blocus et ensuite ont mené une opération militaire sanglante contre Gaza le 5 novembre (bien avant donc la reprise des tirs de roquettes).Oui, les torts sont d'un seul côté. Ce n'est pas un a priori mais un constat, que je t'invite à partager si tu es de bonne foi 
 

sam 82 14/01/2009 11:32

a f-red.........pour ma part en tant que communiste je dis heureusement que les communistes , ont des réactions hostiles au comportement de l'état d'Israël , qui est quand même le pays occupant , qui colonise et chasse les palestiniens de leur terre , et cela depuis 1948 . a partir de là je pense objectivement que la responsabilité d'Israël est pleine et entière , a moins de soutenir l'occupation de la palestine , et le massacre des palestiniens . je dis d'autant plus facilement cela , que mes parents étaient communistes pendant la deuxième guerre mondiale , et résistants , qu'ils ont participé a l'organisation et au camouflage des juifs , pour éviter qu'ils ne se fassent raffler . sam 82 .