Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Déclaration d'André Gerin sur la direction collégiale du PCF

12 Janvier 2009 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce qui ne peut plus durer au PCF

DECLARATION

PCF: l'opposition exclue de tous les postes de responsabilité !

Le 9 janvier 2009

Marie-george Buffet vient d'exclure l'opposition des postes de responsabilité nationale alors que celle-ci avait obtenu pas moins de 40% des votes des communistes au mois d'octobre ! Elle vient d'annoncer la création d'une direction collégiale on ne peut plus rabougrie. Cette direction, qui n'a d'ailleurs de collégial que le nom, entre en contradiction et en divorce avec la majorité des adhérents. Ayant rencontré à deux reprises en tête-à-tête Marie-George Buffet au mois de novembre et décembre, je lui ai proposé de prendre à tous les étages nos responsabilités.

Je suis bien obligé de constater que l'opposition est victime d'une purge et d'une mise à l'écart décidées lors du dernier congrès. Des communistes ne sont pas respectés dans leur souveraineté. Aujourd'hui, ils sont traités par le mépris et brutalement écartés sans
explication. Cette situation est de mauvais augure. Il est à craindre que la politique d'abandon, de dissolution du PCF continue, comme tend à le prouver la démarche des élections européennes.

Il est quand même incroyable que les refondateurs, les « Huistes » et l'équipe de Gayssot, qui sont minoritaires, soient présents aux postes de direction. Est-ce une nouvelle histoire sans parole ? Certainement le retour de pratiques d'une époque révolue après un mois
d'hibernation dans le débat public du pays.

André GERIN

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eric RUIZ 15/01/2009 12:20

C'est beau l'interprétation !...Relis mes propos et on en reparle !

unitaire, moderne, révolutionnaire 15/01/2009 11:16

ok eric j'ai bien compris tu refuse l'unité des communistes au dela du PCF parce que il y a des esprits de chapelle, comme tu le dis le rassemblement est déjà fait avec les textes 2 et 3, donc avec la riposte inclus donc uniquement à l'intérieur du parti!
Eh bah on écarte les orgas non PCF (PRCF, rouges vifs etc....), c'est ignorer une grande partie de communistes sincères, c'est vraiment super, rien à redire à cela! pendant ce temps la l'UMPS détruit notre pays avec ses réformes antisociales, les travailleurs ont besoin d'un vrai parti communiste français qui les défendent plus que jamais tout de suite maintenant, pas dans 10 ans !
or vous faites quoi, au lieu de travailler à l'unité la plus large de tous les communistes PCF ou pas, vous contestez à l'intérieur du parti sans réel poids (EN PLUS!) tu le reconnais bien volontiers, pendant ce temps les travailleurs trinquent sans un PCF de combat ! moi aussi j'aimerais bien siéger au CN, mais franchement à quoi ça sert? de toutes façons il faut appliquer les décisions de la direction à la majorité, l'opposition de gauche doit se plier! donc aucun bénéfice pour les travailleurs et le peuple de France !
il faut une scission entre les réformistes et les révolutionnaires, c'est la seule solution pour rendre à la France le vrai PCF ! sinon il faut attendre 5 ans ou plus ! dans ce cas le pouvoir sarkozyste aura tout détruit sur son passage, car moi c d'abord ma patrie à mon parti !

Eric RUIZ 15/01/2009 09:49

Je rejoins Pierre Robes sur son analyse. Il y a dans ce que j'ai appelé "l'atomisation" des organisations qui veulent "reconstruire un Parti Communiste" le vieux défaut des organisations politiques : l'esprit de chapelle !Tout le monde veut l'unité mais uniquement si ce sont les autres qui rejoignent leurs positions. D'où ces tons sentencieux et paternalistes dont parle Pierre Robes.Cela me rappelle l'atomisation des organisations trotskystes où il y a toujours plus rouge que rouge, plus fidèle à la parole de Trostky,... ("à deux c'est une tendance, à trois c'est une scission" disait la chanson) : évitons cet écueil !Pour moi, l'unité de différentes approches marxistes s'est déjà faite : au sein du PCF, lors de ce congrès avec le texte 3.Sa réussite tient au fait que l'objectif était clair : réunir les marxistes sur un seul texte pour créer une dynamique lors de ce congrès.Je le répète : le fait que la Direction actuelle du PCF n'ai pas intégré d'éléments des textes 2 et 3 était prévisible.Cela ne retire rien aus deux grandes réussites de ce congrès : avoir réuni tous les "courants" marxistes sur un seul texte lors du congrès ; avoir amené ce texte à 25 % (sans parler des 15 % de La Riposte) malgré les barrages qui ont été dressés sur sa route !

Pierre Robes 15/01/2009 00:18

J'aimerais savoir si l'auteur du commentaire précédent  - pas Gilles, celui qui s'intitule ironiquement (?) "vivelepcf" a lu, par curiosité, ou pas adhésion le dernier numéro d'Initiative Communiste, et particulièrement les articles consacrés au congrès du PCF.  On y parle sans cesse du "PC muté", mis en parallèle avec le "NPA troskiste" (p.14), la dernière question à l'interview que donne Georges Gastaud est la suivante : "Les communistes semblent de plus en plus divisés après le congrès du PCF. Comment le PRCF va-t-il pouvoir travailler à les rassembler ?"  -réponse de G. Gastaud : "le congrès du PCF a montré qu'il est illusoire de vouloir "remettre le PCF sur les rails du combat de classe" ... il est question par ailleurs de la "mythique "remise sur rails" du PCF muté", qualifiée de "pari autiste" ...Et vous appelez ça une main tendue ?Le PRCF, en tout cas la plupart de ses dirigeants - si on en juge à travers leurs écrits - nous font la leçon, soit de manière paternaliste, soit de manière très sentencieuse. Les communistes, en tout cas ceux qui font vivre leur parti et qui s'y battent courageusement contre les réformistes, n'ont pas à recevoir des leçons de cet ordre, en tout cas, si c'est ça la main tendue que propose le PRCF, ce n'est pas sérieux du tout.En tout cas cette prétention à l'hégémonie de sa part n'est pas un gage de respect des options différentes, pour peu qu'il y ait une volonté de travailler ensemble, communistes au PCF et ceux qui n'y sont plus. Mais je doute que ce soit la volonté du PRCF, qui cherche plutôt, pour reprendre une expression connue, à "plumer la volaille" et à semer le doute sur les possibilités de reconquérir des positions dans le PCF. 

gilles questiaux 14/01/2009 19:28

Cher "vive le PCF" si tu persiste à employer ce pseudo je serais obliger de te supprimer (du cyberespace) parce qu'il existe un blog qui porte ce nom et qui défend exactement la ligne contraire!!!