Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilles questiaux 04/01/2009 14:32

Il a existé une histoire marxiste univesitaire et scientifique de bonne qualité en occident, mais depuis la chute de l'URSS le vent a tourné. Il y a sur ce blog plusieurs articles concernant l'histoire et les historiens marxistes, et le champ d'études ouvert par le marxisme à dénicher dans les catégories "connaître er défendre notre histoire" et "théorie immédiate".

sam 82 03/01/2009 18:06

article intéressant , même si depuis quelques temps on savait ,enfin pour ceux qui voulaient savoir , que certains thèmes comme par exemple la famine en Ukraine , ou autres le pacte gemano soviétique également  ,au travers de la propagande occidentale , ont été manipulés , grossièrement mensongers , pour travestir la réalité historique . il est vrai que l'ouverture des archives fait tomber a plat certains mensonges , qui ont été considérés comme des vérités historiques inamovibles . certains historiens occidentaux , anti communistes , ou fascistes , ou les deux a la fois , ont voulu dicréditer  et faire éxclure de l'enseignement , Anne Lacroix-Riz car au travers de ses articles ou de ses livres elle démontrait de ses recherches sur l'union soviétique les mensonges entretenus par ces sois disant historiens , qui ne sont finalement que des propagandistes anti sovietique . il est certain qu'aujourd'hui pour des historiens digne de ce nom , essayer d'écrire l'histoire , ou certaines périodes historiques de l'union soviétique , au plus prés de la réalité ,en toute indépendance , hors des circuits officiels anti , c'est être considéré comme stalinien , c'est bien connu . c'est tout a leur honneur . sam 82 .

Caius 03/01/2009 13:35

Le problème c'est que la famine telle qu'elle est décrite dans la vulgate n'est pas avéré, du moins dans sa gravité et sa dimension. .. aucune vraie études scientifiques sur le sujet (faite unen recherche sur internet, regarder les bibliogarphies, c'est l'indigence). Quant à l'histoire de l'aide alimentaire et des exportations c'est un état très daté de l'historiographie (anti communiste) en la matière. Au contraire l'Urss a dû acheter des céréales à l'étranger pour faire face à la pénurie de blé. (mêmesi par ailleurs ils exportaient du blés pour respecter des contrats passés avec d'autre pays). Enfin mourir dans un camp ce n'est pas la même chose qu'être excécuté. Les chiffres comptent non seulement les effets des mauvais traitements mais aussi les morts de maladies (on peut imaginer les ravages d'une épidémie sur une population déjà diminuée par la sous alimentation (comme pendant la guerres) et les mauvais traitements. (n'oublions pas qu'il ne s"agit pas de camp d'extermination par letravail : ce ne sont pas des camps d'extermination)

DiadoreCronos 03/01/2009 13:14

Ce texte n'est pas bon dans son ensemble, et ce n'est pas là-dessus qu'il faut s'appuyer.Dans sa première partie, il donne très largement dans la rhétorique sur l'infâmie des accusateurs de l'URSS (les nazis, le magnat Hearst, l'agent secret Conquest, etc...). Ce n'est pas parce que les critiques concernant Staline viendraient de salauds finis et ayant des intérêts contre l'URSS que leurs critiques sont fausses pour autant.Ensuite, les chiffres sur les camps soviétiques fournis par l'enquête de Zemskov sont aujourd'hui dépassé. Certes, on ne reviendra pas aux chiffres de Conquest et encore moins de Soljenitsyne. Mais il y a sans doute eu plus qu'un voire deux millions de personnes mortes dans les camps. En effet, les statistiques des camps ne prenaient pas en compte le nombre de gens morts pendant le trajet d'arrivée ou ceux morts pendant le retour (surtout ceux libérés mourants). Le dernier bouquin que j'ai sur le Goulag est un livre écrit par une anticommuniste déclarée, Anne Appelbaum, avec "Goulag" (2005). Elle cite un ancien agent du MVD qui faisait les comptes des disparitions telles qu'elles étaient compilées et découvertes vers 2005 : près de 2.8 millions de morts dans l'ensemble des structures pénitentiaires soviétiques sous Staline, et le compte ne sera sans doute jamais complet.Quant à la famine en Ukraine (et ailleurs, en Asie Centrale par exemple), elle a bien existé et Staline porte au minimum la responsabilité de ne pas avoir accepté les aides alimentaires proposées par des pays étrangers et d'avoir continué en 1933 les exportations agricoles, bien qu'en baisse par rapport aux autres années.

Caius 03/01/2009 12:23

Comme toujours il faut faire preuve d'esprit critique.L'article est indénaiablement interressant par endroit (les trois partis sont inégales en effet) et cherche trop à dédouaner la direction stalienne en URSS. La meilleurs partie est celle s'appuyant sur les historiens russes.La partie sur l'Ukraine est de mon point de vue beaucoup plus faible, bien plus faible que ce que peut écrire Annie Lacroix Riz par exemple(et qui quand même ne nie pas les problèmes agricole de l'année 33 et qui ne sont pas simplemnt dûs au sabotage, mais aux effets de la nature tout simplement). Et ce n'est pas parce que les nazis parlent de quelques chose que c'est faux (exemple Katyn)Sur le complot de l'oposition interne le point est plus contrasté : c'est que les traces de complot autour de l'opositon et des troskyste semblent, si on en croit Annie Lacroix Riz, présentes dans de très nombreuses archives occidentale. Mais cen'est pas parce que les services français croient au complot anti stalinien que les service français ont raison! Néanmoin c'est un fait qui ne peut être écarté. Jonathan a raison on ne peut régler le sujet de manière péremptoire.